Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH-METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SCARVE - Irradiant (2003)
Par MOX le 23 Avril 2004          Consultée 3312 fois

TCHCLAK! Fut le bruit inattendu d'une main invisible contre ma joue imberbe. Ce 3ème album de ces français venait de m'en mettre une belle. Pourtant, tout était alléchant: un joli digipack avec plein de bonus à l'intérieur (vidéos et morceaux Live pour ne citer qu'eux) n'était pas en mesure de me prévenir que la galette était boxeuse. Leur musique, dosée avec la précision et la vélocité du death-metal, les rythmiques entraînantes d'un thrash, le tout sous couvert d'une production hautement satisfaisante, est rapidement passée d'une mélange réactionnel inerte à une représentation artistique de la fusion nucléaire.

Il ne vous faudra que les premières notes de guitare pour que celà passe pour une évidence: "Mirthless Perspectives" laisse très vite tomber ces accords acoustiques pour filer fissa au moyen d'une accélération désoeuvrante vers des horizons plus dévastateurs. L'ensemble possède un rendu bien spécifique car les riffs ont été un peu "électronisés" ou "informatisés". Attention toutefois on n'atteint pas le son d'un guitare d'un FEAR FACTORY dans "Digimortal", c'est subtil mais reconnaissable. D'autre part c'est le batteur Dirk Verbeuren -l'ultra-actif- qui donne cet aspect "industriel" chez Scarve. Par le son de la batterie en premier lieu, mais également devant cette précision chirurgicale qui l'anime, passant du métronome bloqué en position maximale à l'assemblage de machines gigantesques frappant de manière syncopée (un peu comme dans MESHUGGAH).

"Irradiant" ne propose que de rares répits: quelques courts passages calmes (celui de "An Emptier Void" aux accents cybernétiques est réussi) ainsi qu'un morceau en demi-teinte "The Perfect Disaster", parsemé de notes rafraîchissantes et de parties moins intéressantes cassant les moments calmes. Guillaume Bideau place également un chant clair en plus d'une gueulante classique du genre, mais ce premier ne me satisfait pas entièrement, peut-être trop en décalage par rapport à l'ambiance violente des morceaux. Ces accélérations folles se retrouvent souvent, et gagnent même en intensité le long de l'album, si bien que les derniers morceaux semblent plus déstructurés.

C'est tout à fait le contraire pour le reste. Scarve présente ses inénarrables couplets/refrains avec l'once de furie caractéristique du groupe. A coup de riffs très bien trouvés, "Irradiant" se fait entraînant. Que ce soit au travers d'un "Mirthless Perspectives" dont le schéma structurel se retrouve plus tard ("Irradiant", "Hyperconscience"), c'est à dire basé sur un refrain entêtant, une avalanche de riffs/frappe de fûts très carrée, ou au travers d'un "Asphyxiate" très lourd, donnant l'impression d'être totalement désaxé à la manière de MESHUGGAH (je me répète, je sais) dont on retrouve certaines idées dans le reste des chansons. Les guitares martèlent l'auditeur, chaque alliance Riffs/Batterie sonne comme une explosion, chaque accélération provoque un état de transe comme si l'on voyageait le long d'un tube temporel. La musique de Scarve devient rapidement psychédélique, et sacrément joussive par moments.

Essayons fébrilement de classer "Irradiant" entre du old-IN FLAMES très pugnace et du MESHUGGAH un peu moins barré, Scarve a désormais son mot à dire, et pas qu'en France. Gageons que cet étonnante boule d'énergie -se détruisant à chaque morceau- fasse parler d'elle, bien plus que "Luminiferous". Allez J.C., on tend l'autre joue maintenant.

A lire aussi en THRASH METAL :


SACRIFICE
The Ones I Condemn (2009)
Un autre ours qui se réveille et griffe tout !




The BIG 4
Live From Sofia, Bulgaria (2010)
Les fans sont comblés et les autres s'en tapent...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par RENAUD STRATO




 
   MOX

 
  N/A



- Pierrick Valence (chant)
- Guillaume Bideau (chant)
- Patrick Martin (guitares)
- Sylvain Coudret (guitares)
- Loïc Colin (basse)
- Dirk Verbeuren (batterie)


1. Mirthless Perspectives
2. An Emptier Void
3. Irradiant
4. Asphyxiate
5. Hyperconscience
6. The Perfect Disaster
7. Molten Scars
8. Fireproven
9. Boiling Calm
10. Heaven-sent (live Bonus)
11. Luminiferous (live Bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod