Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Arena, Magnum

OLIVER WAKEMAN AND CLIVE NOLAN - Jabberwocky (1999)
Par SPHERIAN le 28 Mars 2006          Consultée 2152 fois

« Jabberwocky » fut le premier fruit d’une collaboration alléchante. Lorsque le fils d’un des plus influents claviers de l’histoire du rock progressif (Oliver Wakeman) décide de s’allier à un des meilleurs compositeurs contemporains d’un des plus gros groupes de rock progressif d’Angleterre (Clive Nolan d’ Arena, ex Pendragon) et que les deux larrons s’entourent de guests prestigieux (Bob Catley de Magnum, Peter Banks, Tony Fernandez), on obtient quelque chose de vraiment gros…ou même d’énorme !

Visiblement très marqué par la musique et la démarche de Wakeman senior (mettre en musique des œuvres majeures de la littérature), on a ici affaire à un concept basé sur le fameux poème anglais Jabberwocky de Lewis Caroll (Alice through the looking glass) ou l’histoire d’un monstre terrifiant mais incompris. La mise en musique d’une œuvre littéraire est un exercice périlleux car les musiciens se doivent de respecter à la lettre l’ambiance de l’œuvre et peut d’ores et déjà féliciter Wakeman et Nolan sur cet aspect. L’ambiance de ce « Jabberwocky » est monstrueuse (ok..mauvaise blague hé hé), tantôt terrifiante (« Overture », l’intro de « Dangerous town »), tantôt langoureuse et nostalgique, notamment sur les titres interprétés par la fabuleuse Tracy Hitchings (le magnifique « Glimmer of light » qui donne des frissons).

Pas très difficile de décrire la musique des deux compères. Du pur rock progressif bien sûr influencé par Arena (époque « Songs from the lions cage ») et la vague du rock progressif anglais qui a vu le jour dans les années 70-80 (des super groupes Yes et Genesis en passant par Pendragon, IQ, Pallas, Nektar et finissant par Arena). Les claviers sont omniprésents et on lorgne parfois vers la comédie musicale (rock bien sûr !!) et ceci n’est en aucun cas péjoratif ! Beaucoup de titres sont en ternaire ou/et instrumentaux (« Overture », « Shadows », l’intro fantasque de « Dangerous town ») et magnifiquement interprétés par des invités prestigieux. La crème de la crème des vocalistes anglais se partage le micro (Bob Catley de Magnum, Wakeman senior..)

Pour résumer le tout, on a ici un excellent et inhabituel album de rock progressif, une sorte de comédie musicale rock et un festival de sons et d’ambiances magnifiquement orchestré par la paire Wakeman/Nolan. Ces deux là se sont vraiment bien trouvés et nous promettent de très belles choses pour combler une scène prog un peu en mal de sensations.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par SPHERIAN :


MARILLION
Misplaced Childhood (1985)
Album cultissime de rock progressif




ARENA
Songs From The Lions Cage (1995)
Premier album d'un apôtre du rock progressif


Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- Oliver Wakeman (claviers)
- Clive Nolan (claviers)
- Bob Catley ('the boy')
- Tracy Hitchings ('the girl')
- James Plumridge ('the jabberwock')
- Paul Allison ('the tree')
- Rick Wakeman ('the narrator')
- Pete Gee (basse fretless)
- Ian Salmon (guitares et basse)
- Peter Banks (guitares)
- Jon Jeary (guitare accoustique)
- Tony Fernandez (batterie)


- Jabberwocky
1. Overture
2. Coming To Town
3. Dangerous World
4. The Forest
5. A Glimmer Of Light
6. Shadows
7. Enlightenment
8. Dancing Water
9. The Burgundy Rose
10. The Mission
11. Call To Arms
12. Finale



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod