Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH UN PEU SLUDGE/DOOM  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


OF FEATHER AND BONE - Embrace The Wretched Flesh (2015)
Par T-RAY le 9 Octobre 2018          Consultée 276 fois

Vingt-trois minutes. Oui, 23, si vous préférez les chiffres. Ou XXIII si vous êtes latinistes. Bref, il ne faut pas plus de temps que cela pour faire la connaissance d’OF FEATHER AND BONE, trio venu du Colorado et auteur, en 2015, de son premier album studio : "Embrace The Wretched Flesh". Car il s’agit bien d’un album, malgré sa très courte durée. Amoureux de la concision : bienvenue ! Le groupe de Denver le tient de loin, son goût pour l'expéditif. De ses débuts très marqués Punk Hardcore, genre musical où l’on ne s'étend pas bien souvent, si ce n’est au sol, d'épuisement, après un concert joué à bloc. Sauf que maintenant, c’est au Death Metal que s’adonnent les trois Américains. Et, dans le genre, on aime s’appesantir un peu plus...

La grande qualité d’OF FEATHER AND BONE, toutefois, est de donner l’impression de développer comme il le souhaite ses idées et ses compos en moins de temps qu’il n’en faut à la plupart des autres groupes de Death pour le faire. Même si son Death Metal à lui s'avère bien particulier, comme on peut le constater sur cet opus. D’abord, il est encore bien marqué par le Hardcore, ce qui donne lieu à de furieux élans rageurs qui virent au Grindcore et expliquent déjà un peu mieux le sens de l'abréviation dont fait preuve la formation. En une minute et cinquante secondes, elle en fait la démonstration sur "Calloused Embrace", le deuxième morceau, et ça dépote ! Mais le trio n’y démontre pas que ça.

Effectivement, derrière la capacité à appuyer sur le champignon à fond et à démarrer au quart de tour, on découvre une capacité à ralentir subitement le tempo et à installer une atmosphère poisseuse, voire putrescente. Celle-là même qui semble planer sur le sous-bois où la donzelle de la pochette – une sorcière ? – a élu domicile. Cette ambiance s’étend sur des morceaux comme "Ordained In Fire", par exemple, ou "Proclaim Of Hate", véritable point d’orgue du disque, qui a quelque chose de Sludge, voire de Doom dans son approche de la lenteur et de la noirceur. Car il est noir, ce premier album d’OF FEATHER AND BONE. L’artwork ne ment pas.

Souffrance et dégoût sont au rendez-vous de "Embrace The Wretched Flesh". Le Death Metal ne semble pas suffire aux trois amerloques pour faire passer ces sentiments sur celui-ci. Raison pour laquelle ils emploient autant de procédés stylistiques issus d'autres genres de Metal et de Core. À commencer par les vocaux coincés entre growl et scream des deux hurleurs, Alvino Salcedo et Dave Grant, dont on peut se demander toutefois ce qu’ils apportent l’un et l’autre à la musique d’OF FEATHER AND BONE tant leurs façons d’éructer se ressemblent. La complémentarité ? Quelle complémentarité ? Si cela sert à exprimer deux fois plus de souffrance ou deux fois plus de haine, cela fonctionne mieux avec un brin de différence… Même si leur vocaux font le job, surtout lors de leurs vitupérations hargneuses, "Existence Through Hatred" en témoigne.

Voilà donc l’un des petits bémols de cet album prometteur pour OF FEATHER AND BONE. Il n’est donc pas le seul, puisqu’il faut également déplorer un petit côté formulaïque dans un certain nombre de morceaux de l’album, pour ne pas dire un nombre certain. À quel type de formule fais-je référence ? Au schéma “assaut brutal/break/ralentissement soudain/passage lent et lourd” que le trio délivre sur au moins six ou sept titres. Un enchaînement qu’il maîtrise à coup sûr, mais qui s'avère moins efficace qu'espéré à la réécoute. Ce qui contribue à nuire à la durée de vie de l’album. Il n’est déjà pas bien long, alors s’il ne donne pas plus envie que cela d’appuyer sur “repeat”, c’est dommage.

Enfin, à lire cette dernière phrase, l’on croirait presque que ce disque n’est pas bon. C'est faux. Il l’est. La négativité est palpable, l'exécution musicale des trois gaillards est impeccable, le fait qu’ils jouent avec leurs tripes est également sensible. Le potentiel affiché par OF FEATHER AND BONE sur cet "Embrace The Wretched Flesh" est incontestable. Avec un chouïa de contenu en plus et un poil de variété dans les compositions en sus, à tout le moins dans la construction des morceaux, le trio aurait certainement pu décrocher une étoile supplémentaire Qu'à cela ne tienne, la quatrième les attend au tournant. Et certainement plus tôt que tard, d'ailleurs.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


HATE ETERNAL
I, Monarch (2005)
Le retour du roi




BEHEMOTH
Zos Kia Cultus - Here And Beyond (2002)
La métamorphose

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Dave Grant (guitares, vocaux)
- Alvino Salcedo (basse, vocaux)
- Preston Weippert (batterie)


1. Ordained In Fire
2. Calloused Embrace
3. Confined Violence
4. You Alone Will Suffer
5. Proclaim Of Hate
6. The Deafening Call
7. Bound To Guilt
8. Ignore Their Remorse
9. The Profane
10. Existence Through Hatred



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod