Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 Age Of The Machine
 

- Style + Membre : Destination's Calling

VISION DENIED - Age Of The Machine (2023)
Par GEGERS le 10 Août 2023          Consultée 922 fois

Il faut bien finir par faire un sort à ce VISION DENIED, me dis-je après plusieurs semaines d'écoutes. D'une part, parce que je vous avoue en avoir un peu marre d'écouter en boucle cet album pour tenter d'en comprendre les tenants et les aboutissants. D'autre part parce qu'en ce mois de juillet à l'ensoleillement trop généreux, l'ambiance est plus au Rock solaire de ROYAL REPUBLIC qu'au Heavy Metal alambiqué de VISION DENIED. C'est idiot, évidemment, car le soleil le plus accablant peut provoquer l'envie soudaine d'écouter le Black Metal le plus frigorifique, mais il y a quelque chose de clinique dans la musique du groupe allemand qui nous donne l'impression que, durant cette saison où les explosions de fleurs accompagnent le foisonnement de la faune, ce premier album manque cruellement de vie.

VISION DENIED, s'il en est à son coup d'essai, n'est néanmoins pas un groupe de nouveaux venus. On y retrouve en effet trois des anciens membres de la formation Power/Prog DESTINY'S CALLING, qui semblait vouée au silence après trois albums publiés entre 2001 et 2012. Onze années plus tard, nous retrouvons donc le chanteur / guitariste (également producteur) Chris Gräter, le batteur Christian Frank et le guitariste Markus Christian qui, accompagnés du bassiste touche-à-tout Sasch Machyne. Ensemble depuis 2020, les quatre fringants Germains se présentent à nous avec un premier album de Heavy empreint d'une certaine rigueur qui peut, malgré toute la bonne volonté du groupe, le rendre opaque pour ceux qui souhaitent que la musique parle au cœur plutôt qu'à l'esprit.

L'idée de départ est plutôt bonne, puisque VISION VISION DENIED propose une sorte de Heavy Metal alambiqué, qui cherche du côté de groupes tels que MOB RULES. Et puis, s'ajoute une thématique orientée science-fiction, qui nous fait penser à IRON SAVIOR tant dans les propos que dans les ambiances musicales. "Two Worlds Collide" met l'univers en place. Le groupe décrit en effet un futur dystopique où les humains, soumis par la Machine, sont devenus esclaves et peinent à survivre. Leur but est simple : nourrir la machine. Naturellement, au fil de l'album, les textes donneront à découvrir la destinée de ces humains asservis, dont l'espoir est avivé par la réalisation d'une mystérieuse prophétie…

Ce premier morceau, particulièrement rapide et puissant, est du IRON SAVIOR pur jus, ce qui n'est pas une constante sur cet album qui va voir VISION DENIED ralentir souvent le tempo pour tenter de mettre en place des ambiances épiques. "Age Of The Machine", mid-tempo à la rythmique percutante, donne un bon aperçu des intentions du groupe. Des guitares lead, souvent en harmonie, des riffs percutants et un propos résolument agressif sont à mettre au crédit d'un groupe qui n'hésite pas à lâcher les chevaux. S'il manque un peu de puissance dans le chant de Chris Grâter, le mixage se fait suffisamment équilibré pour que le chanteur ne soit pas noyé dans les nombreuses couches instrumentales, les orchestrations se faisant parfois assez imposantes.

Lorsque le groupe cite ses références, notamment HELLOWEEN sur un titre tel que "Never Surrender" (dont le solo évoque la patte de Michael Weikath), le résultat est probant, et le morceau, qui évoque la rébellion de l'espèce humaine face à la Machine, s'impose naturellement comme une véritable réussite Heavy pur jus. L'épique "Seventh Galaxy", avec ses douze minutes au compteur, semble tout désigné pour s'imposer comme LA pièce de choix de cet album, et il est vrai que la subtilité, tant dans l'introduction que sur les parties charnues, de même que ce sens évident de la montée en intensité, jouent en faveur du morceau. Et l'on aurait aimé que ce sens de la composition se retrouve sur l'ensemble de l'album. "Beyond The Mirror", qui ressemble aux démos d'EDGUY des années 90, semble ainsi bien fadasse en comparaison, comme si VISION DENIED avait jeté toutes ses forces dans la bataille épique que constitue ce long morceau précité.

Il y a fort à parier que VISION DENIED, malgré d'évidentes et indéniables qualités, ne recueille guère plus qu'un accueil poli similaire à celui qu'avait reçu DESTINY'S CALLING en son temps. Il y a pourtant matière à se satisfaire de cet album dont les défauts sont essentiellement à chercher du côté de compositions manquant parfois de vie et d'enjeu ("Indestructible"). Globalement, un premier album qui devrait pouvoir séduire nombre d'amateurs de Heavy à l'allemande.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


Tobias Sammet's AVANTASIA
Ghostlights (2016)
Tic tac, tic tac, Tobias de nouveau d'attaque

(+ 1 kro-express)



MINDLESS SINNER
Poltergeist (2020)
Soyez sympas, rembobinez


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Christian Frank (batterie)
- Markus Christian (guitare)
- Christian Gräter (chant, guitare)
- Sasch Machyne (basse)


1. Two Worlds Collide
2. Age Of The Machine
3. Broken Wings
4. Would You?
5. Never Surrender
6. Seventh Galaxy
7. Indestructible
8. Beyond The Mirror
9. I Roam The Black
10. Unchain The Light



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod