Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Blues Pills

Dorian SORRIAUX - Hungry Ghost (2018)
Par DARK BEAGLE le 5 Août 2018          Consultée 493 fois

Dorian Sorriaux, c’est un nom qui doit lentement commencer à vous dire quelque chose. Le Breton s’est en effet fait connaître en tenant la guitare au sein de BLUES PILLS et peut, à vingt-deux ans, se vanter de faire partie d’un groupe qui voit sa côte monter en flèche après un second album très bien accueilli. Profitant d’une pause avec le groupe, il nous propose un quatre-titres, "Hungry Ghost", où il nous dévoile une autre facette de sa personnalité.

Parce qu’ici, le seul point commun avec BLUES PILLS, c’est que cela sent bon la fumette. Mais pas de la même façon, il n’y a rien de Stoner dans la musique de Dorian Sorriaux ici, ni même de Rock. Nous sommes plutôt face à de la Folk éthérée, où il s’exprime à la guitare acoustique et en posant une voix un peu traînante, pas forcément désagréable, sur des mélodies douces, sur lesquelles n’interviennent jamais de section rythmique. Nous sommes face à quelque chose de très simple dans l’approche, qui sent les sixties à plein nez.

Mais il est vraiment difficile de se faire une idée du potentiel de ce projet en seulement quatorze minutes. Ce qui nous est proposé est agréable à l’oreille, étrangement planant et plutôt spirituel. Nous écoutons la musique, laissant le chant nous bercer et surtout nous nous taisons le long de ces quatre chansons qui passent vraiment trop vite. Certes, cela peut sembler un brin monotone, ça ne décolle jamais vraiment, même si certains refrains attirent forcément l’oreille (comme celui du title-track, simple mais étrangement marquant). Mais cela fonctionne. Et même plutôt bien.

Mais le jeune guitariste reste honnête vis-à-vis de son jeu. Il ne fait pas dans la démonstration. Il reste concentré sur des mélodies simples, facilement assimilables, du genre de celles qui font justement la force de BLUES PILLS. Et même si cela ne fait pas forcément mouche de suite, cela se laisse écouter, apprivoiser et nous finissons finalement assez vite par nous laisser prendre au jeu et d’accepter ce court disque pour ce qu’il est : une récréation.

Mais il reste à savoir une récréation à quoi ? Un nouvel album de BLUES PILLS qui pourrait explorer de nouvelles voies et qui risquerait fort de surprendre son monde (et ce n’est pas une chose facile vu le style joué par le combo) ? Un véritable album solo dont ce "Hungry Ghost" serait la carte de visite ? Dans ce cas, Dorian Sorriaux devra rapidement élargir son champ lexical pour ne pas rapidement devenir ennuyeux. Ici, les quatre chansons passent bien car l’EP est vraiment très court et minimaliste. Sur une demi-heure, il commencerait à devenir pénible surtout que le chant se fait parfois un peu atone ("Hello My Friend").

Musicalement, Dorian nous propose quelque chose d’assez pointu, aux influences assez riches, allant bien sûr de Bob DYLAN, l’incontournable du genre, à des choses plus rares mais tout aussi essentielles, comme Nick DRAKE. Rien de bien moderne en somme, mais pourquoi s’en plaindre ? BLUES PILLS ne transpire pas la nouveauté ni l’inédit, cela n’empêche pas sa musique de plaire. Ici, c’est pareil. Même s’il est difficile d’avoir un avis tranché sur une durée si courte, cet EP est plaisant et reposant.

Il va rapidement devenir essentiel que Dorian SORRIAUX sorte un véritable album, histoire d’avoir plus de matière à réflexion et peut-être bien pas mal de plaisir en plus, même si ici le Metal n’est qu’un lointain souvenir et que le Rock n’est même pas envisagé. Le jeune guitariste nous propose un vrai projet solo, qui ne se repose absolument pas sur les lauriers récoltés par BLUES PILLS. Saluons donc cette envie du musicien ainsi concrétisée même si nous restons un peu sur notre faim.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Dog & Butterfly (1978)
De bons présages




Rory GALLAGHER
Rory Gallagher (1971)
Still got the blues


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Dorian Sorriaux (chant, guitare)
- Emelie Sjöström (vibraphone)
- Rickard Nygren (fender rhodes)


1. Huitoto
2. Hungry Ghost
3. Need To Love
4. Hello My Friend



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod