Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2021 1 And Then There Were None
 

- Membre : BÆst [baest]
 

 Site Officiel (31)
 Bandcamp (47)

LIVLØS [LIVLOS] - And Then There Were None (2021)
Par JEFF KANJI le 25 Janvier 2022          Consultée 1631 fois

J'ai sans doute déjà évoqué le fait qu'il m'arrivait, faute de moyen d'écouter un album avant de l'acheter (ce qui est devenu la norme aujourd'hui), d'acheter un disque sur le pari d'un titre intrigant et d'une pochette particulièrement belle. Cette habitude qui peut désormais paraître démodée est malgré moi toujours un peu ancrée, et même si la pléthore de sorties, l'accès à l'underground, éprouvent durement mes économies et rendent quasi indispensable le "écouter avant d'acheter" (ce qui visiblement ne dissuade pas tant que ça certains artistes de sortir de mauvais albums). Mais ces dernières années, il y a un artiste qui m'a convaincu qu'il ne produisait que de la peinture de qualité pour des groupes eux aussi talentueux, c'est bien Mariusz Lewandowski.

Ce disque de LIVLØS c'est exactement ce que j'espérais à chaque fois que j'achetais un disque à la pochette ; une découverte, une révélation, un bonheur d'écoute et une adéquation entre l'image et la musique. Cette faucheuse se prend le visage à pleine main devant l'aride plaine où aucune âme n'est à prendre. Car LIVLØS n'a pas le cœur à rire, et même s'il a vu son vocaliste Simon Olsen partir pour rejoindre BÆST après la sortie de son premier album "Into Beyond" il a de l'énergie à revendre. Entre deux voix death arrachées très marquées par l'école AT THE GATES, difficile d'être juge de paix, mais le nouveau venu Niklas Lykke a pour lui cette agressivité constante, cette intensité qui se met à la hauteur d'instruments eux aussi galvanisés après deux années passées à affiner le successeur du premier album.

Et les Danois débarquent brutalement avec un gros scream introductif, des guitares sous-accordées particulièrement en verve et une batterie violente, le tout bien mis en son par Jacob Bredahl (ancien chanteur d'HATESPHERE). Si vous avez en mémoire les coups de boutoir du porte-étendard du Thrash danois, vous pouvez imaginer ce qui vous attend. Fortement marqué par AT THE GATES, les jeunes pousses de LIVLØS n'en sont pourtant que des émules et délivrent un discours bien à eux, qui emprunte malgré tout pas mal au Death Technique même si la "formule Blinded By Fear" et les riffs-pédale sont bien de la partie.

Le riffing se conjugue souvent à deux guitares mais pas forcément aux célèbres tierces qui ont fait la réputation du Death Mélodique made in Göteborg. Non, on est plus proche des Finlandais et cette forme de Death Metal n'est pas si répandue au pays de la Petite Sirène (malgré la sortie du très bon premier album de IOTUNN, MERCENARY reste silencieux depuis trop longtemps). La technicité des guitares, l'agressivité de chaque instant, l'intelligence des structures qui vous prennent à la gorge en ne faisant que donner l'illusion de desserrer l'étreinte, ces changements de tempo et d'ambiances, qui reposent surtout sur les guitares, soutenues juste ce qu'il faut par de discrets claviers qui soulignent les atmosphères mortifères de "And Then There Were None".

En neuf titres, LIVLØS est venu, a vu et vaincu. Il sort sans doute un des meilleurs opus dans le style du millésime 2021. Un album peut-être pas amené à devenir un classique, mais possédant absolument tout ce qu'il faut pour headbanguer, exulter son nihilisme et sa colère dans un monde dont le tableau "Light that never goes out" de Lewandowski permet tous les fantasmes de destruction et de catharsis.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par JEFF KANJI :


DESTINITY
In Continuum (2021)
Pas chauvin




ORPHEUS OMEGA
Bleed The Way (2011)
Ces aussies qui disputent la suprématie suédoise


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Franz Posch (guitare)
- Niklas Lykke (vocaux)
- Søren Frambo (basse)
- Thomas Dannemand (batterie)
- Kenneth Breinbjerg (guitare)


1. And Then There Were None
2. Serpentine Supremacy
3. Mortal Severance
4. Pallbearer
5. Kistefjael (instrumental)
6. Drenched In Turmoil
7. Seize The Night
8. Gallows
9. The Purest Black



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod