Recherche avancée       Liste groupes



      
DJENT - METAL MéLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Karnivool, Teramaze, Valis Ablaze, Hyvmine, Unprocessed, Psycrence, Tesseract, Lifewalker

SHATTERED SKIES - Muted Neon (2018)
Par HAPLO le 5 Juillet 2021          Consultée 476 fois

Mais que diable ont bien pu devenir les petits dandy irlando-londoniens de SHATTERED SKIES depuis la sortie de leur premier album studio "The World we Used to know" en 2015 ? De l’eau a coulé sous les ponts et ce sympathique combo, porté par le génial guitariste / claviériste Ian Rockett dont les rythmiques lourdes mais délicieusement tarabiscotées assurent la filiation au mouvement Djent, a vu son chanteur puis son bassiste emportés par les flots de la vie vers d’autres rivages.

La nature, et de ce fait la musique, ayant horreur du vide, c’est l’organe vocal très convaincant du sieur Gerry Brown ainsi que la basse millimétrée du nommé Chris Borland qui viennent reformer ce quartette accrocheur et mélodique en permettant à Rockett comme au talentueux batteur-arrangeur-producteur Ross McMahon d’envisager l’avenir avec quelques perspectives de projets plus réjouissants que d’aller faire un bilan de carrière chez Pôle Emploi.

C’est donc d’abord sous la forme d’un EP paru en 2017 ("Auxilium - Vol I") qu’un premier galop d’essai va être tenté avec le nouveau chanteur (le nouveau bassiste n’est pas encore arrivé mais pas de problème, l’homme-orchestre Ian Rockett prend le relais sur la basse !) et dont le résultat est globalement très satisfaisant : SHATTERED SKIES conserve sa griffe dynamique ainsi que sa recherche mélodique. Le style est toujours bien là et il faut dire que les inflexions de voix de Brown, effet recherché ou pas (?), demeurent très proches de celles ayant suscité l’attraction de Mister Sean Murphy sur l’opus précédent… Massive et piquante, cette musique se veut aussi résolument accrocheuse tant dans ses couleurs que dans ses mélodies : les musiciens prouvent donc qu’ils en ont encore sous la pédale et peuvent sereinement préparer l’arrivée d’un bassiste comme caresser l’espoir d’un second opus studio.

C’est fait en novembre 2018 avec la sortie de "Muted Neon" par lequel SHATTERED SKIES réaffirme d’abord son appartenance à une planète Djent alors satellisée par des monstres comme TESSERACT, PERIPHERY ou autres ANIMALS AS LEADERS ainsi que toute la fougue qui anime la tribu de Ian Rockett. Le guitariste à huit cordes y pond d’ailleurs moult lignes rythmiques particulièrement chiadées, virtuoses tout en étant décapantes, et colle au slip d’une base basse/batterie quant à elle simultanément véloce et soudée. Les ch’tits ensembles proprets gris taupe ont laissé la place à des tee-shirts imprégnés de sueur et des bermudas pour être à l’aise : SHATTERED SKIES s’assume et revendique son style. Des claviers, très présents en intro puis plus discrets en soutien viennent arrondir cet ensemble rugueux et ultra-rythmé et donnent surtout l’occasion aux lignes de guitare de s’appuyer sur des mélodies discrètes mais harmonieuses qui répondent à la voix très perçante d’un Gerry Brown qui se glisse parfaitement dans le costume de son prédécesseur. Même s'il est doté d’un organe vocal au cachet plus feutré que Murphy, celui-ci fait d’ailleurs très dignement le job et en arrive même, avec un chant très dynamique allant jusqu’à glisser quelques hurlements, à faire oublier le départ d’une empreinte vocale originale et attractive comme pouvait l’être celle de Murphy. Le bonhomme se veut percutant et puissant : il s’approprie fichtrement bien le style rentre-dedans que SHATTERED SKIES déploie sur "Muted Neon".

Le couple basse-batterie tracte avec brio cet ensemble bouillonnant, alternant des passages ultra cadencés comme le veut le plus pur style Djent mais également de multiples variations, voire des moments plus doux et plus calmes ou l’économie de jeu n’épargne pas l’efficacité. Tel un bolide de course devant évoluer au fil d’un trafic plutôt dense, SHATTERED SKIES change souvent de vitesse et alterne avec intelligence les séquences rapides, chargées, amples, avec des breaks plus doux, des ambiances plus modérées, dont les références Jazz ou encore Latino ne sont pas absentes. Cette variété garantit une attention soutenue de la part d’un auditeur qui se fait donc trimbaler avec plaisir et qui, de ce fait, voit avec un certain bonheur le spectre de l’ennui s’éloigner à grands pas de la galette concernée.

Filtré par un mix très honorable et dynamique, SHATTERED SKIES nappe de cette ambiance mélodique et percutante l’ensemble des dix titres qui meublent "Muted Neon" (je ne tiens pas compte de l’anomalie "Limbus" sur laquelle je reviendrai plus tard) de manière fort homogène sans pour autant glisser dans la facilité du copier-coller dans un style dont la marque de fabrique riffo-rythmique rend quand même la notion de variété parfois compliqué à atteindre…

Les plus grands plaisirs d’écoute pour cet album riche et cohérent demeurent pour moi le très accrocheur "You Will Know My Name", véritable petite perle Djent où la ligne rythmique superbement entrelacée de l’ami Rockett renvoie la balle à la voix ample et mélodique d’un Gerry Brown habité ; mais aussi le titre-missile "Shut In" dont le refrain catchy reflète fidèlement l’ambiance ultra-rythmée et résolument hargneuse ou encore le délicieusement ciselé "Fall From Disgrace" à l’originalité affirmée tant au niveau des variations de tons que du joli solo ruisselant que nous produit un Rockett en veine d’inspiration. Une mention particulière également pour le très solide titre de clôture, l’ample et prenant "The First Circle" à la richesse très convaincante et dont la belle technicité ne laisse aucun doute quant au vrai savoir-faire de ces très talentueux vauriens irlandais.

En dehors du fait que les titres restant, tout en étant d’un niveau tout à fait acceptable, n’atteignent pas cet état de grâce, on est en droit de se poser la question de savoir ce que vient faire une piste instrumentale détonant autant avec le reste des compos comme peut le faire ce fameux "Limbus" sur un opus de cet acabit… Car mis à part le fait de laisser son petit neveu tester son dernier clavier Bontempi dans le studio de tonton qui enregistre avec ses potes, un tel morceau n’a réellement pas sa place ici ! À l’inverse du second instrumental "Enmity", qui, même si il demeure frustrant par sa courte durée, demeure dans la lignée artistique de l’album.

En dehors de ces dernières réflexions dignes du Grand Maître Pinailleur, SHATTERED SKIES livre ici avec "Muted Neon", un album globalement très convaincant car animé d’une réelle maîtrise tant technique que mélodique ainsi que d’une belle énergie. Succédant dignement à la chouette surprise que constituait "The World we Used to know", qu’il égale mais ne dépasse pas selon mon humble avis, "Muted Neon" confirme que même avec un line-up remanié SHATTERED SKIES a toujours son mot à dire dans la galaxie Djent, et que cela reste un plaisir que de l’écouter. À découvrir pour ceux qui avaient loupé le chapitre I donc.

M’admirant dans la glace dans mon petit gilet gris taupe qui s’associe si bien avec ma jolie chemise blanche ainsi que mon pantalon à pinces assorti au gilet, je me dis que même si l’habit ne fait pas le moine, il y contribue méchamment. Dessinant un joli et très mérité 4/5 sur le miroir embué, je souhaite à SHATTERED SKIES de pouvoir poursuivre sur sa (jolie) lancée et de continuer à enrichir une galaxie Djent/Metal Prog par ses belles mélodies aux rythmiques torsadées.


- pour l’énergie et la mélodie: "You Will Know My Name",
- pour l’originalité : "Fall From Disgrace",
- pour le joli voyage de clôture : "The First Circle".

A lire aussi en METAL PROG par HAPLO :


DAMNATIONS DAY
A World Awakens (2017)
Pistonnés mais talentueux !




MANDROID ECHOSTAR
Citadels (2013)
La grande classe… Inclassable !


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Gerry Brown (voix,)
- Ian Rockett (guitares – claviers – programmation – voix additionnelle,)
- Chris Borland (basse,)
- Ross Mcmahon (batterie – claviers – programmation.)


1. The Disaffected
2. You Will Know My Name
3. Birth Of A Voyager
4. Enmity
5. Arisen
6. Shut In
7. Mercator Map
8. Fall From Disgrace
9. Blinded
10. Limbus
11. The First Circle



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod