Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (2 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CASTLEVANIA - Dracula Battle 1 (1994)
Par JULIEN le 29 Septembre 2005          Consultée 2443 fois
Ah, CASTLEVANIA ! Ce n’est pas sans nostalgie que j’évoque ici le magique intitulé de cette gigantesque saga de jeu vidéo relatant, sur plusieurs siècles, un combat tonitruant : à ma droite, l'inénarrable Dracula, escorté de son bestiaire maléfique ; à ma gauche, la célèbre famille des Belmont, grands chasseurs de vampires, se coltinant bis repetita les exactions du comte amateur de sirop carmin ! Et voilà vingt ans que les deux grandes puissances se défient, que les ailes des chauve-souris se froissent dans la nuit, avant de céder face au fouet des descendants Belmont, intarrissables arpenteurs du château maudit de Dracula et de ses environs malfamés.

Et comme toute grande saga au rayonnement éternel (nous dissertons de vampires, vous vous souvenez ?), CASTLEVANIA a toujours su se parer d’une vêture sonore à la mesure de son ampleur thématique. Aussi l’idée de transfigurer les plus célèbres thèmes jalonnant l’histoire du jeu vidéo n’était pas sans procéder d’une alléchante perspective ! Et le cas de ce "Dracula Battle 1" paru en 1994 (oui, il existe un... "Dracula Battle 2" ! Quelle perspicacité, petit schtroumpf) nous intéresse au premier plan, car il s’emplit rien moins que d’une re-lecture Hard Rock et Metal de dix célèbres airs sélectionnés pour leurs affinités avec l’univers électrique. Et le résultat est à la hauteur de l’ambition cachettant le projet.

Déboulant sur un rythme des plus véloces, dans une avalanche de toms et de claviers emphatiques, et reprenant l’une des épopées sonores les plus marquantes du jeu, le bien nommé "Beginning" étalonne d’office la solidité de l’ensemble. Bigrement fouetté par le transfert électrique de sa magnificence, le morceau se gonfle d’une puissance conséquente : sa mélodie tressée se réserve les cordes de la guitare, les claviers assoient la majesté de l’ensemble, un époustouflant solo de guitare atteste du sérieux de la chose... Magistral, tout simplement ! Une épithète que l'on maintiendra, de fait, pour la suite du programme. Car en effet ce "Dracula Battle 1" nous gâte d’une belle jubilation Hard et Heavy instrumentale excellement produite, où les guitares coudoient souvent l’inspiration du maître MALMSTEEN (et parfois même SATRIANI, comme l'apaisant "Requiem For The Nameless Victims", ou certains riffs de "Cross Of Fear"). Sans se restreindre à cette influence, elles s’associent en une harmonie remarquable à l’appui des claviers, arrangements subtils et autres orgues, la batterie donnant une pulsation plus que satisfaisante à l'ensemble.

Et que l’on ne se méprenne pas : loin de simples extraits répétant ad eternam la même mélodie, les morceaux dévoilent ici de véritables structures recherchées, totalement acquises aux canons du genre Metal, avec en prime des solos de guitare d'une rare qualité. De surcroît, l’album ménage une véritable dynamique, et on y trouve de quoi alimenter les préférences de tous : la claque "Beginning", le rapide et très renommé "Bloody Tears" somptueusement habillé d'orgue à la KING DIAMOND, l’excellent et quasi prog "Opus 13" émargé de beaux breaks, de riffs Heavy à souhait et nappé d’un clavier encore très léché d'un esprit jeu vidéo, sont de purs instants de vélocité ; Et si vous vous pourléchez les babines de tempos entraînants et plus appuyés, vous accueillerez avec bonheur l’inoubliable "Vampire Killer" et son alternance orgue Hammond – orgue d’église (peut-être bien le plus célèbre thème de CASTLEVANIA), vous apprécierez le puissant enchaînement "Ripe Seeds" (avec un solo dont les intonations ressusciteront plus tard chez CHILDREN OF BODOM) - "Cross Of Fear", et vous goûterez au climat changeant du bien-nommé "March Of The Holy Man" avec ses douces éclaircies lumineuses... sans oublier le martèlement "Don’t Wait Until The Night" et ses riffs tantôt incisifs, tantôt ardents ; Enfin, si vous préfèrez vous reposer les cannines sur le velouté d’une guitare languissante et gorgée d’émotions, le très beau "Requiem For The Nameless Victims" et le non moins réussi "Calling From Heaven", baigné d’orgues enveloppants, vous posséderont.

« Dracula Battle 1 » remplit donc parfaitement son contrat, en donnant un souffle impressionnant à ces airs soigneusement gravés dans nos âmes nostalgiques... tel le vampire qui advient à une existence autre, ses dix compositions s’affranchissent des vilains préjugés ravalant la musique de jeu vidéo au statut d’art musical mineur, et confirment la pertinence de la partition, s’ouvrant judicieusement à la force de l’électrique et à la richesse des arrangements. Quarante trois minutes à posséder donc pour les fans de CASTLEVANIA, et à découvrir sans plus attendre pour les amateurs de Metal Néo-classique et autre Metal instrumental, pactisant avec les forces des ténèbres familières d'un univers nocturne envoûtant.

NOTE : Ci-dessous, vous trouverez la liste des jeux auxquels sont empruntés les thèmes repris dans cet album. Il est à noter que certains thèmes sont récurrents dans l’univers CASTLEVANIA, et apparaissent ainsi dans plusieurs épisodes, en adoptant parfois des tempos ou des arrangements différents (exemple parfait ici : les deux versions de "Beginning", ouvrant chacun un volet des « Dracula Battle »). Dans ce cas, le titre du jeu mentionné désigne la version ayant servi de base à la relecture.

Beginning (Castlevania 3 : Dracula's Curse)
Bloody Tears (Castlevania 2 : Simon's Quest)
Ripe Seeds (Castlevania 2 : Belmont's Revenge)
Cross Of Fear (Dracula X : Rondo Of Blood)
Requiem For The Nameless Victims (Castlevania Bloodlines)
Opus 13 (Dracula X : Rondo Of Blood)
Vampire Killer (Castlevania)
Calling From Heaven (Castlevania Bloodlines)
March Of The Holy Man (Dracula X : Rondo Of Blood)
Don't Wait Until The Night (Haunted Castle)




Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



Non disponible


1. Beginning
2. Bloody Tears
3. Ripe Seeds
4. Cross Of Fear
5. Requiem For The Nameless Victims
6. Opus 13
7. Vampire Killer
8. Calling From Heaven
9. March Of The Holy Man
10. Don't Wait Until The Night



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod