Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Evergrey, Avatar

The RING - Tales From Midgard (2004)
Par BAST le 21 Juin 2004          Consultée 2929 fois

THE RING est un groupe fort prometteur mais qui risque, par un visuel trompeur, de fourvoyer certains amateurs de heavy épique. Car à bien observer la pochette, le nom de l’album ou celui des morceaux, on s’attend forcément à un énième album de heavy mélodique épique bourré d’orchestrations, de refrains en forme d’hymne ou de chœurs pompeux. Mais ça n’est pas le cas. THE RING a pour principale influence BLACK SABBATH, époque Dio, tout en lorgnant de temps à autre vers le BLIND GUARDIAN seconde mouture (c’est à dire entre « Somewhere Far Beyond » et « Imaginations From The Other Side »).

Le résultat est somme toute assez original et THE RING, dès son premier album, se trouve sa propre identité en proposant une musique personnelle et qui ne manque pas d’atouts, loin de là. Quelques orchestrations, des chœurs inexistants ou presque, aucun refrain véritablement fédérateur, THE RING base en fait sa musique sur une succession d’ambiances tout à fait réussies et qui servent à merveille l’œuvre de TOLKIEN. Eh oui ! « Tales From Midgard » s’inspire de la trilogie du « Seigneur des Anneaux ». Pas très original comme idée, n’est-ce pas ? Musicalement, par contre, THE RING sort des sentiers battus et parcourt des chemins connus d’eux seuls, pour aboutir à une relecture musicale peu habituelle du « Seigneur des Anneaux ».

Résolument mid-tempo, régulièrement progressif, « Tales From Midgard » décline dix titres heavy, complexes et souvent longs qui emmènent l’auditeur dans des atmosphères sombres et épiques dont il est difficile de ressortir indifférent. L’intro de « In The Beginning » met de suite dans cette ambiance qui prélude à la bataille. Ce titre est l’un des plus directs et classiques de l’album, avec son excellent thème récurrent à la guitare, ses lignes de chant épiques et son superbe pont à l’atmosphère martiale. « Gathering Darkness » est lui aussi un titre de facture classique, avec son refrain à la BLIND GUARDIAN. Ces deux titres, qui ouvrent l’album, constituent une excellente entrée dans l’album. D’une part parce qu’ils sont tout bonnement excellents, et d’autre part dans la mesure où, de part leur facture plutôt classique, ils ne dépayseront pas les amateurs de fantasy–metal, introduisant doucement les titres suivants, nettement plus personnels.

Et c’est sur « Voices Of The Fallen Kings » que THE RING s’éloigne de la scène heavy que l’on connaît, avec ses influences BLACK SABBATH. La suite est du même acabit, lorgnant tantôt vers le hard rock des années 80, tantôt vers la scène heavy d’aujourd’hui. Les moments forts sont constitués par « Into the Wild » et son pont acoustique, « Unite Or Fall » et son ambiance lourde et épique (l’interlude au piano est un modèle du genre) ou encore le grandiose « Signs By The Silver Stream » qui décline sur près de dix minutes un enchaînements d’ambiances à pleurer (Ahhhh… Ce solo…). Un titre fort, marquant, passionnant.

La production, prise en charge par le groupe lui-même, est réussie, soulignant parfaitement les passages heavy comme les moments plus calmes où le clavier et le chant tissent à eux deux ces fameuses atmosphères sombres et épiques dont je n’ai de cesse de vous parler. Le packaging est superbe, rehaussé d’une magnifique pochette signée JP Fournier. C’est important quand on se frotte au monument érigé par TOLKIEN !

Exempt des clichés couramment inhérents aux albums s’inspirant de TOLKIEN ou de fantasy en général, THE RING s’impose en un seul album comme une formation à part, riche, mature et extrêmement douée. Mis à part le moyen « Voices Of The Fallen Kings », THE RING livre un chapelet d’excellents morceaux, parfois surprenants à l’image du somptueux « Signs By The Silver Stream ». Les fans avides de nouveauté et d’originalité devraient apprécier à sa juste valeur cet opus bourré d’idées plutôt neuves. Un bien bel espoir vient de voir le jour.

Pour vous faire une idée, « In The Beginning » est téléchargeable sur le site officiel de Scarlet Records : www.scarletrecords.it

A lire aussi en HEAVY METAL par BAST :


EDGUY
Hellfire Club (2004)
Heavy metal

(+ 2 kros-express)



HUMAN FORTRESS
Defenders Of The Crown (2003)
Heavy épique


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Jakob Samuel (chant, batterie et clavier)
- Pontus Norgren (guitare, basse et clavier)
- Marcus Jidell (guitare, basse et clavier)


1. In The Beginning
2. Gathering Darkness
3. Voices Of The Fallen Kings
4. Into The Wild
5. Unite Or Fall
6. Malls Of Doom
7. Signs By The Silver Stream
8. The Chase
9. Last Battle
10. The Escape



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod