Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The WILDHEARTS - P.h.u.q (1995)
Par THE MARGINAL le 12 Octobre 2004          Consultée 2152 fois

Le premier album des Wildhearts, "Earth vs. The Wildhearts", avait fait sensation en 1993 auprès des amateurs de rock pur et dur. Deux années plus tard, le quartette anglais emmené par cet allumé de Ginger se doit de confirmer; tout en sachant qu'il ne bénéficie plus de l'effet de surprise, ce coup- ci.

Le successeur de "Earth..." s'intitule "P.H.U.Q" (tout un programme !) et ne peut pas mieux commencer avec le pêchu et catchy "I wanna go where people go", un hit, un véritable classique en puissance ! Ah, les Wildhearts ont vraiment fait fort et on se demande bien ce qu'ils vont sortir de leur chapeau pour la suite de l'album. La réponse ne tarde pas : les Wildhearts ne s'endorment pas sur leurs lauriers et se laissent aller à quelques expérimentations ici et là... C'est le cas, par exemple, de l'intro assez hallucinante de "V-day". Ceci dit, on reconnaît quand même la patte des Wildhearts, fameux alliage entre hard-rock, pop et punk. Et "V-day" est du Wildhearts pur jus.

Et "P.H.U.Q" contient son lot d'excellents titres entraînants et accrocheurs, lesquels possèdent quelques trouvailles judicieuses qui permettent à la musique des Wildhearts de conserver une certaine fraîcheur. "Just in lust" est peut-être l'un des exemples les plus frappants. Mais on peut aussi citer sans problème "Nita nitro" et son intro typiquement british bien délirante (le morceau lui-même est très fun), le surpuissant "Caprice" qui fait figure de rouleau compresseur tout en restant mélodique sur le refrain, "Naivety play" qui donne une furieuse envie de headbanguer et même "Getting it", à la fois rageur et festif.

D'autre part, on retrouve sur l'album quelques titres hyper courts et immédiats tels que "Baby strange" et l'explosif "Woah shit, you got through" qui pourraient très bien faire office de générique de feuilletons et de dessins animés. Les Wildhearts se sont aussi fendus d'une power-ballad "In Lilly's garden", planante, aérienne, limite psychédélique. Belle trouvaille de leur part ! Et comme ils ne manquent pas d'humour, ils ont glissé à la fin de l'album un hidden-track joué au piano et à la guitare acoustique totalement délirant. C'est une curiosité à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas "P.H.U.Q" ou qui n'ont pas écouté celui-ci après "Getting it".

Ce deuxième album des Wildhearts est plus difficile d'accès que son prédécesseur. Ceux qui découvrent ce combo anglais avec ce disque pourraient penser qu'ils ont affaire à des musiciens complètement barrés et frappadingues. Ils est vrai que le rock des Wildhearts avait à l'époque un côté vraiment imprévisible, spontané. Et en écoutant plusieurs fois ce "P.H.U.Q", on y découvre certaines subtilités et l'on se laisse alors volontiers entraîner dans l'univers musical fort passionnant des Wildhearts.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KIK TRACEE
No Rules (1991)
De l'excellent hard us...




BLACKBERRY SMOKE
Bad Luck Ain't No Crime (2003)
Très bon hard sudiste fleurant bon l'authenticité


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Ginger (chant, guitare)
- Danny Mccormack (basse, chant)
- Ritch Battersby (batterie, chant)
- Cj (guitare, chant)
- Willie Dowling (claviers)


1. I Wanna Go Where The People Go
2. V-day
3. Just In Lust
4. Baby Strange
5. Nita Nitro
6. Jonesing For Jones
7. Woah Shit, You Got Through
8. Cold Patootie Tango
9. Caprice
10. Be My Drug
11. Naievety Play
12. In Lilly's Garden
13. Getting It



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod