Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  E.P

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Ad Inferna, Cradle Of Filth

ANOREXIA NERVOSA - The September Ep (2005)
Par JULIEN le 4 Décembre 2005          Consultée 4315 fois

C’est en référence à l’un des titres phares de « Redemption Process » qu’ANOREXIA NERVOSA dévoile cette production discographique inaugurant l’automne. Et cet Ep en huit chapitres répond assez exactement aux attentes qui peuvent présider à ce genre de sorties, puisqu’on y trouve, outre donc un remix assez franchement inutile de "Sister September" (déjà un classique de ces grands maîtres du Black symphonique), quatre titres live et trois reprises... Un programme éminemment classique.

Inutile de revenir sur "Sister September", passons donc directement à son trio de successeurs : les reprises. Tout d’abord, ANOREXIA NERVOSA s’applique à honorer ses compatriotes de FORBIDDEN SITE, groupe culte s’il en est, et dont l’existence éphémère ne l’aura pas empêché de graver deux œuvres réputées, habillées d’un univers monarchiste et romantique assez singulier mais fortement personnel. Le célèbre "La Chouanne" choisi par ANOREXIA NERVOSA subit là quelques modifications : Le côté déclamatoire et écorché du titre original, porté par un crescendo nerveux, s’efface un peu au profit de la rage et d’une emphase épique atténuant le tourment et imposant un son énorme, quand FORBIDDEN SITE comptait plus largement sur la force du texte et sur la finesse des notes. Une reprise qui ne manque toutefois pas d’attraits à mon sens, ANOREXIA NERVOSA s’extrayant d'un cadre restant propriété des français, et explorant là sa propre voie massive et orchestrale. Mais les amateurs forcenés de FORBIDDEN SITE écraseront peut-être une larme devant cette lecture s’écartant de l’ambiance originelle et perdant en sensibilité ce qu'elle acquiert en majesté.

Pour suivre, le quintet emmené par le chanteur possédé Hreidmarr s’attaque à un monument, à savoir le "Quintessence" de DARKTHRONE. Issu de « Panzerfaust », ce morceau au riff puissant pilonné d’une batterie binaire en forme de marche hypnotique, se voit magnifiquement appréhendé par le groupe, qui le transcende en ajoutant de la double grosse caisse et en substituant à la voix rugueuse et rustre – pénible ajouterais-je à titre personnel - alors adoptée par Nocturno Culto un chant davantage teinté Black, et à mon sens plus approprié. Une brume de claviers bien sentis, percée des accents funèbres d’un tocsin, parachève l’excellence du travail accompli par les français. Quant au troisième et surprenant (dans le bon sens du terme) élu, les japonais également cultes de X JAPAN, gageons qu’ANOREXIA NERVOSA livre une bonne prestation : Le "I’ll Kill You" sélectionné, extrait du premier album des japonais, voit sa fonderie Heavy Speed musclée s’acoquiner d’ornements orchestraux, d’une voix Black toujours aussi intense, et de quelques blasts octroyant davantage encore de vivacité à un titre qui n’en manquait déjà pas à l’origine. Je regrette juste que ce déferlement en vienne à raboter un peu les traits mélodiques consentis par la composition des japonais.

Pour refermer cette parenthèse discographique, ANOREXIA NERVOSA assène quatre titres Live enregistrés à Clermont Ferrand, le 7 mai 2005. Et si l’on notera la qualité de la prestation du groupe, bien en place et restituant à merveille la complexité de son Black orchestral, on regrettera l’absence de représentants du fabuleux « Drudenhaus », ainsi qu’un public ne se faisant pas assez entendre (ou mixé trop en arrière ?) pour véritablement susciter le frisson du concert. Qu’importe, le groupe fait ici la preuve de ses aptitudes scéniques, et conforte son statut de pointure composant à l’échelon international.

Cadeau pour les fans, opportunité donnée aux néophytes de découvrir à moindre coût un groupe au talent vibrant, ce « September Ep » ne s’avèrera pas indispensable à l’amateur occasionnel, ni même à ceux dont les bourses étriquées n’autorisent guère les investissements superfétatoires. Mais le contenu est de qualité, et l’on constate qu’ANOREXIA NERVOSA ne manque pas de pertinence en se frottant – avec réussite selon moi - à un répertoire de reprises compliquées. Mais ce n’est là que l’un des intérêts de cet Ep qui n’en manque pas, et ne fera pas tâche dans la carrière du groupe.

Note : 3.5/5

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


ANCIENT
Trolltar (1995)
Dernier grand enregistrement de l'ancient d'antan




DIMMU BORGIR
Stormblast (1996)
Black sympho / atmo

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Rose Hreidmarr (chant)
- Stefan Bayle (guitare)
- Nilcas Vant (batterie)
- Pier Couquet (basse)
- Neb Xort (claviers)


1. Sister September (director's Cut Mix)
2. La Chouanne (reprise Forbidden Site)
3. Quintessence (reprise Darkthrone)
4. I'll Kill You (reprise X Japan)
5. The Shining (live)
6. Stabat Mater Dolorosa (live)
7. Worship Manifesto (live)
8. Le Portail De La Vierge (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod