Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FINAL BREATH - Let Me Be Your Tank (2004)
Par JULIEN le 10 Février 2005          Consultée 2020 fois

Ouh, le gros vilain démon qui fait plein de trous dans la chaussée pour se venger de son copain à écailles qui lui a lâchement chouravé sa boîte du ludique jeu éducatif « L’anatomie comique des anges en s’amusant » ! Et comme un démon, bah oui, forcément, c’est démoniaque... ben ça fait du bruit... et ce n’est pas toujours du Black ! Ca tombe bien, la légion FINAL BREATH n’aime rien moins que carburer sauvagement au Thrash Death, ainsi qu’en atteste vigoureusement ce « Let Me Be Your Tank », troisième album au propos peu amène.

FINAL BREATH, s’agitant avec ferveur dans les salles obscures de la scène allemande, n’a en effet que peu d’accointances avec le genre Black. Et ce « Let Me Be Your Tank », qui s’amorce sur une chouette intro instrumentale en forme d’ouverture martiale sur le chaos, ne laisse guère planer de doutes sur les intentions du groupe, intentions qui éclatent avec véhémence dès le rapide et incisif "Strong Pain" : FINAL BREATH est là pour faire parler la poudre d’un Thrash qui ne cache pas ses racines (SLAYER, AT THE GATES, TESTAMENT... que du beau monde), mais les renforcent plaisamment à l’engrais Death Metal. Ce genre de mixture explosive n’est plus vraiment originale de nos jours, des formations telles THE HAUNTED ou DEW SCENTED, parmi d’autres, y recourrant même avec un bonheur certain... alors quid de FINAL BREATH ? Un autre soldat destiné à s’enfoncer dans la masse compacte des suiveurs appliqués mais sans véritable personnalité, tout juste bons à décaper les épidermes sans jamais meurtrir la chair, comme savent si bien le faire les ténors du genre ? Pas pour moi !

FINAL BREATH, en effet, dispose d’un arsenal offensif notablement étudié : Production efficace d'Andy Classen (DARK AGE, DEW SCENTED, TANKARD...) et agréablement typée SLAYER des 80’s voire SEPULTURA période « Arise », riffs Thrashisants au bagou brutal, chanteur à la gorge maltraitée par une rage généreusement aboyée sur un mode guttural (mais pas trop)... et surtout quelques éléments forts : Tout d’abord, une construction des morceaux qui s’arrache des affres de la linéarité et nous abreuve de breaks fréquents, et largement ourlés de chorus et solos de guitares des plus satisfaisants, loin du bourrinage bruitiste d’un SLAYER (je soulignerais tout particulièrement le complexe et très DEATH "Empty Eyes", qu’on croirait vraiment emprunté au répertoire de feu Chuck Schuldiner). Pour suivre, FINAL BREATH se caractérise par une belle propension à installer des climats correspondants parfaitement, à mon sens, aux données en présence : ténébreux, les morceaux développent des ambiances mordorées, brûlantes, et qui ne peinent guère à solliciter un certain décorum infernal, un morceau comme l’excellent et quasi épique « Eyes Of Horror » n’étant pas sans évoquer le ICED EARTH de « Burnt Offerings », à la rigueur le sinistre « Arise » de SEPULTURA. Et n’oublions pas, parmi d’autres, les lignes mélodiques vicieuses qui sillonnent le musclé "Greed For Revenge", ou le superbe et fort mélodique solo d’un "Exposed To Hatred" extrait de l’album « Flash-Burnt Crucifixes », paru en 2000, et dépoussiéré ici pour un résultat optimal. Enfin, ne faisons pas l’impasse sur le terrible morceau titre, véritable tuerie mid-tempo idéale pour déclencher des mouvements de headbanging contagieux dans la fosse !

Bref, si FINAL BREATH n’a certes pas inventé la poudre, il la fait parler ici avec un réel brio, et marque des points dans une dimension parfois un peu délaissée dans ce type de Metal : l’ambiance ! Car nos allemands savent vraiment y faire avec cet art de l’atmosphère qui épice favorablement leur préparation inflammable, et ils s’imposent en cela comme un groupe sur lequel il faudra désormais compter. Et si la fin du disque manque un poil d'inspiration, les quarante six minutes de ce « Let Me Be Your Tank » pourraient bien vous convaincre que FINAL BREATH joue, à mon sens, d’ors et déjà dans la cour des grands ! Vivement la suite !

A lire aussi en THRASH METAL par JULIEN :


TESTAMENT
The Legacy (1987)
Thrash metal

(+ 1 kro-express)



POSSESSED
Seven Churches (1985)
Une légende ! le premier album de death metal ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Jurgen Aumann (chant)
- Jorg Breitenbach (guitare)
- Heiko Krumpholz (batterie)
- Werner Muller (guitare)


1. Intro
2. Strong Pain
3. Eyes Of Horror
4. Greed For Revenge
5. Empty Eyes
6. Exposed To Hatred (vers. 2004)
7. Let Me Be Your Tank
8. Bemoaned Animosity
9. Sociopathically Insane (vers. 2004)
10. Coma Divine
11. Edition Limitee (75 Minutes Bonus) :
12. Flash-burnt Crucifixes Cd (remastered)
13. Soulchange Demo (remastered)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod