Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yngwie Malmsteen
- Membre : Msg, Rainbow

IMPELLITTERI - Pedal To The Metal (2004)
Par NAUSICA75 le 4 Mars 2006          Consultée 2610 fois

Exit Graham Bonnet, exit Rob Rock, cette fois-ci Chris Impelliterri le virtuose américain s'est attaché les services d'un vocaliste moins connu mais non dénué de qualité en la personne de Curtis Skelton. Ce changement vocal aurait d'ailleurs tendance à rendre la musique d'Impellitteri un poil plus accessible, car malgré une puissance vocale certaine, Curtis a une voix nettement moins rauque et grave que Graham Bonnet qui officiait sur "System X" . En dehors de cela, Chris ne change pas son optique d'un iota et nous propose toujours un bon
vieux heavy/power métal surpuissant qui défrise tout sur son passage. Impellitteri, c'est un peu le rouleau compresseur des guitares heroes et c'est toujours et assurément le plus heavy. Sorte de mix entre Zack Wilde et Yngwie Malmsteen en nettement plus furieux, le bonhomme est un guitariste à part qui se contre fiche des modes et des conventions et nous propose un "Pedal to the metal" surpuissant qui ne connaît aucune limite. Au passage, je mettrais un petit bémol à la pochette de l'album que je trouve personnellement horrible. Les soli façon TGV sont bien présents mais toujours très courts et sans excès. Mais bon, ceci n'est pas une nouveauté, les précédents albums d'Impellitteri étaient déjà de vraies petites bombes à retardement. On sent malgré tout ici, une volonté à se diversifier encore davantage.

En y réfléchissant bien, ceci est certainement rendu possible par l'arrivée de Curtis Skelton, car malgré un timbre plus cristallin que ses prédécesseurs, il sait aussi s'aventurer vers des contrées hardcore/rap façon Biohazard sur "Punk" ou thrashy à la Pantera/Testament sur le court et intense "Crushing daze". Impellitteri commence "Pedal to the metal" avec un "The writing 's on the wall" qui semble être un pastiche surpuissant de "Rain of the thousand flames" de Rhapsody et clôt l'album avec le titre "The fall of Titus (American metal vs. Swedish metal)", titre bonus sur la version japonaise, somme tout un titre assez classique chez Impellitteri. Le titre "Destruction" et surtout son riff nous fait immédiatement penser au titre "I'll see the light, tonight" d'Yngwie Malmsteen sur l'album "Marching out". Quelques titres originaux, surtout dans la discographie d'Impellitteri comme "Hurricane", ou "Stay tonight" où le groupe nous fait du BonJovi ...

Histoire de montrer que même s'il n'est pas adepte des démonstrations techniques à outrance, préférant mille fois l'efficacité au déballages inutiles; il demeure une valeur sûre sur le marché des guitar heroes. Décidément Chris Impellitteri est un être à part qui n'a pas fini de nous étonner et son album est une bonne réussite. Sa musique se diversifie et se radicalise par rapport à ses albums précédents. Peut-être pas le meilleur album pour apprécier le talent de Chris Impellitteri mais en tout cas un de ses albums les plus modernes et les plus réussis.

A lire aussi en HEAVY METAL par NAUSICA75 :


TIPTON, ENTWISTLE & POWELL
Edge Of The World (2006)
Un line-up de légende pour un extraordinaire album




BALANCE OF POWER
Ten More Tales Of Grand Illusion (1999)
Un vrai chef d'oeuvre de heavy mélodique ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Chris Impellitteri (guitars)
- Curtis Skelton (vocals)
- James Pulli (bass)
- Glen Sobel (drums)


1. The Writings On The Wall
2. Crushing Daze
3. Destruction
4. Dance With The Devil
5. Hurricane
6. Judgement Day
7. The Inceman Cometh
8. Punk
9. Propaganda Mind
10. Stay Tonight
11. The Fall Of Titus (american Metal Vs. Swedish Meta



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod