Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Usm, The Scintilla Project

BALANCE OF POWER - Heathen Machine (2003)
Par FREDOUILLE le 10 Novembre 2003          Consultée 2798 fois

En 1999, je découvrais ce groupe américain ô combien talentueux et qui sortait à l'époque l'album Heavy Metal mélodique de l'année : "Ten More Tales Of Grand Illusion". Un véritable chef d’œuvre. Combo mené par un duo de maitres, Pete southern (gratteux extraordinaire)et Tony Ritchie un compositeur d'exception, accompagné par un chanteur à la voix racée et assez haut perchée : Lance King. Cet album de BALANCE OF POWER est un véritable régal.

En 2000, le duo Southern - Ritchie remettait le couvert avec un side project nommé : USM. Album encore une fois d'une grande valeur qui réunissait 3 des membres de BALANCE OF POWER puisque le batteur fut également de la partie.
Depuis, j'ai un peu perdu de vue ce groupe malgré l'album sorti en 2001 ("Perfect Balance" - que je ne connais pas - malheureusement!!!). Heureusement, en cette année 2003 et par l'intermédiaire de mon ami chroniqueur Powersylv, je me suis procuré donc ce nouvel album de BALANCE OF POWER : "Heathen Machine". C'est le cinquième album du groupe.

A l'écoute du premier morceau ("The Rising", en fait une intro d'un peu plus d'une minute), la touche BALANCE OF POWER reste intacte puisque je reconnais de suite ce clavier si caractéristique. Néanmoins quelque chose me choque : la voix du chanteur. Elle est plus aiguë. Ce n'est plus le même chanteur, mais un nouvel arrivant : John K. Bop. Sa voix est moins chaude moins racée mais plus puissante et plus agressive aussi.
Deuxième morceau : "Heathen machine". La mécanique de BALANCE OF POWER se met en route et je reconnais entre mille ces rythmiques puissantes si familières, ses soli toujours aussi endiablés, cette sonorité entre Metal puissant et tendance FM de par des refrains magiques de douceur ("No Place Like Home" en est la parfaite illustration).

Mais attention, que l'on ne se méprenne pas, il s'agit ici de Heavy Metal mélodique puissant et énergique. De plus et comme d'habitude serais-je tenté de dire, la production est monstrueuse.
Bref, ce deuxième morceau est une véritable claque. Les guitares sont tranchantes et agressives à souhait. Quant au chanteur, il est plutôt convaincant et réussit à me faire oublier l'excellent Lance King. On enchaine ensuite avec "I Wish You Where Here", un morceau moins rapide, mais chatoyant le progressif. Le refrain est accrocheur et des soli bourrés de feeling viennent agrémenter le tout. Le clavier est également de la partie, ce qui apporte une grande variété à la musique pratiquée par le groupe.

Bref, il est impossible de ne pas succomber devant tant de talent : Ce Heavy Metal est somptueux, classieux et séduit par son extrême richesse, sa fraicheur, son énergie. Car les titres qui composent cet album sont de véritables bombes à retardement : Écoutez l'irrésistible "No Place Like Home" où John K. Bop fait des prouesses et montre toute l'envergure de ses possibilités vocales. D'ailleurs, il se situe entre Zak stevens (quant il chante doux) et Geoff tate : preuve en est la magnifique power-ballade qu'est "Just Before You Leave". "The Eyes Of The World" est également excellent avec toujours et encore ces guitares tranchantes.
Quant au morceau de bravoure de cet album, il s'agit du dernier titre de l'album "Necessary Evil". Il est absolument monstrueux. Des guitares acérés, des riffs géniaux, une rythmique implacable et puissante. Les soli sont absolument énormes. Un morceau d'anthologie tout simplement.

BALANCE OF POWER avait sorti l'album de Heavy mélodique de l'année 1999, il vient d'enfoncer le clou en sortant l'album de Heavy mélodique de l'année 2003. Les titres sont magnifiques de mélodie, d'agressivité ("Wake Up Call", "Necessary Evil"), de refrains accrocheurs et de richesse dans la composition. Un immense album composé par des musiciens d'exception. Coup de chapeau en tout cas au gratteux, car durant tout l'album, les soli s'enchainent les uns après les autres avec une déconcertante maestria.

Ce "Heathen machine" est tout simplement magistral!!!

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


TAD MOROSE
Undead (2000)
Heavy metal suèdois racé et classieux! la claque!




ARTCH
Another Return (1988)
Heavy metal norvégien efficace et inspiré!


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- John K (chant)
- Pete Southern (guitare)
- Tony Ritchie (basse)
- Lionel Hicks (batterie)


1. The Rising
2. Heathen Machine
3. I Wish You Were Here
4. Chemical Im Balance
5. No Place Like Home
6. The Eyes Of The World
7. Just Before You Leave
8. Wake Up Call
9. Necessary Evil



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod