Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


AMORAL - Wound Creations (2004)
Par UDUFRU le 23 Décembre 2005          Consultée 2302 fois

Un premier album, ça ? A l’écoute de cet opus thrash/death excellemment exécuté, on jurerait que les cinq bonhommes d’AMORAL n’en sont pas à leur coup d’essai. Pourtant, c’est après seulement deux démos que les finlandais sont signés chez l’imposant label Spikefarm pour enregistrer ce Wound Creations. Et s’ils avaient voulu nous détruire les cervicales à grands coups de headbangs déchaînés, ils ne s’y seraient pas pris autrement !

Alors niveau originalité, certes, on repassera : voilà du death technique on ne peut plus death, et on ne peut plus technique. Cependant, sans révolutionner le genre dont DEATH et autre ENTOMBED sont les maîtres incontestés, AMORAL apporte sa pierre à l’édifice avec des compos très saccadées, hachées de breaks variés toujours à propos. A ce titre, je signale d’entrée qu’on a là un batteur qui se fait visiblement très plaisir derrière ses fûts, enchaînant sans vergogne les mid-tempos pesants, les rythmiques progressives savantes, et les blast-beats, plus rares mais aussi rapides que bienvenus ("Silent Renewal"). Le mec maîtrise son instrument et le fait entendre, pour le plus grand plaisir des amateurs de batterie (et j’en suis !).
Bon, s’il n’y avait que lui, encore… mais non ! Les guitaristes ne sont pas manchots et réclament eux aussi leur part de branlette. Ce n’est pas tant au niveau de la mélodie qu’il faudra chercher la complexité, mais plutôt dans la structure généralement « pointillée » des riffs, qui accompagnent les facéties rythmiques d’un marteleur parkinsonien. Tour à tour, les cordes crachent donc des accords ronds et vifs, des nappes lourdes et grasses ("The Last Round", LE morceau à retenir), ou des soli heavy pointus ("Nothing Daunted"). Souvent légères et vraiment groovy, les guitares envoient des riffs entraînants à tour de doigts (et je compte évidemment la basse parmi elles, qui se fend de quelques soli discrets mais imparables).
Bref, un seul mot d’ordre, qui vaut pour tous les musiciens : précision. L’exécution est très carrée, millimétrée, jusqu’à se confondre parfois avec de la pure démonstration technique ("Distract"). Mais ce n’est qu’une facette de la chose (la plus évidente, il est vrai). L’album sait faire naître des émotions puissantes, grâce à son sens aigu de la mélodie, qui s’exprime dans toute sa splendeur lors de la « ballade » finale ("Languor Passage"). On y reconnaîtra d’ailleurs des influences suédoises (HYPOCRISY et IN FLAMES pour ne pas les citer).
Le grogneur ajoute aussi à l’opus une dimension humaine, avec son growl guttural qui peut tenir un cri rauque avec endurance ("Other Flesh"). Sa voix, plutôt classique, se pose de façon atypique sur les rythmes farfelus composés par les musiciens ; il s’en dégage une véritable force qui assombrit l’atmosphère surchargée des compos, sans toutefois égaler celle des monstres sacrés de la discipline.

Cet album est d’une qualité technique indiscutable, qui en fait un opus carrément jouissif dont on peut difficilement se lasser tant il regorge de passages très différents et tous aussi impressionnants. D’ailleurs j’ai accompagné le groupe de mon headbang le plus sincère, lorsque je l’ai vu en première partie de FINNTROLL (oui oui) : ma nuque s’est rappelée à mon bon souvenir pendant plus d’une semaine ! Les gars veulent clairement transmettre leur passion pour la musique et pour la scène, leur volonté d’être là avant tout pour se faire plaisir, et leur désir de grimper encore les échelons du techno death. Jusqu’au sommet ? C’est bien parti.

A lire aussi en DEATH METAL :


CANNABIS CORPSE
From Wisdom To Baked (2014)
♫ Stone le monde est stone... ♫




DEWEY
Dewey (2011)
Une synthèse torturée de Death multiple !!!


Marquez et partagez




 
   UDUFRU

 
  N/A



- Niko Kalliojärvi (chant)
- Ville Sorvali (basse)
- Ben Varon (guitare)
- Silver Ots (guitare)
- Juhana Karlsson (batterie)


1. The Verge
2. Atrocity Evolution
3. Silent Renewal
4. Solvent
5. The Last Round
6. Other Flesh
7. Distract
8. Nothing Daunted (gallows Pole Rock 'n Roll)
9. Languor Passage



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod