Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 Union

UNION - Union (1998)
Par THE MARGINAL le 12 Juin 2006          Consultée 1585 fois

Le chanteur John Corabi(ex-The Scream, ex-Agora), qui a fait les frais du retour de Vince Neil au sein de Mötley Crüe fin 1996, rebondit en 1998 en ayant fondé Union en compagnie du guitariste Bruce Kulick, qui a quitté Kiss, suite à la reformation du line-up original du Baiser(avec le maquillage). Evoluant en tant que quartette, Union sort son premier album éponyme en 1998. Musicalement parlant, Union propose un heavy-rock sombre, avec quelques relents grungys. Les influences qui ressortent le plus sur cet opus sont celles de Led Zeppelin, Mötley Crüe période 1994(normal, John Corabi y était et avait pris une part prépondérante dans les compos de l'album éponyme du Crüe), The Scream, Soundgarden.

De cette première galette, il en ressort des choses positives et les titres qui retiennent particulièrement l'attention son "Old man wise", un mid-tempo lourd, puissant, à mi-chemin entre le heavy-rock de la première moitié des 90's et Led Zeppelin, "Around again" qui se situe dans la lignée, mais en plus mélodique et avec des lignes de basse pesantes, "Love(I don't need it anymore)", un titre plus hard rock 70's avec un ton plus égayé, quelques clins d'oeil funky et des mélodies hyper-accrocheuses. On peut même considérer "Love..." comme LE classique de l'album. Comme autres bons titres, on ne sera pas insensible à "Let it flow", un titre mi-rock, mi-ballade teinté 70's, avec des accents psychédèliques prononcés et un final musclé, coloré, on signale aussi la présence de "Get off my cloud", un mid-tempo heavy avec un refrain accrocheur, chaleureux, "Tangerine", un titre hard rock US doté d'un groove puissant. En guise de bonus-track, la cover des Beatles "Oh darling", au parfum 60's, est une agréable surprise se démarquant de l'ensemble de l'album et sur laquelle la voix rocailleuse de John Corabi fait des merveilles.

En revanche, les ballades sont (trop) nombreuses, 4 au total, et atténuent l'enthousiasme qu'aurait pu susciter cet album. "Heavy D..." et "Empty soul" sont 2 power-ballads mélancoliques, plaintives, sans relief qui font ressortir le côté grungy de façon trop prononcée. Quant à "October morning wind" et "Robin's song", ce sont 2 ballades acoustiques aux accents folk plutôt sympas, mais l'une d'entre elles aurait largement suffi.

Ce premier essai discographique de Union est plutôt de bonne facture, avec des compos assez travaillées, même si, bien sûr, on ne peut l'assimiler à un classique. Cet album éponyme de Union a été confronté au problème suivant à sa sortie: il était considéré comme beaucoup trop sombre (voire grungy) pour les fans de Hard US d'un côté, et beaucoup trop travaillé, trop complexe pour les fans de grunge de l'autre. Du coup, sa sortie n'a pas suscité un grand intérêt à l'époque. Dommage car voilà un disque qui, malgré ses quelques défauts, aurait pu être une solution d'alternative par rapport à ce qui cartonnait à l'époque.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


EDEN LOST
Road Of Desire (2005)
Dans la lignée de firehouse,bon jovi,fair warning




DOKKEN
Tooth And Nail (1984)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- John Corabi (chant, guitare)
- Bruce Kullick (guitare)
- Jamie Hunting (basse)
- Brent Fitz (batterie)


1. Old Man Wise
2. Around Again
3. Pain Behind Your Eyes
4. Love (i Don´t Need It Anymore)
5. Heavy D..
6. Let It Flow
7. Empty Soul
8. October Morning Wind
9. Get Off My Cloud
10. Tangerine
11. Robins Song
12. Oh Darling (bonus-track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod