Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Poison

Blues SARACENO - Never Look Back (1989)
Par THE MARGINAL le 17 Juillet 2004          Consultée 3103 fois

Cette chronique est un petit événement pour moi car, pour la première fois, je m'attèle à la chronique d'un album de guitare instrumentale; "Never look back" de Blues Saraceno, en l'occurence.

Blues Saraceno sort là son tout premier album et devient par la même occasion le tout premier artiste signé chez Guitar Recordings, un label entièrement dévoué à la guitare instrumentale. A cette époque, ce talentueux guitariste était encore très jeune.

Sur cet album, on perçoit des influences jazzy, bluesy, big-rock, voire fusion. Même si on reconnait par instants l'influence de Eddie Van Halen et de Jeff Beck, ce disque n'est pas pour autant un concours de descentes du manche olympiques ou de notes alignées 10000 fois à la seconde. Non; même si ça reste quand même un album technique, avec pas mal de tapping, Blues Saraceno accorde une bonne place au feeling dans ses compos, lesquelles ne sont pas très longues(5 d'entre elles durent moins de 3 minutes) et plutôt agréables à écouter.

"Remember when", le premier morceau de cet opus, a des relents jazzy et évolue sur un tempo lent. Je dirai même que ce morceau a un côté reposant. Le titre suivant, "Never look back", est résolument plus big-rock, plus musclé, plus rythmé. Et l'on se rend compte que pour son âge, Blues Saraceno a beaucoup de talent. "Full tank" évolue dans le même esprit et les influences jazzys ressortent à travers certaines mélodies. L'ensemble de cet album va en général dans cette direction musicale("The shakes" est un exemple parmi tant d'autres); quelques morceaux s'écartent tout de même des sentiers battus. C'est le cas de "Before the storm" qui a des inclinaisons progressives en raison de sa structure mélodique à géometrie variable; de "Jitter blast" qui s'apparente à un solo de 1'31 comparable au fameux "Eruption" de Van Halen, mais quand même la touche personnelle du sieur Saraceno; ainsi que de l'instrumental acoustique "Deliverance" qui contraste franchement avec le reste de l'album et y apporte une touche de douceur.

Bien épaulé par Randy Coven à la basse et Joe Franco à la batterie; Blues Saraceno a accouché d'un bon premier album, très prometteur sur lequel il démontre l'étendue de son talent. Certes, il ne s'agit pas pour autant de révolution musicale sur le plan guitaristique; mais plutôt que de se focaliser uniquement sur la charmante demoiselle(et agréablement féminine aussi, il faut l'avouer :-)) figurant sur la pochette, il convient de poser une oreille sur "Never look back": voilà un album de guitare instrumentale, dont la durée est de 30 minutes à tout casser, qui est agréable à écouter.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par THE MARGINAL :


Simone FIORLETTA
Parallel Worlds (2005)
Album instrumental agréable à écouter




Doug ALDRICH
Highcentered (1994)
Doug aldrich dans ses oeuvres...


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Blues Saraceno (guitare, basse)
- Randy Coven (basse)
- Joe Franco (batterie)


1. Remember When
2. Never Look Back
3. Full Tank
4. Jay Walkin'
5. Deliverance
6. Shakes
7. Before The Storm
8. Funk No. 49
9. Jitter Blast
10. Frazin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod