Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cinderella, Kix, Hanoi Rocks

YLD - Fool's Paradise (1989)
Par THE MARGINAL le 10 Janvier 2006          Consultée 2203 fois

On ne compte plus le nombre de groupes qui ont fait une apparition éclair dans le monde du hard rock avant de disparaitre sans laisser de trace. YLD, quartette americain, fait partie de ceux-là et son entrée dans le hard rock s'est faite en 1989 par le biais de l'album "Fool's paradise", sorti chez Music For Nations.

A l'écoute de "Fool's paradise", on situe aisément YLD dans le Hard US énergique, puisque les 10 compos de cette galette vont dans ce sens. "Wild girls", le premier brûlot de l'album, apparait comme une tuerie heavy-rock US à chanter en choeur en concert dans une arena avec la voix éraillée de Kevin Mellenbruch et fait penser à Cinderella en plus survolté. Ce genre de titre met de bonne humeur. Et dans l'ensemble, on peut dire que ça dépote, même si l'originalité n'est pas au rendez-vous. Le mid-tempo furibard "I need", le rythmé "Music music", qui est bien dans l'esprit de ce que savait faire Hanoi Rocks, le corrosif et remuant "So cute" et surtout l'up-tempo musclé "Let it go" sont les titres les plus convaincants dans le genre.

Dans un registre différent, et pour arrondir les angles, YLD s'est fendu de "Simple but true", un mid-tempo mélodique, travaillé et sur lequel le chanteur Kevin Mellenbruch prend des intonations vocales plus graves, ce qui prouve qu'il sait moduler sa voix.

Toutefois, tout n'est pas idyllique sur cet album, loin de là. Tout d'abord, la production est un peu légère et n'apporte pas aux compos le plus que celles-çi méiteraient. Ensuite, on peut objecter qu'un titre comme "Wounded in action" laisse un goût d'inachevé car on s'attend à la voir décoller en flèche, exploser après la mise en route et, au contraire, il stagne. Quant à la reprise de led Zeppelin "good times bad times", elle n'est ni ratée, ni transcendante. Elle ne surpasse pas l'original et reste quelconque.

Tout compte fait, "Fool's paradise" est un album sympathique, acceptable. YLD joue un hard rock punchy avec quelques discrètes touches glammisantes qui devrait ravir surtout les fans de Cinderella, Hanoi Rocks, Kix, même s'il manque à ce quartette le panache propre à ces groupes(surtout les 2 premiers nommés), ainsi qu'une plus forte personnalité. Les musiciens du groupe, sans être exceptionnels, sont compétents juste comme il faut, mais c'est surtout le vocaliste Kevin Mellenbruch qui a accompli la meilleure performance sur ce disque car sa voix est tantôt eraillée, tantôt plus grave et envoûtante et celle-çi joue un rôle importante dans la couleur des compos. Apparemment, "Fool's paradise" est l'unique trace discographique de YLD et ses membres n'ont, par la suite, plus fait parler d'eux...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TURBONEGRO
Scandinavian Leather (2003)
Hard rock




QUIET RIOT
Metal Health (1983)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kevin Mellenbruch (chant)
- James Bengson (guitare)
- Brian Eads (batterie)
- Sam Lee (basse)


1. Wild Girls
2. Good Times Bad Times
3. I Need
4. Simple But True
5. The Distance
6. Music Music
7. So Cute
8. Wounded In Action
9. Writing In The Sand
10. Let It Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod