Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL OLD SCHOOL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2014 Firestorm

AMBUSH - Firestorm (2014)
Par FREDOUILLE le 14 Avril 2020          Consultée 1232 fois

Ah quel pied quand même ! Quel pied de se remettre dans les esgourdes ce premier album des Suédois d’AMBUSH sorti en 2014 ! Et bien évidemment si je ressors ce disque c’est parce que ce jeune combo originaire de Vaxjo (ville la plus verte de Suède) et fondé en 2013 s’apprête à nous livrer sa troisième offrande "Infidel" en ce mois d’avril 2020. Il aurait quand même été dommage de ne pas revenir sur le premier méfait du groupe, intitulé "Firestorm".

D’autant que si vous êtes des aficionados du Heavy Metal old school (la pochette un peu clichée et le lettrage assorti ne laissent d'ailleurs aucune équivoque quant au contenu du disque), ou tout simplement de Heavy Metal traditionnel à la scandinave, AMBUSH a franchement de fortes chances de capter toute votre attention. Ces Suédois, à l’instar de leurs compatriotes d’ENFORCER voire même de VOJD (Ex-BLACK TRIP) ont de toute évidence été bercés au son des dinosaures classiques que sont JUDAS PRIEST, IRON MAIDEN, ACCEPT, RIOT et consorts... Et c’est un réel plaisir de retomber dans ce Heavy Metal typé années 80 d’autant quand il est extrêmement bien fait. Et c’est le cas ici.

Bien sûr, AMBUSH n’invente rien du tout. Clairement. Nous ne sommes pas en face d’un groupe extrêmement novateur, c’est certain, alors ne cherchez pas la moindre once d’originalité sur ce "Firestorm" qui porte bien son nom, il n'y en a pas. Le quintette suédois se complaît à revisiter avec beaucoup de brio et un savoir-faire incontestable le Heavy des années 80 avec une sacrée fraîcheur (si, si !) et une telle maîtrise que c’en est presque écœurant mais particulièrement jouissif ! Pour un premier album, AMBUSH fait donc les choses très bien, fort de neuf titres embrasés, efficaces et possédant ce pouvoir d’accroche absolument irrésistible. Car question mélodies accrocheuses le groupe sait franchement y faire.

Prenez par exemple le single qu’est "Natural Born Killers" assez simple dans sa construction mais agrémenté de quelques riffs bien saisissants, un refrain accrocheur comme rarement, quelques soli mélodiques de bon aloi et vous obtenez là un excellent titre (qui a dit hit ?). Et AMBUSH va les collectionner tout au long de "Firestorm". Il faut dire que le groupe possède non seulement un certain talent, dans la composition ça va de soi (les morceaux sont globalement assez simples mais sont toujours très fluides et accrocheurs ce qui donne un véritable plus), mais aussi et surtout d’excellents musiciens. On a déjà le chanteur, Oskar Jacobsson qui ne laissera pas insensible et indifférent tant son chant juvénile, authentique, plutôt aigu et haut perché, situé quelque part entre celui de Rob Halford (JUDAS PRIEST), flagrant sur le titre éponyme qu’est le Speed "Firestorm" (aux forts relents de JUDAS PRIEST justement), et celui de Guy Speranza (RIOT) dont il prend les mêmes intonations, flagrant sur des titres plus dans une veine Hard Rock tels que "Molotov Cocktail" ou bien encore "Hellbound", excellents soit dit en passant.

Oskar Jacobsson possède en tout cas une bonne voix je trouve, pas forcément très technique, aiguë donc mais jamais désagréable, très mélodique du coup et qui sait se lâcher quand il le faut et notamment sur des titres un peu plus Speed tels que l'agressif "Don’t Shoot (Let ’Em Burn)", mélodique et fédérateur au possible doté qui plus est de chœurs guerriers (un peu dans la lignée d’un RIOT justement) ou bien sur l’excellent "Heading East", un peu lisse cependant, et lequel possède même un passage pouvant rappeler les Anglais de SAXON. Bien évidemment, on a aussi la paire Adam Hagelin/Olof Engkvist qui fait un boulot tout à fait admirable et nous délivre de superbes passages en twin guitares ("Firestorm") et d’excellents soli mélodiques tout au long de l’album (les plus marquants se trouvant sur "Ambush", "Firestorm", Heading East" et ses passages MAIDENiens ou encore sur "Molotov Cocktail") rehaussant encore un peu plus la qualité des compositions. On retiendra enfin le morceau le plus alambiqué et 'original' de l'album, le plus lent aussi, soit le très bon "Master Of Pain" à l’ambiance quelque peu sombre et mystique et sur lequel Oskar prend aussi des intonations un peu plus graves et "méchantes".

Pour un premier effort, AMBUSH frappe donc assez fort avec ce "Firestorm" très convaincant, hyper mélodique (plus mélodique qu'un ENFORCER pour sur) et plutôt varié entre morceaux mid-tempo et morceaux plus speed ultra fédérateurs et entraînants lesquels, à n’en pas douter, raviveront chez vous les flammes Heavy Metal du passé. Servi de surcroît par une production de circonstance, plutôt rétro dans l’esprit mais relativement correcte et claire, (le son est franchement bon et on peut aussi, ce qui est à souligner, bien percevoir la basse -"Natural Born Killers", "Molotov Cocktail", "Firestorm"...), ce "Firestorm" est réellement un bon album de Heavy Metal classique qui vaut son petit pesant de cacahuètes.

Note réelle : 3,5/5.

Morceaux préférés : "Master Of Pain", "Natural Born Killers", "Firestorm".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


PYRAMAZE
Melancholy Beast (2004)
Du heavy power metal teinté de prog!! Une réussite




MANITOU
The Mad Moon Rising (2005)
Heavy mélodique teinté prog racé et séduisant!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Olof Engqvist (guitares)
- Adam Hagelin (guitares)
- Ludwig Sjöholm (basse)
- Linus Fritzson (batterie)
- Oskar Jacobsson (chant)


1. Firestorm
2. Ambush
3. Hellbound
4. Don't Shoot (let 'em Burn)
5. Close My Eyes
6. Molotov Cocktail
7. Heading East
8. Master Of Pain
9. Natural Born Killers



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod