Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yngwie Malmsteen
- Style + Membre : Concerto Moon

DOUBLE DEALER - Fate & Destiny (2005)
Par NAUSICA75 le 22 Décembre 2005          Consultée 2643 fois

Troisième album des japonais de Double Dealer, voici qui arrivent dans nos bacs "Fate & Destiny". Au royaume où Malmsteen et Rainbow seraient rois, les Japonais de double dealer auraient une place de choix aux côtés des maîtres de la guitare heavy et néoclassique.
Formé par le guitariste super-virtuose du groupe Concerto Moon, Norifumi Shima, ainsi que du chanteur du groupe Sabre Tiger, Takenori Shimoyama, ainsi que des musiciens des deux groupes pré-cités pour la section rythmique, le groupe s'aventure dans des contrées parfaitement connues, c'est à dire dans un style Rainbow/Malmsteen un peu plus heavy de manière générale.
Tous les albums où apparaît le guitariste Shima, étaient de réelles réussites à part de rares exceptions et c'est avec un plaisir non dissimulé que je m'apprête à vous chroniquer cet album fort réussi. Tout d'abord, 11 titres composent cet album. Après les premières écoutes, on se rend compte d'une certaine homogénéité entre les titres et d'une certaine originalité. Je dis bien "certaine" car nous sommes en terrain connu et il ne faut pas s'attendre à de révolution.

L'album débute avec le titre "Stream of time" avec des guitares très "malmsteeniennes" surtout au niveau du son. Mélodique, lent, le début du titre se fait attendre puis enfin déboule le chanteur dans un style typiquement japonais. Le chanteur est à la hauteur et les choeurs/harmonies sont forts bien réussis. Bref, on se régale surtout lorsqu'arrive le solo de guitare en duel avec les claviers. Le tout est joué vite, propre, mélodique. Tout est maîtrisé, tout en restant musical ce qui est un point fort de ce groupe.
Le titre suivant, le heavy "The cruel end" rappelle un peu l'ancien Alcatrazz période Malmsteen mais en plus heavy voire de l'album "Sytem X" d'Impellitteri avec G. Bonnet au chant. Justement, le chanteur me fait penser sur ce titre à l'excellent Graham Bonnet sur certains passages. Le coté mélodique du titre est toujours présent et ce groupe ne se contente pas du sous-Malmsteen comme certains groupes (non je ne donnerai pas de noms) mais tient la dragée haute aux maîtres du genre.

"No reason" dans un registe de ce que sait faire Concerto Moon est un des titres les plus réussis. Chant, mélodie, émotion, la combinaison est vraiment parfaite sur ce titre et reflète ce que sait faire de mieux le groupe. Le guitar-hero s'en donne à coeur joie pour illuminer le titre avec des soli maîtrisés et ciselés. Un titre un peu oriental "Shedded Blood" suit et permet au guitariste de faire étalage de ses gammes mineures ... Le chant se fait plus agressif sur ce titre malgré une mélodie toujours présente.
Le très speed "Meaning of life" vient au bon moment pour réinjecter un peu de jus à l'ensemble de l'album puis viendra le très réussi "The Beast Fang to tear down" et son intro magistrale. Bluesy à souhait, on ne pensait pas le guitariste capable de ce prodige. La paire Shima/Shimoyama sont au sommet avec ce titre et on ne pensait pas retrouver un tel niveau depuis les excellents Rainbow avec Bonnet/Blackmore.
Intro calme et apaisante sur "Pieces of Soul", la ballade obligatoire. Shimoyama s'en sort avec les honneurs, seul accompagné du seul clavier, tout du moins au début du morceau, puis rejoint par ses compères guitariste et batteur. Le morceau monte en intensité jusqu'à attendre le paroxysme lors d'un solo de guitariste bourré d'émotions, de feeling et de technique dont certains guitaristes devraient s'inspirer plutôt que de continuer vers des chemins sans issues où surenchères techniques sont les seuls moyens d'expressions (yngwie, viens voir par là ...).

Et après ce moment de douceur, on repart avec le très réussi "Signal Fire", genre de calvacade rythmique, où le chanteur pose sa voix. Le très sombre "Flame of regret" me fait penser aux derniers Impelliteri période "Screaming Symphony" dans les harmonies du chanteur. Le très "Malmsteenien" "Forgive all the lies" conclura l'album par du speed mélodique de haute tenue.
A noter à la présence du titre "S.O.S.", titre entièrement instrumental qui fait immédiatement penser à d'anciens Rainbow. Une bonne surprise, donc, pour conclure cet album. En conclusion cet album est une vraie réussite, et on n'en attendait pas moins de la part de musiciens aussi chevronnés et doués. Pour les aficionados de ce genre musical et pour les amoureux de belles techniques et de bonnes mélodies, cet achat est indispensable pour cette année.

A lire aussi en HARD ROCK par NAUSICA75 :


HEED
The Call (2006)
Surement un des albums de l'année ...




FORTY DEUCE
Nothing To Lose (2005)
Une réelle surprise ... EXCELLENT !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Takenori Shimoyama (vocals)
- Norifumi Shima (guitar)
- Kohsaku Mitani (bass)
- Toshiyuki Koike (keyboards)
- Yoshio Isoda (drums)


1. Stream Of Time
2. The Cruel End
3. No Reason
4. Shedded Blood
5. Meaning Of Life
6. The Beast Fang To Tear Down
7. Pieces Of My Soul
8. Signal Fire
9. Flame Of Regret
10. Forgive All The Lies
11. S.o.s



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod