Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SHOK PARIS - Concrete Killers (1989)
Par THE MARGINAL le 26 Décembre 2004          Consultée 1669 fois

En 1989, le quintette américain Shok Paris sort son 3ème album intitulé "concrete killers". La pochette de l'album représente un dessin du groupe dans une ville américaine en soirée. Personnellement, j'aime bien; même s'il y a déjà eu mieux dans ce domaine.

Musicalement, Shok Paris joue un heavy-metal mélodique sans surprises, mais très classieux, très efficace et très plaisant à écouter. La première fois que j'ai écouté cet album, j'ai fait le rapprochement avec Loudness (surtout en raison de la voix), Saxon, voire Riot. Avec de telles références, "Concrete kilelrs" ne pouvait donc que me plaire.

Et Shok Paris s'y entend pour délivrer des compos solides et de qualités. C'est le cas de "The american dream" qui, servi par une rythmique soutenue et un bon refrain accrocheur, donne le ton de l'album. En matière d'efficacité, "The heat and the fire", à la fois musclé et mélodique, le mid-tempo "In the dark" un poil plus sombre, le tonique et vigoureux "Get it roght", "Find the way out" qui tend davantage vers le hard-rock percutant, le mid-tempo "Memories" avec ses mélodies et ses atmosphères subtils, ou l'up-tempo "Concrete killers" (un classique en puissance, ce titre !) qui clôture avec panache l'album, se posent là.

L'unique ballade de l'album "Away too long" est également magnifique tellement elle est chargée d'émotion et d'intensité. L'alternance entre passages calmes joués à la guitare acoustique et refrain plus heavy, plus hargneux remarquablement exécuté et, d'autre part, c'est un vrai régal d'écouter les envolées guitaristiques du soliste Ken Erb.

Le seul reproche qu'on pourrait faire à cet opus, c'est peut-être un manque d'audace dans certaines compos, et des titres comme "Hold out" et "Windows" en souffrent car ils ne sont pas franchement inspirés et sonnent un peu redondants au point de faire office de bouche-trou.

En dépit de ces quelques faux-pas, Shok Paris a sorti en cette année 1989 un très bon album qui recèle suffisamment de qualités pour séduire tout fan de heavy metal traditionnel qui se respecte. La voix du chanteur Vic Hix, tantôt hargneuse, tantôt mélodique, colle parfaitement avec les compos du disque, tandis que la guitariste Ken Erb, bien secondée par son acolyte Eric Marderwald, aligne des soli de toute beauté. Quant à la section rythmique basse/batterie, rien de particulier à signaler. Ce groupe avait tout de même fait la 1ère partie de Savatage quelques années plus tôt et, avec un peu de chance, aurait pu être davantage reconnu. "Concrete killers" fut l'ultime album de Shok Paris.

A lire aussi en HEAVY METAL par THE MARGINAL :


MOX NIX
Mox Nix (1985)
Album ultra-culte du heavy metal des 80's




PRETTY MAIDS
Wake Up To The Real World (2006)
Album solide et inspiré de pretty maids


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Vic Hex (chant)
- Ken Erb (guitare)
- Eric Mercerwald (guitare)
- Kel Berkshire (basse)
- Danny Simmons (batterie)


1. The American Dream
2. The Heat And The Fire
3. Away Too Long
4. Hold Out
5. In The Dark
6. Find A Way Out
7. Memories
8. One War With The World
9. Windows
10. Concrete Killers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod