Recherche avancée       Liste groupes



      
CHAOTIC HARDCORE/SCREAMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Tempest
 

2010 Another Dawn

TEMPEST - Tempest (2015)
Par ISAACRUDER le 8 Juin 2019          Consultée 575 fois

Vancouver est au Canada ce que San Francisco est aux Etats-Unis. Ville de la côte ouest extrêmement bien située, elle a les pieds dans le Pacifique et le bout des doigts qui touche les montagnes. Capitale des hipsters/surfeurs/vegans, elle est connue pour sa quiétude, ses joggeurs le long des plages, ses skieurs venus goûter la majesté des Rocheuses, et son infrastucture très moderne. C'est aussi la première ville canadienne qui a connu un boom immobilier majeur suite à l'installation massive de riches chinois qui envoient leurs gosses faire des études en Amérique, et font grimper les prix à une vitesse aussi folle que Paris.

Quand vous lisez une description comme ça, vous vous demandez ce que vient foutre le Chaotic Hardcore dans cette histoire. Et bien moi aussi à vrai dire.

À l'instar de DAUGHTERS, né dans le Rhode Island, je me demande comment TEMPEST est né en Colombie Britannique. Ma théorie est la suivante : il y a eu un moment où les mecs en ont eu plein le cul de voir leurs potes à casquette manger un "bol poké regénérant" et vanter les bienfaits du yoga à 5h du matin avant d'aller bosser dans une start-up de petit enculé. Il leur fallait de la violence, du gras, de l'action. Les types sont sortis du resto vegan le tofu à la main, prêts à en découdre avec le monde.

Le résultat est un groupe né pour représenter la puissance d'un ouragan sévissant en Louisiane, arrachant le toit des maisons comme on s'arrache un ongle, balayant les bagnoles comme un dieu sauvage, inondant les routes en un fleuve cauchemardesque rempli de saloperie de sangsues, celles avec la gueule comme un trou béant cerclé de dents infernales. Il est clair que quand les gars lancent "Deprivation" avec quatre coups de caisse claire on comprend qu'ils resteront pas pour le goûter. "A Grand Design" suffit déjà à comprendre le projet : le tout nucléaire en deux ans, soit du plus ambitieux que la reconstruction de Notre-Dame, disons-le. Perdus dans ce déluge de shrapnel envoyé par un blast indécent, on a le sentiment d'entendre du PLEBEIAN GRANDSTAND première époque, avec une voix venue des tréfonds d'une caverne obscure. L'aspect Screamo du riffing est plus important que chez les tarés de Toulouse, et on sent l'influence de TRAGEDY ou HIS HERO IS GONE dans les mélodies les plus dramatiques qui apparaissent au cœur du torrent déversé par le rythme implacable.

TEMPEST connaît le gros calibre certes, mais ne néglige pas non plus sur l'offensive atmosphérique. Un titre comme "Sunless Year" renvoie à tout un pan du Post Hardcore ou du Post Black, où le lead tente de prendre son envol sans cesse cloué au sol par la frappe aérienne d'une batterie-colosse et de riffs-éboulements. La fin de "Sunless Year", dans son élégance lacrymale, rappelle YEAR OF NO LIGHT qui aurait fait un high five avec CONVERGE : la puissance et la beauté, dans un même écrin noir. L'incroyable "The Night Remains" enfonce le clou dans le cercueil, avec un riffing Screamo fantastique et une urgence Black Metal terrifiante.

L'artwork semble naître pour de bon devant nous, et TEMPEST paraît alors incarner le parfait avatar de son nom lorsque "The Night Remains" s'achève en un éclat de lumière fugace. Trente courtes minutes d'un déluge ininterrompu, avec une émotion et une fureur sublimes, comme si TEMPEST cherchait à invoquer le plus grand raz-de-marée de l'Histoire pour purifier Vancouver des hippies. Je gage qu'à leur prochaine tentative, la réussite sera totale.

A lire aussi en HARDCORE par ISAACRUDER :


COILGUNS
Millennials (2018)
Hypnose, bruit, violence : bienvenue dans le siècle




COILGUNS
Commuters (2013)
La pétoire et le mohawk


Marquez et partagez




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Inconnu


1. Intro
2. A Grand Design
3. Shroud
4. Sunless Year
5. Atonement
6. Wounding Pattern
7. Deprivation
8. The Night Remains



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod