Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Down, Crowbar

CORROSION OF CONFORMITY - In The Arms Of God (2005)
Par LUDO le 10 Juin 2005          Consultée 3800 fois
Cinq ans!! Oui cinq longues années qu'on l'attendait ce nouvel album de CORROSION OF CONFORMITY. Pourtant nos petits gars de la Nouvelle Orléans n'ont pas chômé depuis le très (trop?) sudiste "America's Volume Dealer" en 2000, à commencer par une énorme tournée immortalisée par l'anthologique "Live Volume" montrant un COC avec tout ce qu'il faut dans le pantalon.
Bon, tout ça c'était en 2001, on ne met pas quatre ans pour faire un album!! Seulement voilà, Pepper KEENAN a rempilé du côté de chez DOWN avec son pote Phil ANSELMO (ex-PANTERA entre autres), et on peut tous l'en remercier, parce que DOWN, il n'y a rien de mieux!! Mais DOWN, c'est plus qu'une expérience musicale, c'est également une expérience physique (qui demande de bons poumons et un bon lever de coude, no comment), on n'en ressort pas indemne.

Et à présent le père Pepper est bien reposé et à des choses à dire! COC est de retour!! Et le résultat est... surprenant. Le moins que l'on puisse dire, c'est du lourd! Finis les "chansonnettes" d'"America's Volume Dealer", même les titres les plus heavy de "Wiseblood" (1996) paraissent presque rock à côté de ce que nous propose "In The Arms Of God". Dans le stoner au bon goût du Sud, on y est toujours, seulement il faut à présent y ajouter un peu de piment "doomesque" qui se caractérise par une lourdeur quintuplée du riff et une agressivité retrouvée. Une ombre de Sabbat noir plane au-dessus de tout ça!

Et quelle ne fut pas ma surprise dès le premier titre. What?? Un orgue hammond! Un solo bluesy!! Je vérifie le CD, c'est bien COC? Oui, lorsque les premier riffs bien gras de "Stone Breaker" retentissent, il n'y a plus de doute, mais par contre, quels riffs!! A faire trembler les murs en carton pâte de mon appart. Et ce crieur, légèrement en retrait par rapport à cette déferlante rythmique, c'est bien Pepper? Mais quelle rage! Un break arrive, retour de l'orgue accompagné d'un petit solo mélodique, on repart rapidement pour un dernier couplet, FIN. Pas le temps de souffler, ça s'enchaîne direct sur un titre encore plus rapide avec une batterie monumentale, le petit nouveau, Stanton MOORE, est un sacré cogneur. Ce titre ultra-efficace porte un nom : "Paranoid Opioid", et avec lui plus de doute, BLACK SABBATH n'est pas loin, le tout à la sauce COC, un must.

Le reste de l'album va enchaîner des titres tout aussi lourds, toujours avec cette rythmique d'enfer au premier plan, obligeant le chant de Pepper de s'extérioriser beaucoup plus, le tout appuyé par de nombreux choeurs et effets sur les voix très discrets et utilisés judicieusement. COC développe ici beaucoup plus d'atmosphères et les changements de rythmique sont diaboliques : à commencer par "Dirty Hands Empty Pockets" avec son début funky où la basse est bien mise en relief, et qui ne tarde pas à reprendre un rythme électrique bien soutenu. Le très halluciné "Rise River Rise" porté par ces accords acoustiques qui aurait très bien pu trouver sa place chez DOWN.
En tout cas, espérons que Stanton MOORE reste longtemps au poste de batteur, les parties de batterie n'ont jamais été aussi énormes, tout en puissance mais variées ("So Much Left Behind", "Infinite War").

Et je ne pourrais terminer cette chronique sans aborder la fin de l'album, tout d'abord avec l'acoustique "Crown Of Thorns". Je n'ai jamais entendu un titre aussi glauque chez COC, avec ces bruits de flagellation et de pleurs en fond sonore. Après avoir expié ses pêchés, il est l'heure d'affronter le jugement de Dieu, et c'est l'apocalyptique "In The Arms Of God" qui s'en charge. D'un côté de la balance des riffs tranchants comme des rasoirs, de l'autre une caisse claire aux allures de mitrailleuse : choisissez votre châtiment.

Vous l'aurez compris, on ne rigole plus, "In The Arms Of God" est assurément l'album le plus agressif de CORROSION OF CONFORMITY depuis bien longtemps. C'est également cela, couplé au caractère pachydermique des nouvelles compos, qui pourra éventuellement déstabiliser certains fans, regrettant peut-être le manque de "hits" immédiats comme à l'accoutumée. Ce nouvel album montre une facette plus sombre de COC, qui n'a pas cessé d'évoluer, et qui atteint ici des sommets.




Marquez et partagez




 
   LUDO

 
  N/A



- Pepper Keenan (chant, guitare)
- Woodroe Weatherman (guitares, choeurs)
- Mike Dean (basse, chant)
- Stanton Moore (batterie, percussions)
- John Custer (orgue hammond, guitares)


1. Stone Breaker
2. Paranoid Opioid
3. It Is That Way
4. Dirty Hands Empty Pockets (already Gone)
5. Rise River Rise
6. Never Turns To More
7. Infinite War
8. So Much Left Behind
9. The Backslider
10. World On Fire
11. Crown Of Thorns
12. In The Arms Of God



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod