Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Stratovarius

TWILIGHTNING - Delirium Veil (2003)
Par BAST le 28 Février 2004          Consultée 3694 fois

STRATOVARIUS et SONATA ARCTICA n’en finissent pas de faire des émules dans leur pays d’origine. On aurait pu croire que le soufflet gonflé par le succès du metal en Finlande allait peu à peu retomber. Que nenni ! Les nouveaux groupes ne cessent de pulluler, eux dont la moyenne d’âge des membres fait passer d’un seul coup les musicos des années 80 pour des papys. Et pour effectuer un parallèle avec les scènes italiennes ou espagnoles qui voient elles aussi leur nombre de formations grossir d’année en année, la scène finlandaise parvient plus régulièrement à imposer ses groupes sur le marché international. VIRTUOCITY, DREAMTALE, THUNDERSTONE… Et désormais, il sera difficile de passer à côté de TWILIGHTNING.

Car la formation articulée autours des deux guitaristes Tommi Sartanen et Ville Wallenius détient tous les atouts qui ont fait le succès de ses aînées. Titres enjoués, rythmes effrénés, chant légèrement cassé pour sensibiliser au mieux les adolescentes, clavier cristallin, chœurs « fête de la bière »… Et les compositions tiennent parfaitement la route. Par-dessus cette base heavy exploitée autant que faire se peut, se greffent quelques passages qui ne sont pas sans rappeler CHILDREN OF BODOM (l’intro de « Gone To The Wall », mais c’est encore plus flagrant sur « Enslaved To The Mind »).

Aux chapitres des réjouissances s’inscrivent de très bons titres. On retiendra notamment « Gone To The Wall », directement inspiré par « Ecliptica » de SONATA ARCTICA, avec ses mélodies entraînantes, son refrain catchy et sa rythmique enlevée, « Delirium Veil » et son côté progressif qui se marie très bien avec la pêche de l’ensemble ou encore « Under Somber Skies », ballade on ne peut mieux calibrée pour arracher quelques frissons à celui qui n’est pas trop avare de sentiments. Le reste est du même acabit : bien composé, parfaitement exécuté, accrocheur au possible, capable de se décliner en concert avec un enthousiasme dévastateur.

Maintenant, et c’est la question qui vient inéluctablement à l’esprit lorsqu’un groupe de heavy émerge de Finlande, que propose de plus TWILIGHTNING vis-à-vis de ses aînés ? Musicalement, pas grand-chose, excepté le fait d’avoir réussi à mêler à leur musique quelques influences dans une veine death mélodique. Les titres sont de qualité, certes, mais la sensation de déjà entendu se fait sentir constamment. Les fans de heavy finnois seront ravis, les autres se montreront plus circonspects.

TWILIGHTNING doit parvenir à s’affranchir un minimum de ses influences marquantes, comme a réussi à le faire DREAMTALE, par exemple, et au contraire de THUNDERSTONE, qui s’obstine à ne pas vouloir s’écarter un peu plus de la voie tracée par SONATA ARCTICA. Maintenant, aujourd’hui encore, les groupes finlandais jouissent toujours d’une excellente réputation et parviennent sans grande difficulté à percer les frontières de leur petit pays pour venir atterrir dans les bacs du monde entier.

Si vous êtes amateurs de ce style de metal et que vous ne recherchez pas l’originalité avant tout, il est indéniable que vous ne serez pas déçu par ce très bon « Delirium Veil ». Pas précurseur pour un sou, TWILIGHTNING s’inscrit dans la catégorie des groupes aux influences envahissantes mais qui s’acquittent à merveille de leur tâche, celle d’éveiller plaisir et émotions auprès de ceux qui posent une oreille sur leur musique. Un bon premier point. Le second se gagnera si la personnalité des finlandais s’affirme davantage. On le saura assez rapidement, les groupes finlandais ne sont pas du genre à chômer, loin de là…

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


EDGUY
Theater Of Salvation (1999)
Un INDISPENSABLE du Heavy post-revival




GAMMA RAY
To The Metal! (2010)
Le Metal a foi en GAMMA RAY

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Juha Leskinen (batterie)
- Ville Wallenius (guitare)
- Heikki Pöyhiä (chant)
- Tommi Sartanen (guitare)
- Mikko Naukkarinen (claviers)
- Jussi Kainulainen (basse)


1. Gone To The Wall
2. At The Forge
3. Jester Realm
4. Delirium Veil
5. Return To Innocence
6. Under Somber Skies
7. Seventh Dawn
8. Enslaved To The Mind
9. Masked Ball Dalliance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod