Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Yngwie Malmsteen
- Style + Membre : Msg, Rainbow

ALCATRAZZ - Disturbing The Peace (1984)
Par NAUSICA75 le 15 Mai 2006          Consultée 3349 fois

Voici donc le deuxième album d'Alcatrazz après le choc Yngwie Malmsteen et l'album "No parole from Rock'n'Roll". Exit Yngwie parti monter son propre groupe solo et bienvenue à un tout jeune guitariste, j'ai nommé Steve Vaï.
Le reste du line-up originel est sinon le même, tel que Graham Bonnet au chant. Après le choc du premier album et la consécration du jeune Yngwie Malmsteen, tout le monde était bien curieux de découvrir le nouvel album d'Alcatrazz et aussi d'écouter la nouvelle perle dénichée par le groupe, c'est à dire Steve Vai.

Disons le tout de suite, les deux guitaristes n'ont pas du tout le même jeu guitaristqique et cela va s'en ressentir sur les morceaux proposés dans cet album. Toujours aussi court que son prédécesseur, cet album est constitué de 11 titres pour 41mn.
Le premier titre de l'album, "God blessed video" avec sa rythmique typiquement "Vaïenne" dans son interprétation joue sur un tempo bien rythmé tandis que le chant de Graham Bonnet sonne à merveille. Il est dans son élément et cela se sent. A noter la présence des claviers assez omniprésents sur ce morceau. Comme Steve Vaï n'est pas Malmsteen, nous avons droit à des soli de guitares totalement différents avec des expérimentations en tout genre, des sons étranges, etc.
Par contre, le groupe perd un peu son coté rock avec Vaï à la guitare. Le deuxième titre "Mercy" ralentit le rythme, tandis que la rythmique se fait plus lourde. Bonnet utilise ses cordes vocales à son maximum tandis que Steve Vai se fait un peu discret à mon goût. Le solo proposé est un des meilleurs de l'album, assez original pour l'époque, bien en place et bien calé dans la structure du morceau.
"Will you be home tonight" commence doucement avec une introduction toute en claviers, puis le morceau se fait assez pop, avec une guitare légèrement teintée bluesy. La deuxième partie du morceau est plus conventionnelle dans sa structure, dans le rythme et le refrain. La guitare de Vaï est parfaite et s'intègre parfaitement au reste des musiciens. Par contre, l'émotion dégagée n'est pas vraiment au rendez-vous et on commence à regretter le départ d'Yngwie Malmsteen qui savait inssufler un peu d'émotion dans son jeu de guitare et dans ses nombreux soli.
"Wire and Wood" accélère les tempos tandis que le guitariste nous fait découvrir son fantastique jeu de guitare seulement par petites touches. Par contre, le refrain est assez rapidement énervant. "Desert Diamond" et son intro, est un grand classique et nous rappelle rapidement les premiers albums solo de Steve Vai et sa collaboration avec Whitesnake. Rythmique lourde, chant efficace, ce titre est un des meilleurs de cet album. Le très rock n roll "Stripper", ainsi que "Painter lover" sont assez efficaces mais manquent cruellement d'inspiration et d'originalité. Et ce n'est pas l'entièrement instrumental "Lighter shade of green" qui viendra rehausser le niveau même si ce petit morceau reste très sympathique à écouter.
Les morceaux "Sons and lovers" et "Skyfire" avec leurs refrains horribles (et avec des choeurs) ne resteront pas dans les annales du rock. L'album se concluant finalement avec le titre "Breaking the heart of the city" au rythme très lent et à sa structure plus basique. Franchement difficile de faire plus mauvais ...

En conclusion, cet album, dont on espérait un grand cru, s'est révélé être un album moyen, sans plus. La collaboration avec Steve Vai d'ailleurs s'arrêtera avec cet album. Le groupe n'arrivant pas à retrouver la flamme qu'il avait avec Yngwie Malmsteen dans son rang. Le groupe ayant surtout servi à Steve Vai à se faire connaître dans le monde heavy metal pour ensuite exploser avec sa carrière solo. Bref, plutôt un album à oublier, mais qui pourrait plaire aux curieux.

A lire aussi en HARD ROCK par NAUSICA75 :


UFO
The Monkey Puzzle (2006)
Un grand cru ...




BALTIMOORE
Fanatical (2005)
Du bon hard-rock ...


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Graham Bonnet (vocals)
- Steve Vai (guitars)
- Gary Shea (bass)
- Jan Uvena (drums)
- Jimmy Waldo (keyboards)


1. God Blessed Video
2. Mercy
3. Will You Be Home Tonight
4. Wire And Wood
5. Desert Diamond
6. Stripper
7. Painted Lover
8. Lighter Shade Of Green
9. Sons And Lovers
10. Skyfire
11. Breaking The Heart Of The City



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod