Recherche avancée       Liste groupes



      
CHICANO FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Rage Against The Machine, Urban Dance Squad

MOLOTOV - ¿dónde Jugarán Las Niñas? (1997)
Par VOLTHORD le 6 Septembre 2020          Consultée 794 fois

Alors voilà, tu as cliqué sur cette pochette un peu suggestive et un peu pédophile, et maintenant tu es là et tu ne sais pas trop à quoi t’attendre. Mais ne te sens point jugé, voilà déjà une réponse à tes errances : ce premier album de MOLOTOV, c’est comme le premier RAGE AGAINST THE MACHINE, mais avec un pays de décalage vers le sud. Et cet album, même s’il n’a pas le mérite d’avoir inventé un truc aussi incroyable que l’album éponyme de RATM, en récupère le style et l’essence adolescente et corrosive, rebelle et sautillante et se l’approprie version Tex-Mex.

Aussi, "¿Dónde Jugarán las Niñas?" défonce. Et c’est pourtant pas un junkie de Fusion qui vous dit ça.
Maintenant que l’accroche est posée, il faudra bien s’admettre que de faire de MOLOTOV un clone de RATM n’est pas vraiment raisonnable.

Certes, "Que No Te Haga Bobo Jacobo", avec ces couplets rappés en questions / réponses et sa basse ultra groovy n’a rien à envier à un "Bombtrack" ou "Take The Power Back". "Mátate Teté", le plus vénèr d’entre tous, aura également cette marque Fusion bien trempée. "Chinga Tu Madre" quant à lui poussera le bidouillis de riffs dans ses retranchements et décrochera la palme du sautillement funky. C’est surtout cette basse et cette batterie énergique comme pour poser elle aussi son flow, entre RATM et les premiers RED HOT, qui donneront le ton des morceaux les plus Rock, alors qu’il y aura toujours une bonne petite pointe de colère ou de délire du côté des (nombreux) MCs.

Mais MOLOTOV fait aussi (et surtout) du Hip Hop. Pour preuve il épèle son nom dans un refrain dans un egotrip, je ne crois pas qu’on fasse ça dans le metal. On se tournera du côté des figures latino-américaines de l’East Coast que sont CYPRESS HILL (la basse hypnotique de "¿Porqué No Te Haces Para Allá?... Al Más Allá" et son dwit dwit typique de tubes comme "Insane In The Brain" est forcément une référence) ou encore FUNKDOOBIEST. "Use It Or Lose It" a cet air de Rap californien funky qui s’écoute en décapotable dans un désert alors que "Gimme Tha Power" aborde un thème politique plus grave, accompagné d’une gratte sèche, et pourrait se ranger à côté du "The Message" de NAS, inspirant et émotionnel.

C’est aussi dans une attitude résolument Hip Hop (mais peut-être ici plus proche de BEASTIE BOYS ou RUN DMC) que les voix se donnent la réplique ou déclament leur spanglish en chœurs, ajoutant une sorte de convivialité naturelle à l’album ("Más Vale Cholo", un délire de groupe qui part dans tous les sens en sera un très bon exemple). Le fait que TOUS les instruments tournent entre TOUS les membres du groupe donne une bonne idée du genre de l'approche. Difficile de détester des gars qui s’éclatent à ce point, quitte à sérieusement partir en vrille sur certains titres.

Et au-delà du fait qu’il y a beaucoup à dire sur la recette de ce premier album, c’est surtout le feeling global de liberté adolescente articulant un intelligent commentaire social, autant que cette colère brute qui ne renie pas une sorte de délire convivial qui prédominent. "¿Dónde Jugarán las Niñas?" s’inscrit dans cette période bénie du Rap des années 90 en même temps qu’il intègre les années d’or de la Fusion et des débuts du Neo Metal. "Apocalypshit" mettra le curseur un poil plus haut dans la violence quitte à perdre un peu de ses couleurs latines. Mais ça, ce sera pour une autre fois.
Une découverte (ou redécouverte) qui fout une sorte de pêche de nostalgie heureuse.

A lire aussi en FUSION :


FAITH NO MORE
Live At The Brixton Academy (1991)
Live de la tournée The Real Thing

(+ 1 kro-express)



SIDILARSEN
On Va Tous Crever (2019)
Noooo fuuuutuuuure, noooo futuuuuure for you !


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Tito Fuentes (guitare, basse, batterie, voix)
- Micky Huidobro (guitare, basse, batterie, voix)
- Paco Ayala (guitare, basse, batterie, voix)
- Randy Ebright (guitare, basse, batterie, voix)


1. Que No Te Haga Bobo Jacobo
2. Molotov Cocktail Party
3. Voto Latino (latin Vote)
4. Chinga Tu Madre (fuck You)
5. Gimme Tha Power
6. Mátate Teté
7. Más Vale Cholo
8. Use It Or Lose It
9. Puto
10. ¿porqué No Te Haces Para Allá?... Al Más Allá
11. Cerdo
12. Quítate Que Ma'sturbas (perra Arrabalera)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod