Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-GARDE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


E.P

2001 Sbrodj
 

- Style : Ved Buens Ende, Waltari
- Membre : Edge Of Sanity, Bloodbath, Nightingale, Witherscape, Demiurg, Dan SwanÖ
- Style + Membre : Pan.thy.monium
 

 Site Officiel De Dan Swanö (99)

KARABOUDJAN - Sbrodj (2001)
Par FREDIAN le 19 Février 2023          Consultée 726 fois

"Il y a une inscription à moitié effacée par l'eau.
Ah si seulement j'arrivais à la lire...
Grrrr (Milou ronge frénétiquement son os).
Je vais repasser les lettres au crayon et nous verrons bien c'que ça donne.
K... A... R... A... Karaboudjan ! C'est un nom arménien ça.
Oh ! Me voilà bien avancé".

[...]
"Une boîte de crabe. Le mot "Karaboudjan". Un noyé. Une lettre. Et un enlèvement juste devant chez moi. Qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ?"
[...]
"Ce bateau, officier, c'est le Karaboudjan. Ils disent qu'il a coulé mais c'est faux ! Je l'connais comme ma poche, c'est moi qui en suis l'capitaine. Il est rempli de boîtes de crabe enfin euh... je... je veux dire d'opium. On a traversé une tornade et notre avion s'est écrasé dans l'désert, le pays d'la soif, vous vous rendez compte ?!"

Les Tintinophiles auront d'emblée fait le lien avec l'album "Le Crabe aux pinces d'or". Pour les autres, ce charabia en trois extraits est un bon aperçu du "bordel" musical que propose cet album au nom imprononçable.

Tout ici, jusque dans les crédits (voir line-up), rend hommage au célèbre reporter de Hergé (remercié d'ailleurs dans le livret). "Sbrodj", c'est le Centre de Recherches Atomiques syldave présent sur le diptyque "Objectif Lune"/"On a marché sur la Lune" auquel le côté industriel de cette pochette verte monochromatique ferait-il allusion ? Les trois morceaux de cet EP se réfèrent à des titres d'albums de Tintin, ce sont les versions suédoises de 1 : "Vol 714 pour Sydney" ; 2 : "l'Île Noire" ; et 3 : "l'Étoile Mystérieuse". L'album aurait été enregistré par Ferdinand Flintén (Hyppolite Calis pour nous Français, l'astronome de "l'Étoile Mystérieuse") dans les studios Moulinsart (le fameux château qui apparaît pour la première fois dans "Le Secret de la Licorne") et mixé à Klow (la capitale fictive de la non moins fictive Syldavie découverte dans "Le Sceptre d'Ottokar") en 1996/97 par Laszlo Carreidas (l'homme d'affaires propriétaire des avions Carreidas vu dans "Vol 714 pour Sydney").

KARABOUDJAN, mon cher Tintin, c'est (peut-être) le projet le plus personnel du foisonnant multi-instrumentiste suédois Dan Swanö. Il y partage à sa façon sa "tintinophilie". Et Mr. Haddock, si vous êtes le capitaine d'un tel navire, je comprends mieux votre discours sans queue ni tête, mille millions de mille sabords ! "Sbrodj" s'inscrit dans la tradition scandinave du Metal avant-gardiste qui s'est développé, à partir du Death ou du Black, au milieu des années 90, sous l'impulsion de musiciens se sentant déjà trop à l'étroit dans ces deux piliers du Metal extrême pourtant tous deux encore très jeunes (VED BUENS ENDE, ULVER, ARCTURUS, WALTARI, etc... et déjà Dan Swanö au sein de PAN.THY.MONIUM).

"Sbrodj" est instrumental (excepté quelques extraits samplés des épisodes suédois de Tintin je suppose). "Sbrodj" n'est pas Death Metal. "Sbrodj" est expérimental. Par essence. "Sbrodj" exploite le côté déstructuré et bruitiste d'une musique intrinsèquement protéiforme qui se construit néanmoins autour de patterns faits de riffs Heavy voire Doom à forte distorsion et de lignes de synthés mélodiques, parfois dissonantes ("Plan 714 Till Sydney"). Une sorte de rencontre improbable entre le côté Heavy d'EDGE OF SANITY, le côté expérimental jusqu'au-boutiste de KING CRIMSON et de son excentrique leader Robert Fripp et le côté complètement barré d'un Frank ZAPPA. Au menu, polyrythmie, saxophones déjantés, batterie épileptique, synthés barrés, samples abracadabrantesques, soli de gratte épurés, claviers aériens, etc. La rythmique sert de fil conducteur à cet ensemble en apparence incohérent. Des thèmes (claviers) récurrents viennent aussi contrebalancer cet effet cacophonique et somme toute un équilibre, certes précaire, finit par se dessiner.

C'est brouillon par moments (la deuxième partie de "Plan 714 Till Sydney"), voire exagérément bruitiste ou trop délirant (la fin de "Den Mystiska Stjärnan") mais cela comporte également quelques instants de grâce. En témoignent ce thème de guitare éthéré en ouverture de "Plan 714 Till Sydney", cette mélodie au steel drum qui vient brusquement aérer un passage expérimental où une certaine folie (samples déjantés, synthés schizophrènes, batterie tachycardique) s'était développée exponentiellement, et qui lance ce joli solo de guitare sur la partie médiane de "Den Svarta Ön", le titre fort de cet EP. Itou ce groove futuriste en ouverture de "Den Mystiska Stjärnan" et surtout sa reprise speedée un peu plus loin dans le morceau, qui m'a évoqué le WALTARI de "Yeah! Yeah! Die! Die! Death Metal Symphony In Deep C".

"Sbrodj" nous perd parfois dans la déconstruction de ses délires (il aurait presque fallu quelques explications contextuelles de Dan quant à leur organisation et correspondance avec les épisodes de Tintin pour mieux s'immerger dans leurs différentes ambiances (*1)) mais a le mérite de participer à l'exploration de perspectives nouvelles (à l'époque) dans la sphère Metallique et propose quelques moments où opère une certaine magie. Un EP singulier qui vaut le détour pour peu qu'on en accepte le tumulte garanti du voyage. Tonnerre de Brest !

Meilleur titre : "Den Svarta Ön"

(*1) Deux maigres exemples.
1. Le passage funky au clavinet (?) au début du troisième tiers de "Den Svarta Ön" pourrait très bien imager la course poursuite entre Tintin et les Dupond et Dupont lorsque Milou pourchassant un chat fait malencontreusement démasquer Tintin sous les yeux des détectives.

2. Je trouve que le délire bruitiste avec samples de vocaux criés à la fin de "Den Mystiska Stjärnan" siérait plus à "l'Île Noire", où on peut "jouer" avec les vociférations de Ranko le gorille prisonnier de l'Île et manipulé par le Dr Müller et ses sbires, qu'à "l'Étoile Mystérieuse". À moins que Dan n'ait voulu "musicaliser" les phénomènes chaotiques et paranormaux qui se passent sur l'aérolithe...

A lire aussi en AVANT-GARDE :


LYCHGATE
An Antidote For The Glass Pill (2015)
En une prison de verre ...




THY CATAFALQUE
Róka Hasa Rádió (2009)
Pépite d'or avant-gardiste


Marquez et partagez




 
   FREDIAN

 
  N/A



- Dan Swanö (tout)
- Mais Pour La Forme
- Dr Krollspell (basse)
- Allan (guitare lead)
- Serafim Svensson [séraphin Lampion] (saxophone)
- Wolf (saxophone)
- Dr. Müller (moog)
- Szut (moog)
- Agent Sponz [sponsz] (samples, bruitages)
- Abdallah (programmation)
- General Alcazar (batterie)


1. Plan 714 Till Sydney
2. Den Svarta Ön
3. Den Mystiska Stjärnan



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod