Recherche avancée       Liste groupes



      
SLEAZE/PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TRACY GANG PUSSY - Born To Lose Live To Win (2005)
Par THE MARGINAL le 1er Juin 2005          Consultée 1888 fois

Voilà déjà un bout de temps que Tracy Gang Pussy, quartette parisien oeuvrant dans le sleaze-punk, faisait parler de lui... En effet, le nombre de concerts joués et la sortie d'un EP("We've come for your daughters") en 2003 avaient remarquablement preparé le terrain. La sortie de l'album "Born to lose live to win" permet à Tracy Gang Pussy de se faire davantage connaître dans le rock français.

D'un point de vue musical, Tracy Gang Pussy se situe à mi-chemin entre le sleaze/glam americain de la fin des 80's/début des 90's et l'actuelle scène rock-hard scandinave. Les influences qui viennent tout de suite à l'esprit sont Backyard Babies et Alleycat Scratch.

Un titre frappe particulièrement là où ça fait mal: "Black". Ce mid-tempo, servi par une intro aux allures gothiques intriguantes, révèle un sens aigu de la mélodie et permet d'entrevoir le potentiel de ce groupe parisien. En tout cas, l'air de la mélodie et le refrain ont un effet immédiat: une fois qu'ils rentrent dans la tête, ils y restent solidement ancrés. Et ce titre se démarque nettement du reste de l'album.

Les autres titres, dans l'ensemble, tendent nettement plus vers le punk et mettent les guitares tranchantes, acérées toutes voiles dehors. Dans ce contexte, les titres le plus efficaces sont "I wanna be yours", "Pretend", "I don't care", "Suicide baby", "Generation no future"(dont le propos est plus réaliste qu'il n'y parait). Autres temps forts de ce disque: le dynamique "The gang don't give a damn", un titre hard rock n'roll agrémenté de brèves notes de piano virevoltantes, aini que la cover des Ramones "Blitzkrieg bop". Les musiciens font montre d'un certain savoir-faire et la voix de Regan colle parfaitement avec ce style.

Ce premier veritable album studio est fort prometteur et prouve qu'en France, il est posible de jouer dans un style proche des Backyard Babies, Motorhead quand on est animé par une foi et une volonté inébranlables. On a toutefois le sentiment que Tracy Gang Pussy n'a pas grillé toutes ses cartouches et peut encore mieux faire, vu sa marge de progression. On attend désormais la suite avec impatience.

A lire aussi en DIVERS par THE MARGINAL :


REBEL MEETS REBEL
Rebel Meets Rebel (2006)
Un des derniers enregistrements de dimebag darrell




TRASHLIGHT VISION
Alibis & Ammunition (2006)
Mixture punk/sleaze/hard rock décapante


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Regan (chant, guitare, piano)
- Revlon (guitare)
- Micky Street (basse)
- Suicide (batterie)


1. I Wanna Be Yours
2. Pretend
3. Get Out Of My Bed
4. Pissed
5. Black
6. Blitzkrieg Bop
7. I Don’t Care
8. Suicide Babe
9. Generation No Future
10. I’m A Cunt
11. The Gang Don’t Give A Damn



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod