Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Facebook (7)

DESTRUCTOR - Decibel Casualties (2017)
Par METALINGUS le 3 Novembre 2017          Consultée 532 fois

Cher ami lecteur, après ANNIHILATOR et KREATOR, permets-moi de te présenter DESTRUCTOR ! Inconnu de la majorité des mortels, ce groupe qui a sévi dans les années 80 revient maintenant en force. Pour faire court, les gars n’avaient sorti qu’un album en 1985 sous le doux nom de "Maximum Destruction" pour ensuite tomber dans un oubli quasi total suite à une séparation. Grâce à la mode du revival Thrash des dernières années, les gars sont ressortis du placard dans lequel ils s’étaient eux-mêmes planqués pour nous livrer en 2003 un mini-album intitulé "Sonic Bullet". Puis, c’est en 2007 qu’arrive un CD complet avec comme titre "Forever In Leather", vient ensuite "Back In Bondage" en 2016. Un trio d’offrandes sans succès commercial, mais apprécié par une branche de fans dévoués au Thrash traditionnel. C’est maintenant avec "Decibel Casualties" que DESTRUCTOR débarque en 2017 avec comme objectif de nous chauffer les oreilles.

Alors, quel est le son de ce groupe à la subtilité absente ? En gros, sa riffe sans fin avec comme référence une sorte de mix entre OVERKILL et ANVIL. Ça va dans la rapidité sans ralentir jusqu’à la fin. Au niveau paroles, aucune originalité : on parle ici de chaos, de musique, de plaisir et d’enfer. La voix n’a rien de subtil, mais colle parfaitement à la musique. La production est totalement ancrée dans les années 80. Pour être franc, si j’avais eu une dégustation à l’aveugle version oreillette, j’aurais parié très fort que "Decibel Casualties" avait été fait trente ans plus tôt : Absence de basse, son très brouillon avec des guitares en retrait par moments. Bien sûr, le budget devait être plutôt minime : ceci explique donc cela.

La durée de 35 minutes peut paraître plutôt insuffisante, mais puisque la musique ne prend jamais de pause, on peut être plutôt heureux de cette limite. Seule exception à la règle, "In Hell", qui termine l’album, se permet une petite pause en milieu de parcours et laisse par le fait-même une petite atmosphère plutôt réussie. "Firey Winds" se la joue instrumental, mais n’apporte rien à l’édifice, me faisant presque penser que le parolier en charge n’avait simplement pas d’inspiration sur le moment. Pour le reste, il s’agit de Thrash que le fan de base a déjà entendu cent fois par le passé.

DESTRUCTOR est quasi inconnu du grand public metalleux, seule une poignée de fans les connaissent. Fort du revival Thrash, les gars sortent maintenant des albums sur une base régulière. Si quelques riffs ici et là sont quelques peu inspirés, les gars sont loin du génie et reste planqués dans le Thrash de troisième division sans aucun espoir de promotion. Peut-être le veulent-ils ainsi après tout.

Morceau préféré : "In Hell".

A lire aussi en THRASH METAL :


PANTERA
Cowboys From Hell (1990)
Groove metal

(+ 3 kros-express)



SAVAGE MESSIAH
Insurrection Rising (2009)
Rira bien qui rira le dernier...


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Dave Overkill (chant,guitare)
- Nick Annihilator (guitare)
- Tim Hammer (basse)
- Matt Flammable (batterie)


1. Restore Chaos
2. Keep The Faith
3. Metal Spike Deep
4. We Are Ready
5. The Last Days
6. Firey Winds
7. Metal Till Death
8. In Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod