Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1992 Rockhead

ROCKHEAD - Rockhead (1992)
Par THE MARGINAL le 17 Octobre 2005          Consultée 1639 fois

Vous avez tous entendu parler de Bob Rock, n'est-ce pas ? Il est réputé pour avoir produit le mondialement connu "Black album" de Metallica, mais aussi "Sonic temple" de The Cult, "Dr. Feelgood" de Mötley Crüe, pour ne citer que ceux-là. De telles références inspirent forcément le respect. Bob Rock ressent pourtant le besoin de fonder son propre projet musical répondant au nom de Rockhead et y tient la guitare, en plus de s'atteler à la production. En outre, ce projet bénéficie des apparitions en tant que guests des guitaristes Billy Duffy(The Cult), Richie Sambora(Bon Jovi) et Apache(Little Caesar).

Voilà qui laisse augurer du meilleur pour cet album éponyme... Surtout que celui-çi démarre en trombe avec "Bed of roses", un mid-tempo hard bluesy plein de pêche et de vitalité, hyper-accrocheur et assimilable à un mega-hymne, suivi de "Chelsea rose", un hard rock n'roll punchy et catchy, de surcroit renforcé par quelques notes de piano colorées. Ces 2 titres sont vraiment excellents et on se dit que si le reste de l'album est de cet accabit, ça risque de faire très mal.

Le problème de ce disque, c'est qu'il a connu un début tellement fulgurant qu'il est difficile de se maintenir à un tel niveau. C'est un peu comme si Rockhead avait épuisé la plupart de ses munitions. Le reste de l'album n'est pas mauvais, mais s'avère irrégulier en alternant le quelconque, l'insipide d'un côté, et le bon, le satisfaisant de l'autre. D'ailleurs, on peut considérer que le titre "Heartland" résume un peu l'ensemble du disque puisqu'il alterne couplets moyens, peu inspirés et refrain énorme, monstrueux.

On commence par les titres les moins intéressants: "Lovehunter", "Hard rain" ont un côté prévisible, téléphoné par leurs mélodies, tandis que les ballades acoustiques "Death do us part" et "Werhead", en plus d'avoir un air de "déjà-entendu", sont peu inspirées, pas très travaillées. En revanche, on est nettement plus convaincu par "Warchild" qui débute à la façon d'une ballade acoustique avant de basculer dans un déluge électrique avec des accents zeppeliniens rendant le morceau prenant, haletant. Comme autres bons titres, on signalera aussi "Sleepwalk", un titre heavy, explosif, servi par de gros riffs, "Hell's back door", un mid-tempo typiquement hard US mélodique et accrocheur, ou encore la ballade bluesy "Baby wild", bien arrangée.

En bref, cet album, à cheval entre hard bluesy et hard FM, se signale surtout par son inconstance. On y trouve à boire et à manger. S'il vaut le detour, il le doit par-dessus tout aux 2 premiers titres de l'album "Bed of roses" et "Chelesea rose": ils sont tellement imparables qu'ils justifient à eux seuls l'achat de cette galette et font sensiblement remonter la note de celle-çi. Ce disque est resté sans lendemain pour Rockhead puisque ce combo a par la suite disparu et Bob Rock s'est entièrement consacré à la production.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


WILD FORCE
Jungle Of Love (1990)
Très bonne surprise hard rock/hard fm méconnue




LITTLE CAESAR
Little Caesar (1990)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steven Jack (chant)
- Bob Rock (guitare)
- Jamey Kosh (basse)
- Chris Taylor (batterie)
- John Webster (claviers)


1. Bed Of Roses
2. Chelsea Rose
3. Heartland
4. Lovehunter
5. Death Do Us Part
6. Warchild
7. Sleepwalk
8. Hell's Back Door
9. Hard Rain
10. Angelfire
11. Webhead
12. Baby Wild
13. House Of Cards



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod