Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1999 Regret
2003 .Enetics

EVEREVE - Regret (1999)
Par MOMO HEARTBREAKER le 1er Novembre 2003          Consultée 1291 fois
En guise d’introduction, j’avoue ne pas connaître la discographie d’Ever Eve. Ma prise de contact est donc le pur fruit du hasard lors d’une journée de vagabondage chez mon disquaire fétiche. Et je dois avouer avoir bien accroché à ce disque qui sans être génial (pas assez original à mon goût et un sens de la mélodie à perfectionner sur certains titres) est tout à fait recommandable aux nostalgiques de la période « Icon » / « Draconian Times".

En effet, avec cette galette, les petits gars d’Ever Eve nous ont pondu un bel album se situant à mi-chemin entre le « Draconian Times » de Paradise Lost pour le contenu musical et « Sin / Pecado » de Moonspell pour les arrangements et le timbre de voix du chanteur.
L’album débute très fort par un « Misery’s Down » de haute volée à la fois heavy, sombre et ténébreuse cette composition est une pure merveille. Dotée d’un refrain fédérateur le groupe s’est doté d’un hymne potentiel. C’est donc très confiant que l’on aborde la suite de l’album qui si elle situe un poil en dessous n’en demeure pas moins une fort belle démonstration de Métal / Gothique tel que l’on définit les deux grands précurseurs / innovateurs cité en introduction de cette chronique. Tous les poncifs du genre sont tour à tour abordés avec une certaine efficacité. Ce résultat est obtenu à base de bonnes compositions très bien soutenues par une grosse production. Ainsi le son est clair, les arrangements à défaut d’être surprenant sont bien intégrés et l’on entend distinctement les divers instruments. Pas un titre ne fait remplissage ainsi on passera un très agréable moment à l’écoute du recherché « Fall into Oblivion » avec ses claviers lorgnant du coté de Type O Negative, des titres aussi directes qu’efficaces « Kolyma » avec son riff typiquement heavy metal soutenu par des claviers très typé église et « Dies Irae » lorgnant lui plus du côté d’Iron Maiden, du malsain et subtil « Redemption » inspiré du « Solitude » de Black Sabbath impression confirmé par le lugubre « Passion & Demise ». Au registre des surprises la superbe reprise du classique de bob dylan « The House of The Rising Sun » (« Le pénitencier » pour notre Johnny national) et un instrumental bien senti « The Eclipse Of The 7th son »

Au final, un bel album, bien fait, bien produit mais pas original pour deux sous. Bref, un achat recommandé aux nombreux amateurs des albums les plus heavy du paradis perdu. A vous de voir moi, j’ai fait mon choix d'où une note de 3.5/5.




Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Ben Richter (chant)
- T.he H.avoc W.reaker (guitare)
- Sk Kiefer Durden (guitare)
- Stefan Müller (basse)
- Marc Werner (batterie)
- Michael Zeissl (clavier)


1. Misery's Down
2. Fall Into Oblivion
3. Kolyma
4. Redemption
5. Hous Of The Rising Sun
6. The Eclipse Of The Seventh Sun (instrume
7. Passion And Demise
8. Dies Irae (grave New World)
9. Where No Shadow Fall
10. House Of The Rising Sun (bonus : Club Ve



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod