Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


GRIEF OF EMERALD - Malformed Seed (2000)
Par JULIEN le 21 Octobre 2004          Consultée 1592 fois

C’est avec un ravissement grimaçant que j’accueillis, en 1998, la déflagration « Nightspawn », premier opus fatal des suédois de GRIEF OF EMERALD : mélange détonnant de férocité Death et de noirceur Black, galvanisé par d’intéressants claviers appuyant encore le parfum maléfique de la chose, cet album reflétait un horizon pavé d’ébène, s’étendant au devant d’une entité au potentiel palpitant de promesses.

Or, si « Nightspawn » offrait un panel diversifié d’art sombre de haut niveau, il contenait en son coeur suintant un organe un tantinet différent... plus lourd, plus malsain, presque flippant : "Day Of Doom". Un élément remarqué et apprécié de bon nombre d’auditeurs, au point qu’il en devenait le socle sur lequel GRIEF OF EMERALD distribuerait les cartes fondatrices de son second méfait : « Malformed Seed ». Et de fait, là où « Nightspawn » faisait preuve d’une louable variété, « Malformed Seed » soulevait l’enfer au son d’une symphonie macabre plus circonscrite... charriant les défauts inhérents à ce type d’entreprise.

GRIEF OF EMERALD, pour n’avoir en rien cédé sur sa personnalité franche déjà copieusement esquissée sur « Nightspawn », concédait en effet quelques parcelles de terrain conquis lors de sa première campagne : la texture du son a conservé sa spécificité, et s’est même drapée d’une production écrasante plus riche et précise. Cependant le ralentissement du rythme (les blast beats demeurent, mais c’est davantage le mouvement d’ensemble qui fait fléchir l’impression de furie qui s’emparait fréquemment des compositions de « Nightspawn »), une volonté d’épaissir le climat jusqu’à le rendre parfois poisseux, l’immersion plus nette dans d’étouffantes limbes... tout ça jouait la carte (noire, forcément) d’une recherche de cohérence s’imposant au détriment d’une appréciable diversité. GRIEF OF EMERALD gagnait donc en consistance ce qu’il délaissait en terme de dynamique, les morceaux peinant davantage à affirmer leur singularité.

En outre, si l’ambiance inquiétante savamment entretenue par de très bons claviers (secoués d’une batterie intéressante et complexe) ménageait suffisamment d’oxygène pour que l’on ne s’enlise pas dans ce marais de guitares (les six cordes se faisant moins prédominantes), demeurait cette impression gênante que le groupe bridait son inspiration pour mieux coller à ce soucis d’élaborer une œuvre pleine et homogène. Mais les poussées de fièvre d’un « Threshold To Fire » (astucieuse relance grandiloquente des claviers, superbe et fugace break menaçant), d’un « Nightstalker » (le morceau le plus fort de la galette), ou le gros abattage du très réussi morceau titre (à noter aussi des claviers dans le plus pur style « fête foraine macabre »), ne trompent pas : Il y a là, i-n-d-é-n-i-a-b-l-e-m-e-n-t, une belle matière hostile à travailler chez ce groupe. GRIEF OF EMERALD ne me semble pas avoir réussi, cette fois-ci, à l’exploiter goulûment, se contentant d’un bon album de Black Death Sympho puissant, écrasant et bien produit (production encore une fois signée Robert Bengtsson le claviériste du groupe), là où l’excellence était vivement réclamée. C’est bien dommage.

Nonobstant, je n’ai aucune envie d’en tenir rigueur au groupe : les formations dotées d’une réelle personnalité sont si rares... Et quand GRIEF OF EMERALD trouve l’inspiration, peu de combos parviennent à se hisser à sa hauteur. Ce 3/5 en prend dès lors une autre couleur.

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


AND OCEANS
The Dynamic Gallery Of Thoughts (1998)
Black metal

(+ 2 kros-express)



EMPEROR
Prometheus - The Discipline Of Fire & Demise (2001)
Black metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Johnny Lehto (guitare, chant)
- Jimmy Karlsson (guitare)
- Anders Tang (basse)
- Jonas Blom (batterie)
- Robert Bengtsson (claviers)


1. Like The Plague We Shall Spread
2. Wingless
3. Threshold To Fire
4. Nightstalker (pentagram Warrior)
5. Holy Book, Holy Shit
6. Beaten Beyond Recognition
7. Malformed Seed
8. Life Has Lost



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod