Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hammerfall
- Style + Membre : Primal Fear

CANS - Beyond The Gates (2004)
Par POWERSYLV le 12 Avril 2004          Consultée 2468 fois
Avec plus d’un million d’albums vendus, 2 disques d’or et 3 nominations aux Grammy Awards, HAMMERFALL est pour beaucoup l’une des valeurs les plus sûres en terme de metal puissant et mélodique. Avec les formidables Glory To The Brave (1997) et Legacy Of Kings (1998), le groupe scandinave était le fer de lance du renouveau True-Metal européen. Même si les 2 derniers albums en date du combo (Renegade en 2000 et Crimson Thunder en 2003) pêchaient par un manque d’audace, le talent de composition des Suédois n’a jamais été remis en cause.
Sieur Joacim Cans, chanteur d’HAMMERFALL a donc décidé de profiter d’un break des Templiers pour sortir en cette année 2004 son premier album solo. On donnerait le bon Dieu sans confession au sympathique vocaliste, et on se jetterait sur cet album à la pochette caricaturale sans se poser la moindre question, tant on connaît son dévouement pour le heavy-metal. Ben oui, créer un fanzine metal quand on est lycéen, avoir été chanteur dans WARLORD, dans la première incarnation de LOST HORIZON et tenir le micro dans un groupe reconnu et réputé, ça laisse forcément des traces.

Beyond The Gates inaugure donc les premiers pas de CANS, le projet solo de Joacim qui s’est entouré pour l’événement de musiciens chevronnées venus jouer les mercenaires. Le vieux complice d’HAMMERFALL Stefan Elgrem est venu avec sa guitare magique pour prêter main forte au guitariste Mike Chlasciak, transfuge de chez HALFORD. Si c’est pas une belle brochette de six-cordistes ça ! Ajoutez à ça le blondinet Mat Sinner (SINNER, PRIMAL FEAR et boss de Nuclear Blast pour la petite histoire) à la basse et Mark Zonder (FATES WARNING, WARLORD) et vous obtenez une équipe à l’allure de super-groupe.

Recueil de morceaux imparables, Beyond The Gates fait preuve d’une maturité et d’un sens de la puissance et de la mélodie exemplaire. Joacim a fait preuve d’un vrai talent d’écriture et de composition, même s’il a été aidé par les membres du groupe et d’autres personnes extérieures, on reconnaît la marque du chanteur. Et aussi cette voix magnifique qui sait se faire puissante et cristalline, expressive et reconnaissable entre toutes. Une musique qui reste ancrée dans le metal le plus pur, mais qui sait s’éloigner des clichés et des gimmicks Hammerfalliens (même si on retrouve certains chorus du groupe d’origine, « Garden Of Evil » en est le parfait exemple). Un metal qui peut se montrer plus guerrier, avec pas mal de titres mid-tempo mais puissants comme « Fields Of Yesterday » qui ouvre l’album, le superbe « Soul Collector » et son intro tonitruante aux guitares acérées et à l’accélération typique avant le refrain. Un must ! Les refrains sont en général identifiables. On a bien quelques speederies par-ci par-là comme sur le détonnant « Back To Hell » et ses guitares vicieuses, qui se situe dans un registre proche de PRIMAL FEAR, BRAINSTORM ou encore les derniers JUDAS PRIEST. Idem pour « Signs ». La chanson « Beyond The Gates » est une réussite, avec son début qui nous fait dire : « c’est la ballade de l’album » ... mais non car la puissance revient très vite. Elle termine une première partie d’album un poil plus sombre et ouvre la voie à une seconde partie un peu plus envolée, ou entre les riffs d’acier on peut percevoir des refrains teintés de heavy-rock et très entraînants (la triple salve « Merciless »/ « Silent Cries » / « Dreams »).

On ne s’ennuie aucunement à l’écoute de ce premier pas solo, chapeau à Mister Cans qui a réussi à proposer une musique toute aussi métallique mais aussi plus variée que les derniers efforts de son groupe d’origine (par exemple, le titre « The Key » avec ses petits côtés futuristes et ses chœurs enfantins sur le refrain, difficile à imaginer cela sur un album d’HAMMERFALL). A noter quelques synthés très discrets qui rendent l’ensemble plus consistant et la très bonne production de Charlie Bauerfeind (BLIND GUARDIAN entre autres …). Une très bonne surprise pour les fans d’HAMMERFALL qui retrouveront là la voix de leur groupe fétiche, mais aussi pour les fans de power-metal classieux et pêchu. On comprend pourquoi ce disque est une des sorties majeures pour le label Noise en ce début d’année. « Dîtes M’sieur Dronjak, vous pourriez jouer des titres de l’album solo de Joacim avec HAMMERFALL sur la prochaine tournée sivoplé ? » :)




Marquez et partagez



Par STEF




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Joacim Cans (chant)
- Stefan Elmgren (guitare, claviers)
- Danny Gill (guitare)
- Metal Mike Chlasciak (guitare)
- Gus G (guitare)
- Matt Sinner (basse)
- Mark Zonder (batterie)
- Daniele Soravia (claviers)


1. Fields Of Yesterday
2. Soul Collector
3. Red Light
4. Back To Hell
5. Beyond The Gates
6. The Key
7. Garden Of Evil
8. Merciless
9. Silent Cries
10. Dreams
11. Signs
12. Forever Ends



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod