Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jizzy Pearl
- Style + Membre : L.a. Guns
 

 Site Officiel (337)

LOVE/HATE - Blackout In The Red Room (1990)
Par THE MARGINAL le 31 Janvier 2003          Consultée 2643 fois

Alors qu'on entre à peine dans les 90's, Love/Hate déboule sur la scène heavy-rock US avec, sous le bras, "Blackout in the red room", un 1er album plein d'énergie. Cet album se démarque des autres productions hard US de par sa pochette et par ses influences funky omniprésentes. Autre originalité de marque sur cet opus: on peut entendre des sons de cornemuse sur le titre "Why do you think they call it dope?"(bien avant Korn, qui n'a donc rien inventé dans ce domaine), ou même de violoncelle(sur le même titre).

Cette galette renferme un paquet d'excellents titres. A commencer par le title-track, un mid-tempo heavy et entêtant, court mais terriblement efficace. Assurèment LE classique de l'album. D'autres perles sont également à signaler: "Rock Queen", "Tumbleweed", "Why do you think they call it dope?"(et son refrain imparable), "One more round"(avec la présence du sitar sur ce morceau), "Mary Jane" (et son début à la guitare acoustique qui laisserait croire que c'est une ballade), "Slave girl"(avec son intro/outro bluesy). Sans oublier les "Straightjacket", "Slutsy Tipsy" et "Hell, Ca.,Pop.4", des titres plus foncièrement sleazy, voire punk qui donnent envie de taper du pied et de headbanguer.

Love/Hate a réussi, sur cet album, à concilier originalité et qualité musicale, ce qui n'est pas toujours évident. La basse vrombissante et slappante, les guitares heavy et mélodiques, ainsi que la voix eraillée de Jizzy Pearl(qui fait penser à Vince Neil, en plus mélodique) sont les ingrédients prépondérants de ce "Blackout in the red room".

Malgré tout, le succès ne sera pas au rendez-vous et les 4 autres albums qui ont suivi("Wasted in America" en 92, "Let's tumble" en 94, "I'm not happy" en 95, "Livin' off Layla" en 97) n'ayant pas davantage apporté au quartette americain la consécration qu'il aurait mille fois mérité. Love/Hate demeure l'un des groupes de hard-rock les plus sous-éstimés de l'Histoire. Pour le (re)découvrir, "Blackout in the red room" constitue une excellente entrée en matière.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SUPAGROUP
Rules (2005)
De l'excellent hard-rock virevoltant




VAIN
On The Line (2005)
Le come-back surprise de l'année 2005


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jizzy Pearl (chant)
- Jon E. Love (guitare)
- Skid (rose)
- Joey Gold (batterie)


1. Blackout In The Red Room
2. Rock Queen
3. Tumbleweed
4. Why Do You Think They Call It Dope?
5. Fuel To Run
6. One More Round
7. She's An Angel
8. Mary Jane
9. Straightjacket
10. Slutsy Tipsy
11. Slave Girl
12. Hell, Ca., Pop. 4



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod