Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK/PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


PSYCHOPUNCH - Smashed On Arrival (2004)
Par THE MARGINAL le 11 Novembre 2005          Consultée 2054 fois

Psychopunch est la énième preuve qu'en matière de gros rock, la Suede est à la pointe depuis quelques années. Ce quartette balance un hard rock n'roll cru, parsemé d'éléments punk et, avec "Smashed on arrival", sort son 5ème album studio(le premier ayant vu le jour en 1999). A l'écoute de celui-çi, on peut citer sans problème Motorhead, Backyard Babies, les Ramones et Hellacopters parmi les influences de ce combo.

Psychopunch s'y entend pour faire méchamment parler la poudre et, dès "Nothing ever dies" qui ouvre l'album de manière intempestive et expéditive, les pendules sont mises à l'heure. Le mid-tempo "Hard to belong" respecte la tradition rock n'roll comme il se doit, mais démontre que le quartette suedois sait varier les plaisisrs en glissant quelques consonances bluesy exécutées à la slide. Ladite slide est également très présente sur "All over now", qui accélère de nouveau le tempo comme si le groupe suedois était sur le fil du rasoir. "Dying in your dream" se fait plus catchy et donne envie de taper du pied. On y décèle même quelques éléments country(placés discrétement dans la chanson).

C'est surtout lorsque Psychopunch appuie sur le champignon et délivre des compos rapides, jouées sur le tempo de l'urgence qu'il devient plus jouissif, plus excitant. Et dans ce style, "Sacred heresy", toutefois tempéré par des passages plus nuancés, "Ain't no turnarounds" à la façon d'un rouleau compresseur, "Fingerlickin' good" et "Blown away", un peu plus mélodique néanmoins, arrachent tout sur leur passage. Le reste de l'album est plutôt mid-tempo, mai ça reste résolument rock n'roll, de haute tenue. "Just a little down", à tendance bluesy, sonne retro et ses mélodies entêtantes font penser tantôt aux Quireboys, tantôt à Status Quo, voire même à Guns N' Roses. "A matter of fact" lorgne ouvertement vers le revival 70's, tandis que "Oblivion" est plus typiquement dans l'esprit du rock scandinave.

Souvent, quand un groupe s'attaque à son 5ème album, il perd une partie(ou la totalité) de sa spontanéité. Et bien, ce n'est pas le cas avec ce disque. Psychopunch est un combo qui a toujours la rage en lui et les compos de "Smashed on arrival" sont fraiches et pleines d'énergie, de punch. D'ailleurs, personne ne soupçonnerait qu'il s'agit-là du 5ème album de ce groupe si on ne connait pas celui-çi. Alors, bien sûr, la voix virile de JM (le chanteur/guitariste du groupe) risque de rebuter les amateurs de belles voix, mais on parle ici de rock n'roll burné qui déménage. Et dans ce domaine, Psychopunch est très convaincant et gagne à être davantage connu.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BLACKEYED SUSAN
Electric Rattlebone (1991)
Hard rock/punk




CATS IN BOOTS
Kicked & Klawed (1989)
Hard rock/punk


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jm (chant, guitare)
- Joe Lee The Rookie (guitare)
- Mad Madz Starsky (basse)
- Peppe Flesh (batterie)


1. Nothing Ever Dies
2. Hard To Belong
3. All Over Now
4. Dying In Your Dream
5. Sacred Heresy
6. A Powerful Brand
7. Ain’t No Turnarounds
8. Just A Little Bit Down
9. Fingerlickin’ Good
10. A Matter Of Fact
11. Blown Away
12. Oblivion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod