Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER/HARD ROCK  |  STUDIO

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2001 Deluxe
2003 N°3
 

- Membre : Spiritual Beggars, Carcass

FIREBIRD - Deluxe (2001)
Par THE MARGINAL le 2 Mars 2005          Consultée 2489 fois

Deuxième album de Firebird, "Deluxe" est à mi-chemin entre le hard rock et le stoner et son contenu renvoie directement aux 70's. On imagine aisément ce trio en pattes d'éph' à l'écoute de cet opus.

Mais trève de plaisanterie futile et parlons plus concrétement de cet opus. A l'écoute de celui-çi, on s'aperçoit à quel point Bill Steer est passionné par le son hard rock bluesy de la fin des 60's et du début des 70's. Dès que résonnent les notes de "Dirt trap", on se sent envahi par les ombres(revenantes) des Cream, Humble Pie, Deep Purple(l'ancien) et autres Free. Personnellement, ça ne me dérange pas, bien au contraire. Et le formidable "Hammer & tongs" est une véritable leçon de rock: textures de guitares heavy, parfois sombres mais toujours mélodiques, gros travail rythmique à la batterie. Le titre suivant, "Steamroller", assure bien aussi dans le genre et on a là un bel exemple de mélange réussi entre stoner et blues survitaminé. "Zoltana" renvoie plus directement à la fin des 60's, une époque où le hard rock en était encore à ses premiers balbutiements. Quand à "Lonely & sober", il vous scotchera au plafond avec ses riffs envoûtants, sa rythmique et ses clins d'oeil au rock sudiste, et puis ses solos de guitare, ses solos de guitare... Enfin, que dire de "Slow blues", un titre crade et jouissif bourré d'harmonica qui swingue méchamment et qui sonne très live.

La ballade bluesy "Miles from nowhere" vaut aussi largement le détour. Au début, la chanson est très quelconque. Et puis subitement, tout s'emballe avec, en point d'orgue, un final qui parachève cette ballade par une jam instrumentale flamboyante, de toute beauté. Ce qu'on note, d'autre part, c'est que Bill Steer a vraiment donné le meilleur de lui-même sur le plan vocal, y a mis tout son coeur. On est tellement bluffé par sa performance qu'on se demande s'il s'agit bien du même vocaliste qu'on entendait sur les albums de Carcass...

"Deluxe" a été une agréable surprise lorsqu'il est sorti en 2001. Il faut dire qu'il était en décalage par rapport à tout ce qui sortait sur le marché. Sans révolutionner quoi que ce soit, Firebird a quand même rappelé à certains les valeurs du hard rock bluesy typé 70's en distillant des chansons simples, mais efficaces et sacrément bien foutues. Bon, on peut chipoter sur le fait que l'album est trop court et qu'il y manque 1 ou 2 mega-hymnes. Toutefois, ce disque ne manque pas de classe. Finalement, à bien y réflechir, Firebird incarne bien mieux que les Strokes et les White Stripes le revival 70's.

vERITABLE NOTE: 3,5/5

A lire aussi en STONER par THE MARGINAL :


SPARZANZA
Into The Sewers (2003)
Stoner




The AWESOME MACHINE
The Soul Of A Thousand Years (2003)
Du stoner viril, hargneux qui dépote


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Bill Steer (chant, guitare, harmonica)
- Leo Smee (basse)
- Ludwig Witt (batterie)


1. Dirt Trap
2. Forsaken
3. Hammer And Tongs
4. Steamroller
5. Miles From Nowhere
6. Zoltana
7. Lonely And Sober
8. Sinner Takes All
9. Sad Man's Quarter
10. Slow Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod