Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY MéLODIQUE  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Lione / Conti
- Membre : Gotthard, Krokus, Pink Cream 69, Gamma Ray, Helloween, Michael Kiske , Supared, Kiske - Sommerville
 

 Site Officiel (391)
 Myspace (365)

UNISONIC - Ignition (2012)
Par GEGERS le 26 Mars 2012          Consultée 4398 fois

Voilà, c'est fait, c'est dit, c'est officiel, Michael Kiske est de retour aux affaires. Après tout, on s'en doutait un peu non ? Dans les années 2000, celui qui se faisait un temps appeler Ernie et n'assumait qu'a demi-mot sa participation au premier album d'AVANTASIA, avait multiplié les apparitions en guest, livrant ci et là quelques vocalises sur des albums d'EDGUY, REVOLUTION RENAISSANCE ou GAMMA RAY. C'est finalement le projet PLACE VENDOME, initié en 2005 par le PDG du label Frontiers Records, qui lui permet de remettre véritablement à l'étrier et d'évoluer à nouveau dans des sphères hard rock/heavy mélodique qui s'accordent si bien avec sa voix puissante et cristalline.

Rien de surprenant, donc, de voir le chauve (qui n'est plus à une contradiction près) mettre sur pied un nouveau groupe en 2009. Répondant au doux nom d'UNISONIC, celui-ci rassemble les ex-PLACE VENDOME et PINK CREAM 69 Dennis Ward (basse) et Kosta Zafiriou (batterie), ainsi que l'ancien guitariste de GOTTARD Mandy Meyer. Le groupe vivote pendant plus d'un an, avant que ne l'intègre l'ex-comparse de Kiske au sein d'HELLOWEEN et actuelle tête pensante de GAMMA RAY, l'inénarrable Kai Hansen. De quoi faire piaffer d'impatience les fans des citrouilles (et particulièrement de la période des "Keepers..."), qui voient en ce nouveau groupe une continuité naturelle de ces albums qui constituent les tables de la loi du Speed mélodique.

Pour nous mettre en appétit avant la publication d'un premier album début avril, UNISONIC nous propose en guise d'apéritif un EP, "Ignition". Allumage des moteurs, la machine se met en route, et séduit d'emblée les tympans bienveillants des amateurs de Kiske et Hansen. Bâti sur une idée de riff du guitariste Mandy Meyer, "Unisonic", le morceau, se pose en véritable porte-voix du Heavy Speed mélodique, genre musical à la peine depuis la deuxième moitié des années 2000. C'est à 3'20 de pur bonheur que l'auditeur est ici convié, reconnaissant la patte de Kai Hansen et retrouvant avec plaisir un Michael Kiske aux capacités vocales intactes. Timide sur le premier couplet, la voix du chanteur monte en intensité et en tonalité pour se faire explosive sur la fin du morceau, le chanteur usant à outrance de son célèbre vibrato. Kiske est bien servi, il faut l'avouer, par une mélodie "happy metal" tout bonnement imparable et un refrain dont l'efficacité est égale à la simplicité.

Après cette première bombe, UNISONIC nous montre une deuxième facette de sa personnalité, avec "My Sanctuary", dont le tempo plus lent et le riff purement hard rock constituent une légère surprise, la collaboration Kiske/Hansen pouvant laisser penser à un album de pur Speed mélodique. Reste que, tout comme son prédécesseur, ce morceau mise avant tout sur l'efficacité des mélodies et la richesse de la palette vocale de Michael Kiske, qui s'en donne de toute évidence à cœur joie. Co-signée avec Kai Hansen, cette composition doit beaucoup à la présence du leader de GAMMA RAY, qui apporte la concision et l'impact nécessaires pour en faire une nouvelle réussite.

Troisième morceau, et troisième surprise, avec la présence en version démo de "Souls Alive", titre finalisé avant l'intégration de Kiske dans le groupe. Alternant couplets hard rock et refrain Heavy mélodique, UNISONIC prouve une nouvelle fois qu'il est capable de concilier sur un même morceau les aspirations de Kiske et les attentes d'un public assoiffée de "happy metal". Tout aussi convaincant que ses prédécesseurs, "Souls alive" se fait annonciateur d'un album varié et riche.

Les partisans d'une collaboration purement Speed metal entre Kiske et Hansen en seront pour leurs frais, mais comment ne pas tomber sous le charme de cette nouvelle collaboration dotée d'arguments en béton. S'achevant sur une version live du standard d'HELLOWEEN "I Want Out", "Ignition" rassure quant à la bonne forme vocale et à la qualité de composition de Kai Hansen, qui semble revigoré par ce nouveau défi. Mission complète !

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


DORO
Raise Your Fist (2012)
25 ans après, DORO renaît...




FALCONER
Black Moon Rising (2014)
Seul dans son monde


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Kiske (chant)
- Kai Hansen (guitare)
- Dennis Ward (basse)
- Kosta Zafiriou (batterie)
- Mandy Meyer (guitare)


1. Unisonic
2. My Sanctuary
3. Souls Alive (demo Version)
4. I Want Out (live)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod