Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1990 Bezerk
1991 Banzai !
2006 Bezerk 2.
 

- Style : MÖtley CrÜe, Poison, Twisted Sister, CrashdÏet
- Membre : Msg

TIGERTAILZ - Bezerk (1990)
Par THE MARGINAL le 18 Décembre 2005          Consultée 3488 fois

En 1987, Tigertailz avait accouché d'un premier album, "Young and crazy", fortement teinté heavy/glam et apparaissait alors comme la réponse britannique à Poison. 3 ans plus tard, le combo british revient sur le devant de la scène avec un deuxième album intitulé "Bezerk". Cet album marque un changement important au sein de Tigertailz: le chanteur Steevi Jaymz est parti et c'est Kim Hooker qui le remplace au micro.

Ce changement aura un impact décisif dans la carrière de Tigertailz car celui-ci va voir son succès grandir. D'autre part, si le précédent opus était sympa dans le genre, "Bezerk" se distingue par un saut de qualité non négligeable par rapport à son prédecesseur. Quand à la pochette de "Bezerk", elle est carrément culte et c'est l'un des éléments qui a contribué à faire de cet album un objet adulé par les fans de glam avec le temps.

Le premier titre "Sick sex" est servi par une intro arrangée, puis le groupe envoie méchamment la sauce. Le chant criard et décidé de Kim Hooker le fait vraiment et se marie à merveille avec les guitares heavy et le côté tapageur de la chanson. D'emblée, Tigertailz sort la grosse artillerie en balançant un classique du genre. Et la suite de l'album est de haute volée. "Love bomb baby" commence par le pré-refrain chanté en choeur sans instrument, puis la chanson s'emballe avec l'arrivée des riffs, ses mélodies ultra-accrocheuses et son refrain à chanter en choeur dans un stade. "I can't fight dirty too", tranchant comme un rasoir, représente superbement le côté subversif du glam tant les musiciens font preuve de détermination, de conviction. "Noise level critical", après une intro humoristique façon speech de speaker déjanté, vient à point nommé pour rappeler le côté festif du glam avec ses lignes de basses bondissantes, ses mélodies swinguantes, son gros refrain appuyé par des choeurs punchys. Qui plus est, ce titre regorge de trouvailles judicieuses comme la talk-box, par exemple. La ballade mélancolique "Heaven" aux accents "queen-esques", de surcroit très travaillée, montre que le quartette sait être plus subtil, même s'il ne s'est pas trop fatigué dans le choix du titre(Warrant aussi avait une ballade qui s'appelait "Heaven", celle-ci datant de 1989).

Parmi les autres bonnes trouvailles, on citera volontiers "Love overload", à la fois heavy et syncopé, mettant notamment l'accent sur le refrain fédérateur, le musclé et déchainé "Action city" avec le contratse des choeurs aériens, "Squeeze it dry", à la fois très énergique et mélodique, ainsi que "Call of the wild", qui alterne couplets speedés et refrain plus mid-tempo à la Blind Guardian(si, si, mais la comparaison entre les 2 groupes se limite juste à ce detail) pour s'achever par un final déjanté, en roue libre...

A titre anecdotique, sachez que cet album a été réédité par Sanctuary en juin 2005, avec en prime un inédit intitulé "Love junkie" qui lorgne, lui, vers le big-rock funkysant. Avis aux amateurs...

En tout cas, Tigertailz a vraiment fait très fort car, dans le genre, "Bezerk" est un chef-d'oeuvre et tout fan de glam se doit de posséder ce joyau. Le quartette britannique a vraiment bien soigné les refrains, cela s'entend. Qui plus est, cet album est truffé d'arrangements bien sentis, de petits clins d'oeil humoristiques et la production signée Chris Tsangarides le fait à merveille. Bref, avec "Bezerk", Tigertailz a joué ses bonnes cartes, a pris une nouvelle dimension en affirmant nettement sa personnalité et en incarnant la facette heavy, tranchante du glam.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SOUTHGANG
Tainted Angel (1991)
Du hard U.S de grande classe et ultra-culte !!!




EDEN LOST
Road Of Desire (2005)
Dans la lignée de firehouse,bon jovi,fair warning


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kim Hooker (chant)
- Jay Pepper (guitare)
- Pepsi Tate (basse)
- Ace Finchum (batterie)


1. Sick Sex
2. Love Bomb Baby
3. I Can Fight Dirty Too
4. Noise Level Critical
5. Heaven
6. Love Overload
7. Action City
8. Twist And Shake
9. Squeeze It Dry
10. Call Of The Wild
11. Love Junkie [bonus-track]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod