Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER/HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The QUILL - In Triumph (2006)
Par THE MARGINAL le 16 Juin 2006          Consultée 1933 fois

Le quartette suedois de The Quill est de retour en 2006 avec "In triumph" comme nouvel album. Pour ce combo qui oscille entre hard rock et stoner, il s'agit de confirmer les excellentes impressions laissées sur les précédentes galettes "Voodoo caravan" et "Hooray ! It's a deathtrip". Pour ce nouvel opus, The Quill utilise les recettes qui ont déjà fait leurs preuves auparavant. A savoir: combiner efficacement hard rock des 70's avec celui des 80's.

Il faut croire que cette formule réussite bien au quartette suedois car il arrive à composer un certain nombre de titres accrocheurs en s'appuyant sur les influences de Led Zeppelin, Black Sabbath, Rainbow, Whitesnake, Soundgarden, voire même Dokken (si, si !).

Le mid-tempo "Keep the circle whole" annonce la couleur et la voix chaleureuse et envoûtante du chanteur Magnus Ekwall transcende ce titre. Ce même Magnus Ekwall fait aussi admirer ses capacités dans les vocaux haut perchés sur "Yeah", qui dépote méchamment. Changement de décor avec "Slave/master": on a là affaire à un mid-tempo heavy et mélancolique que n'aurait pas renié Soundgarden en son temps. L'autre mid-tempo "Broken man" est suffisamment accrocheur, catchy(quoique de haute volée) pour être considéré comme le mix réussi entre le hard 70's et l'état d'esprit 80's. "Man in mind", à l'atmosphère lourde et pesante, est plus ou moins dans la même veine que "Slave/master". Le percutant "Trespass", qui se situe quelque part entre le stoner lourd et le hard US des 80's, est également l'un des temps forts de cet album et le guitariste Christian Carlsson. "Black" voit The Quill s'inspirer de Led Zeppelin judicieusement avec des mélodies hypnotiques, ensorcelleuses. Avec "No light on the dark side", le rythme se durcit et s'accélère de nouveau. Sur ce titre, The Quill alterne passages secoués et intermèdes plus modérés et dévoile une fois encore son talent de composition. "In the shadows" est la ballade de l'album et s'avère réussie en raison de son atmosphère planante et mélancolique. Enfin, le mid-tempo "Down" offre 4'15 d'intensité, voire de moments épiques.

Dans l'ensemble, The Quill a brillamment répondu aux attentes et prouve qu'il fait partie des meilleurs dans le créneau du stoner. Bien sûr, on pourra toujours regretter qu'il y a 1 ou 2 titres de remplissage, mais l'album est cohérent dans l'ensemble, regorgeant de titres inspirés, superbement exécutés et, en fin de compte, assez prenants.

A lire aussi en DIVERS par THE MARGINAL :


VOLBEAT
The Strength/the Sound/the Songs (2005)
Une approche du metal très originale




TRASHLIGHT VISION
Alibis & Ammunition (2006)
Mixture punk/sleaze/hard rock décapante


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Magnus Ekwall (chant)
- Christian Carlsson (guitare)
- Robert Triches (basse)
- George “jolle” Atlagic (batterie)


1. Keep The Circle Whole
2. Yeah
3. Slave/master
4. Broken Man
5. Man In Mind
6. Merciless Room
7. Trespass
8. Black
9. No Light On The Dark Side
10. Triumph Is A Sea Of Flame
11. In The Shadows
12. Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod