Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2005 Reviver

REVIVER - Reviver (2005)
Par JULIEN le 28 Avril 2005          Consultée 1436 fois

La Cour : Messieurs, veuillez décliner votre identité.

Les prévenus : Votre honneur, nous sommes les cinq musiciens que l’on présente sous la bannière de cette entité hollandaise nommée REVIVER.

La Cour : Messieurs, je n’irai pas par quatre chemins... la scène Metal est aujourd’hui saturée de groupes s’échinant à raviver sans cesse le fantôme de l’esprit 80’s... HAMMERFALL continue son cirque, ACCEPT n’en finit plus de se reconstituer pour des manifestations Live, JUDAS PRIEST rappelle le Metal God pour sauver sa tête, IRON MAIDEN refuse de mourir, STORMWITCH ressuscite... les reformations affluent de toutes parts, et vous, que trouvez-vous de mieux à faire avec votre premier album éponyme ? Hum ? Vous ajoutez une pierre de plus à l’édifice massive et désormais difforme de ce que d’aucuns appellent le True Metal! N’avez vous donc rien de mieux à faire, jeunes gens ? Qu’avez-vous à répondre à ça ?

Les prévenus : Votre honneur, nous plaidons non coupables ! Certes, la musique dont nous nous faisons le porte-étendard n’a rien d’original. Nous sommes d’accord pour dire que nous n’inventons rien, que beaucoup de groupes jouent dans le même champ que nous... mais voyez-vous, la mode n’est en rien notre moteur ! Notre cœur appartient au Metal tel qu’on le pratiquait auparavant, particulièrement en terre allemande... notre patronyme en est le témoignage : nous sommes remémoration, nous ravivons l’esprit des 80’s en le munissant du son des 90’s et des 00’s, comme maître HAMMERFALL a osé la faire, tout en veillant à conserver une consistance brut...

La Cour : J’entends bien jeunes gens. Et je l’avoue volontiers : nonobstant votre logo peu engageant et une pochette s’escrimant à défier jusqu’aux convenances esthétiques les moins exigeantes, votre musique n’est pas sans qualités : Vous maniez habilement vos instruments, la production (mixage de Piet Sielck, leader de IRON SAVIOR) est simple mais bonne, votre chanteur officie dans un registre classique et bien maîtrisé, sans dérapages sur-aïgus agaçants, bien que certaines outrances s’avèrent peu heureuses – je pense au vilain refrain de "Bringer Of Evil"... -, je dois bien vous reconnaître un certain talent de composition, et votre premier album ne contient pas de titres véritablement faibles... le rapide "Osiris Eyes" et ses riffs brûlants s’avère excellent de bout en bout, "Garden Of Eden" a quelques petits allures old-ICED EARTH intéressantes, "Gates Of Times" fait son petit effet, "Fight Your Fight" a un côté speed séduisant agrémenté d’une belle profondeur d’ambiance, "Another Day" me rappelle les beaux jours d’ARMORED SAINT... "Strong" est un véritable petit hymne, "Cycles" se montre plutôt marquant avec son climat quasi grave, et le final sur l’excellent instrumental "Beyond The Infinite", baigné d’harmonies à la WARLORD, de piano et autres chorus de toute beauté, me semble fort approprié... mais quel avenir peut-on vous prédire, avec votre musique tant et tant rabâchée ?

Les prévenus : Si je puis me permettre une réponse qui pourra paraître impudente, laissez moi vous confier notre mépris quant à ce questionnement !

La Cour : Comment ?

Les prévenus : Oui, Monsieur le Président : REVIVER n’est pas le héraut d’une ère révolutionnaire... nous sommes simplement cinq musicienѕ passionnés par le Metal pris dans une acception puriste : deux guitares, une basse, une batterie, le moins de claviers possible pour mieux en faire ressortir les interventions très ponctuelles, des musiciens compétents, un chanteur attaché à une certaine présentation soignée mais pas lissée, des sections instrumentales travaillées, des riffs qui accrochent l’oreille, des rythmiques qui ne laissent pas les nuques indifférentes, une agressivité qui ne verse pas dans la brutalité, un sentiment épique qui n’est pas étranger à nos cœurs... Voilà ce qu’est REVIVER. Sans prétention. Mais avec amour et conviction.

La Cour : Oui, mais... et qu'en est-il de votre personnalité propre ?

Les prévenus : C’est à l’auditeur d’en juger, Monsieur le Président... mais nous pensons pouvoir nous prévaloir d’une coloration musicale pas aussi fréquente que l’on voudrait bien le croire, puisque nous travaillons davantage dans des tons assez chauds et ôcres, peints d’une main animée d’une juste rudesse Power. Nous brassons une image qu’on jugera caricaturale, axée sur la force, le combat de l’existence, avec quelques références mythologiques...

La Cour : Ce qui est assez classique, pour le moins, convenez-en !

Les prévenu : Nous l’assumons... mais tout ça n’est pas le débat ! La vraie question, c’est celle-ci : Votre honneur, qu’avez-vous ressenti à la première écoute de « Reviver » ?

La Cour : A vrai dire peu de choses... l’impression d’avoir déjà entendu tout ça... du travail bien fait, mais sans grande ambition...

Les prévenus : Et ensuite ?

La Cour : Je suis débonnaire : Je me suis prêté à quelques écoutes supplémentaires, histoire de ne pas classer trop vite votre dossier dans la classe de clônes d’HAMMERFALL... et progressivement...

Les prévenus : Oui...

La Cour : Eh bien, l’honnêteté me commande de le confier : j’ai commencé à apprécier votre musique, à retenir les riffs, à chanter les refrains... à reconnaître vos mérites de musiciens, la bonne tenue de vos compositions, à admettre que les influences, pour présentes soient-elles, ne gênaient pas vraiment le plaisir d’écoute...

Les prévenus : Nous avez-vous oubliés très vite ?

La Cour : Non, je dois bien l’admettre... et vous m’êtes même devenus sympathiques !

Les prévenus : Et que pensez vous de nous, maintenant, votre honneur ?

La Cour : Ce que je pense ? Hum... eh bien, jeunes gens... Vous ne disposez peut-être pas des armes propices à la conquête massive de l’univers Metal... mais dans votre genre, vous vous en sortez largement bien, et le plaisir que l’on prend à l’écoute des cinquante minutes de votre premier album est réel, une fois dépassé un premier temps d’indifférence... Aussi vous recommanderais-je aux amateurs de sensations Metal des 80’s, avec coloration Speed dépouillée de sa facette la plus mélodique... Mais je vous en conjure, faites un effort sur la présentation : Si la défense d’un certain esprit Metal puriste constitue votre apostolat, outrepasser le visuel de ce premier album est le nôtre ! Et nous aurions pu passer à côté d’un premier album qui, jusque dans ses imperfections et limites, reste indéniablement avenant et appréciable, et mérite bien sa note... Et maintenant, tout le monde dehors ! L’audience est levée !

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


ARMORED SAINT
Armored Saint (1983)
Le 1er EP légendaire du Saint... Objet culte !




RUNNING WILD
20 Years In History (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Patrick Van Maurik (chant)
- Fred Mantel (guitare)
- Tom Heemskerk (guitare)
- Stefan Brederorde (basse)
- Tom Van Veenhuijzen (batterie)


1. The Call
2. Osiris Eyes
3. Watch Out !
4. Gates Of Time
5. Garden Of Eden
6. Another Day
7. Cycles
8. Revive And Survive
9. Strong
10. Bringer Of Evil
11. Fight Your Fight
12. Beyond The Infinite



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod