Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jack Blades , Over The Edge, Dokken, Revolution Saints

NIGHT RANGER - Dawn Patrol (1982)
Par THE MARGINAL le 15 Février 2005          Consultée 3539 fois

Au cours des 80's, bon nombre d'albums de hard FM ont marqué les esprits et "Dawn patrol", premier effort discographique de Night Ranger, fait partie de ceux-là. Mieux, ce disque est devenu un incontournable avec le temps. Il est vrai que Night Ranger a sorti l'album le plus foncièrement hard de sa discographie(le meilleur, n'hesitent pas à affirmer certaines personnes) et, en se replaçant dans le contexte de l'époque, a apporté un bol d'air frais dont avait besoin le rock à ce moment-là.

Les titres, pour la plupart, font mouche gràce à leur efficacité et aux trouvailles judicieuses au niveau des mélodies. "Don't tell me you love me", qui ouvre l'album, en est un bon exemple avec son refrain plein de vigueur et de conviction, ses nappes de claviers qui apportent une couleur particulière à la chanson, sans oublier les guitares qui répondent présent. N'oublions pas non plus "Sing me away" aux subtilités raffinées et exquises, "At night she sleeps" et ses mélodies originales, "Can't find me a thrill" à la fois énergique et délicieusement catchy, "Young girl in love" et son refrain irresistible, "Play rough" qui a des allures d'hymne en puissance avec ses riffs mordants pour soutenir l'ensemble ou encore "Night ranger", qui débute comme un mid-tempo, voit au milieu de la chanson le tempo s'accélérer de manière aussi subite qu'impromptue avant de retrouver son rythme de croisière initial dans le final.

Comme sur bon nombre d'albums de hard FM, on retrouve une ballade sur "Dawn patrol". Ou plus exactement une power-ballad qui a pour titre "Call my name" et qui ne fait pas dans la guimauve. Si quelques accompagnements au piano apportent de la douceur sur les couplets, les guitares électriques durcissent le ton sur le refrain. Il s'agit-là d'une belle réussite.

Pour un premier album, on peut dire que Night Ranger a frappé un grand coup. Tous les titres presents ont le potentiel d'un classique du genre, ce qui n'est pas monnaie courante. Il faut dire que le fait de voir un bassiste(Jack Blades) et un batteur(Kelly Keagy) se partager le chant à tour de rôle sur un album n'était pas fréquent à l'époque. Ajoutez à cela une paire guitaristique(Brad Gillis et Jeff Watson) inspirée qui assène des solos de tueurs et des riffs acérés, des nappes de claviers qui interviennent où il faut quand il faut, quelques choeurs bien sentis, une production qui met en valeur chaque instrument(et donc, le talent de chaque musicien) et des titres incroyablement bons, et vous obtenez un des meilleurs albums de hard FM de l'histoire.

Pour l'anecdote, je n'ai pas assisté à l'impact de ce disque à l'époque, mon trip du moment étant alors Capitaine Flam et Albator(ne me dites pas que vous ne connaissez pas ! ;+)). Mais lorsque j'ai découvert "Dawn patrol" bien des années après sa sortie, j'ai été impressionné par la qualité des compos et l'inspiration qui le caractérisent.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


SKAGARACK
Hungry For A Game (1988)
Hard fm / a.o.r




JOURNEY
Frontiers (1983)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jack Blades (chant, basse)
- Kelly Keagy (batterie, chant)
- Brad Gillis (guitare)
- Jeff Watson (guitare)
- Alan Fitz Gerald (claviers)


1. Don't Tell Me You Love Me
2. Sing Me Away
3. At Night She Sleeps
4. Call My Name
5. Eddie's Comin' Out Tonight
6. Can't Find Me A Thrill
7. Young Girl In Love
8. Play Rough
9. Penny
10. Night Ranger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod