Recherche avancée       Liste groupes



      
SLEAZE/HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The JOYSTIX - Playin' With Fire (2006)
Par THE MARGINAL le 6 Octobre 2006          Consultée 1764 fois

Jusqu'à maintenant, la scène sleaze/hard rock était surtout occupée par des représentants américains et scandinaves(suèdois en particulier). Et bien, une fois n'est pas coutume, c'est cette fois-çi la Hongrie qui est à l'honneur. En effet, le trio The Joystix est originaire du pays de Franz Liszt et Bela Bartok et se présente un peu comme le représentant majeur magyar(c'est ainsi que les hongrois s'appellent eux-mêmes) de la scène sleaze-rock.

The Joystix a été fondé par le chanteur Blondie, qui officiait auparavant au sein des Sonicdollz et des Suckerstarz , et s'avère être la continuité de ces projets. C'est en cette année 2006 que sort le premier album de The Joystix et celui-çi s'intitule "Olayin' with fire".

Musicalement, ce premier album de ce trio hongrois se situe à mi-chemin entre la scène de L.A des 80's incarnée par Guns N' Roses, L.A. Guns, Faster Pussycat et la scène hard rock/sleaze plus récente représentée par Hardcore Superstar, Backyard Babies, Maryslim et Cosmic Ballroom. On retrouve également des influences des Ramones et des Wildhearts. La plupart des titres sont bourrés d'énergie, entrainants, qu'il s'agisse de "Put me in the trash", du punkisant "Beauty-fool" avec son refrain catchy, insouciant, de "Right now", plus orienté glam, plus proche de Poison à ses débuts, voire Mötley Crüe, de "Sure things" qui combine fort bien les influences punk, sleaze et glam et sur lequel on entend des clap-hands, de "Anything you need", un titre plus crunchy aux riffs tranchants, foncièrement rock n'roll et dont on remarque le final déchainé, accéléré, un poil plus metal, du mid-tempo énergique et entêtant "Kinky" qui a un refrain particulièrement contagieux, de l'up-tempo soutenu et très rythmé "I got better things to do", incisif, mais néanmoins accrocheur et catchy, du pétaradant "So hot" ou de "Teenage riot", une compo hard rock/sleaze qui va droit au but et qui en convaincra plus d'un instantanément. Sur l'ensemble de ces compos, le combo hongrois montre qu'il maitrise fort bien le style dans lequel il évolue et a les moyens de séduire les fans du genre.

Signalons, par ailleurs, que The Joystix s'est fendu d'une reprise sympa des High-School Motherfuckers: "Spider". Il faut préciser que les membres des 2 groupes respectifs se connaissent bien et que 2 membres des High-School Motherfuckers ont joué avec le chanteur Blondie au sein des Suckerstarz.

Ce premier album de The Joystix est une agréable surprise et apporte une bonne dose de fraicheur, de fun. Car "Playin' with fire" est résolument anti-prise de tête et comporte son lot de bons riffs qui plairont aux amateurs de rock n'roll. Le groupe hongrois privilégie la simplicité, l'efficacité et, dans ce cas précis, ça marche remarquablement.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


MÖTLEY CRÜE
Live: Entertainement Or Death (1999)
Sleaze/hard rock

(+ 2 kros-express)



CIRCLE OF SOUL
One Man's Poison (1993)
Dans la lignée de little caesar, en plus funky


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Blondie (chant, guitare)
- Brownstone (basse)
- Jimi (batterie)


1. Put Me In The Trash
2. Beauty-fool
3. Right Now
4. Sure Thing
5. Hoodoo Lovin'
6. Anything You Need
7. Kinky
8. Something Wrong With The Girls Today
9. I Got Better Things To Do
10. So Hot
11. Spider
12. Teenage Riot



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod