Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SWITCHBLADE - Switchblade Serenade (2004)
Par THE MARGINAL le 4 Novembre 2005          Consultée 2098 fois

Switchblade est un quartette danois qui s'est fait sa place dans le paysage du hard rock en 2004 en sortant son premier album "Switchblade serenade". A l'écoute de celui-çi, on peut situer Switchblade dans la lignée de Circus Of Power, Junkyard, Little Caesar, Hall Aflame ou ,plus récemment, Nashville Pussy. Bref, voilà qui risque d'attirer l'amateur de rock graisseux qui dépote.

L'album ne démarre pas forcément de la meilleure des manières avec "Pumping beat", un titre crétin et bêtement festif qui semble être un hymne pour alcooliques(Capitaine Haddock, où êtes-vous ?) tant le refrain est clichesque(il faut l'entendre pour en croire ses oreilles). On craint alors d'avoir affaire à un combo de série Z. Fort heureusement, le quartette danois rectifie le tir avec "Switchblade serenade", un mid-tempo musclé au refrain accrocheur et dont les riffs sont saignants.

Le premier opus de Switchblade ayant enfin décollé, l'auditeur a droit à un enchainement de bons titres qui, à défaut d'être novateurs, donnent la pêche et une irresistible envie de taper du pied. Il suffit d'écouter les entêtants et binaires "Back up" et "Down n' dirty" qui se rapprochent de ce que fait AC/DC, le lent et lourd "Sentenced", "Tattooed" et ses allures déglinguées, le festif "Live it up" plein d'enthousiasme et de chaleur, ainsi que des titres devastateurs et virulents comme "Hate U" et "Hot rockin' "(une sorte d'Aerosmith façon rouleau compresseur) pour en être convaincus. Qui plus est, ces titres semblent être un remède tout indiqué contre la déprime.

Ceci dit, on trouve quelques imperfections sur ce disque. Tout d'abord, la voix du chanteur Ken Anthony est quand même limite et peut en rebuter plus d'un, donc consister un obstacle à l'accroche de ce groupe pour peu qu'on accorde de l'importance à la voix. D'autre part, la power-ballad "Fade" est vraiment quelconque, sans relief.

En conclusion, Switchblade s'en est sorti correctement pour un premier album, mais doit corriger certains defauts s'il veut progresser et devenir une valeur sûre. On retient quand même du positif globalement. Par exemple, le guitariste Thomas Lock (celui qui est à gauche sur la pochette) a un jeu de guitare d'un très bon niveau. Et les compos sont dotées d'un esprit fun et sans pretention qui nous ramènent directement dans les 80's (d'ailleurs, le groupe danois remercie tous les groupes de la scène sleaze et glam de l'époque), ce qui est un argument suffisant pour que j'accorde de l'intêret à ce disque.

Veritable note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


CRASHDÏET
Rest In Sleaze (2005)
La mega-tuerie sleaze/glam de l'année 2005 !!!




SOUL KITCHEN
Soul Kitchen (1992)
Excellent hard bluesy à la fois roots et classieux


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Ken Anthony (chant)
- Thomas Lock (guitare)
- Carsten Olsen (basse)
- Frankie (batterie)


1. Pumping Beat
2. Switchblade Serenade
3. Back Up
4. Sentenced
5. Smokin’ Stacks
6. Tattooed
7. Fade
8. Down ‘n’ Dirty
9. Live It Up
10. Hate U
11. Hot Rockin’



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod