Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/ PAGAN METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2001 First Age: Entering Legenda

ANCALAGON - First Age: Entering Legenda (2001)
Par STORM le 21 Juin 2023          Consultée 1376 fois

ANCALAGON fait partie de ces groupes qui ont subi le sort du jeu de cache-cache. La partie a perduré un peu trop longtemps et les sales gosses ont attendu des lustres avant d’être retrouvés. Nul besoin de trouver le fautif, c’est aussi le split du groupe, intervenu peu de temps après la sortie de l’album, qui a précipité le tourbillon de leur oubli. Les problèmes de distribution, bien plus marqués au début des années 2000 qu’aujourd’hui, où l’accès est, disons-le courtoisement, bien plus simple, n’ont fait que majorer la disparition d’ANCALAGON. Pourtant, les ingrédients nécessaires pour composer la recette géniale et permettre d’étendre l’aura de ce groupe étaient de sortie sur "First Age: Entering Legenda".

D’abord, remarquons que ce groupe français a magistralement su se départir du carcan de l’époque, en ne proposant pas une musique convenue et/ou fortement influencée. En effet, l’arrivée dans le nouveau millénaire avait entrainé quelques remous et copieusement rabattu, parfois, les cartes de la scène extrême. Pendant ces années, le Metal, notamment le Black Metal pour le citer, tâtonnait un peu. Plusieurs groupes en ont profité pour trouver une porte de sortie, tandis que certains tant bien que mal se raccrochaient aux branches du passé, d’autres encore cherchaient vaille que vaille d’autres stratégies de rebond.

ANCALAGON a toujours eu des faveurs dans mon cœur. Le contexte y est aussi pour quelque chose. Il est convenu que les albums découverts dans la jeunesse ont une imprégnation mnésique assez marquée. C’était sans compter sur le fait que mon métier d’orpailleur avait trouvé en cet album le moyen de subsister quelques temps et de mettre à l’abri ma soif de trésor. Alors que nous délivre ANCALAGON ?

Il pourrait s’agir d’une recette savamment préparée d’un Black Metal quasi atmosphérique aux relents païens, délivrant des nappes épaisses de guitare, un jeu empli de riffs accrocheurs et acérés. Et c’est peu dire, car, des quatre membres composant ANCALAGON, aucun ne fait de la figuration. Les musiciens maîtrisent parfaitement leurs inspirations, et le rendu groupal est harmonieux, équilibré et puissant. Car la vigueur émaille "First Age: Entering Legenda", malgré une production pas forcément des plus musclées, quoique fort honorable pour l’époque et bien évidemment, je l’imagine, pour les moyens financiers du groupe.

Je serais tenté de chercher des influences pour délayer mon propos, mais je me retrouve aussi un peu face à un épineux problème. Comment ne pas travestir ce groupe, qui, selon moi, délivre un album très personnel et peu confondant avec d’autres ténors de la scène ? Cependant, afin que vous puissiez mieux appréhender mon propos, je concéderais y retrouver la fougue des débuts d’un KAMPFAR période "Fra Underverdenen" et même une passerelle avec les voluptueux WINDIR. Je m’arrête là dans ma tentative de faire adhérer ANCALAGON à ce qu’il n’est pas.

D’un côté nous retrouvons une belle fougue dans les compositions, l’agressivité est de mise mais, pour contrebalancer le tout, ANCALAGON joue la carte raisonnée d’une ambiance sombre et accablée. Cela donne une dimension importante à leur musique et fait ressortir, une mélancolie, que le chant déchiré et porteur, majore. D’ailleurs Ajrarn pose sa voix avec une belle colère, son timbre ravit complètement chacun des titres, fort d’un jeu inspiré. La dernière track, "The Reason Why", semble faire l’exacte synthèse de cet album, entre deux duels : celui du vent et de la houle et un autre, mêlant les sentiments d’orage et de naufrage imminent.

Mon étonnement est d’autant plus grand quand j’écoute "The Walkyries", un titre majeur, qui pourrait être érigé comme un très beau chef d’œuvre, que seule la scène extrême est capable d’enfanter : breaks de dingue, leads inspirés, chant doucement ravageur et ambiance à tomber. Une très belle track, d’un très bon album qu’il vous faut découvrir. Le ravissement l’emportera pour sûr.

Pour conclure, j’aimerais indiquer qu’ANCALAGON délivre un sans-faute sur cet album inconnu ou déconsidéré. "First Age: Entering Legenda" est un grand oublié de l’Histoire, qu’il vous faut réhabiliter expressément. À ranger dans votre discothèque, près des premiers couteaux. Et, si le cœur vous en dit, faites un match, une battle : les grands champions d’hier ne seront pas toujours ceux de demain.

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par STORM :


BELORE
Artefacts (2021)
Epic black metal




ANTI
The Insignificance Of Life (2006)
Mes chers parents je pars !


Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- Ajrarn (chant, basse)
- Kvasir (chant, guitare soliste et acoutique)
- Gilmor (synthétiseur, guitare rythmique et acoustique)
- Aldaron (batterie)


1. Tylfarth
2. Fara I Vikingu
3. Sacrifice (dying Nourishing The Eagle)
4. The Walkyries
5. Revelation
6. Betrayed Glory
7. The Reason Why



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod