Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


TOURNIQUET - Where Moth And Rust Destroy (2003)
Par POWERSYLV le 9 Mai 2003          Consultée 2062 fois

Difficile de ne pas retenir un nom pareil. Pour l'anecdote, TOURNIQUET est un groupe qui a été mêlé au mouvement white-metal, mais par delà ce concept que l'on peut trouver loufoque, intéressons-nous à la musique.
Le trio (sans guitariste) existe depuis un moment et pratique un heavy/thrash de bonne facture, envolé et attrayant.

Sur ce nouvel album (le dernier Microscopic View Of A Telescopic Realm date d'il y a 3 ans), le groupe n'a pas de guitariste attitré mais s'est payé le luxe d'inviter sur ce disque ni plus ni moins que Marty Friedman (ex-CACOPHONY, ex-MEGADETH, dont on reconnait le style) et Bruce Franklin (TROUBLE). Le premier morceau du disque est typique du style, avec ce côté délirant qui rappelle les grandes heures du thrash Bay Area des années 80, ANTHRAX et EXODUS en tête, avec ses chorus virils, ses guitares tranchantes et ses rythmes syncopés. Le chanteur varie les tessitures mais a une voix pas évidente (ça n'engage que moi) et un peu agaçante. C'est pour moi le défaut du disque, avec le fait que les morceaux soient un peu longs et redondants.

Attention, je n'ai pas dit que les morceaux étaient pas top, au contraire on sent une recherche musicale évidente ("Drawn And Quartered", véritable morceau à tiroirs, avec son intro classisante et son couplet qui ressemblent au "Hôtel California" des EAGLES version metal, le plus mid-tempo "A Ghost At The Wheel", "Architeuthis" et le contraste entre son intro inquiétante et la suite typiquement thrash, "Healing Waters Of The Tigris" et son intro orientale ...).
Un disque de heavy/thrash qui au final se révèle assez sympa et réserve de bonnes surprises.

A lire aussi en THRASH METAL par POWERSYLV :


DESTRUCTION
Eternal Devastation (1986)
Indispensable ! le meilleur album de destruction




ONE MAN ARMY
21st Century Killing Machine (2006)
Le retour de johan lindstrand (ex-the crown)


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Luke Easter (chant)
- Steve Andino (basse)
- Ted Kirkpatrick (batterie, guitare)


1. Where Moth And Rust Destroy
2. Restoring The Locust Years
3. Drawn And Quartered
4. A Ghost At The Wheel
5. Architeuthis
6. Melting The Golden Calf
7. Convoluted Absolutes
8. Healing Waters Of The Tigris
9. In Death We Rise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod