Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 A New Day
 

- Style : Charon, Him, Poisonblack, Sentenced, To/die/for

SINAMORE - A New Day (2006)
Par DARK BEAGLE le 18 Juillet 2017          Consultée 330 fois

C’est comme ça : une espèce s’éteint pour qu’une autre puisse vivre. On a vu ça avec les dinosaures, dont l’extinction a permis aux mammifères de proliférer. Ou avec le dodo qui… euh… non, lui il était juste trop amical et il a terminé en brochettes. SENTENCED a livré son dernier effort studio en 2005 et début 2006, SINAMORE sortait sa première offrande, dans une lignée un peu similaire. Les deux groupes sont finlandais, les deux pratiquent un Heavy largement mâtiné d’accents Gothiques (ouais, un truc un peu bas dans la voix, avec deux doigts de spleen pour faire plus vrai). Et quelque part, Darwin l’a bien profond avec sa théorie de l’évolution…

Bon, on ne va pas tourner autour du pot plus longtemps et d’avance, pardon aux fans des combos qui nous viennent de Finlande en un cheptel de plus en plus imposant, mais SINAMORE a à peu près autant d’intérêt qu’un vendeur d’anoraks au Sahara. Bon, c’est annoncé de façon un peu méchante et totalement gratuite parce qu’on verra quand même à moment donné que les musiciens savent jouer, mais en même temps, ce n’est pas totalement faux.

Si la Hollande est l’autre pays du fromage (ce qui est discutable), la Finlande est l’autre pays du Metal. Là aussi on peut opposer son véto. Le pays nous produit des groupes plus ou moins intéressants, plus ou moins novateurs, plus ou moins issus d’un moule à peu près similaire. Souvent, ces formations brillent un temps avant de s’effondrer petit à petit, à l’instar de CHILDREN OF BODOM et SONATA ARCTICA. SINAMORE arrive quand le Metal Gothique a le vent en poupe et que HIM traverse une période de flou artistique ; SENTENCED venait de mettre la clé sous la porte donc et TO/DIE/FOR parvenait à tirer son épingle du jeu (je vous fais grâce de ne pas évoquer CHARON).

Et SINAMORE joue finalement ce qu’on attend de lui. Ni plus, ni moins. L’originalité n’est pas de mise sur ce disque ultra calibré où il est difficile d’extraire vraiment un morceau à mettre en avant, un peu comme les plats signature des chefs cuisiniers, ceux qui font leur renommée. Alors oui, ça joue de façon très convenable, mais question personnalité, ce n’est pas la panacée. Le problème majeur, c’est que la musique est interchangeable avec pas mal d’autres combos évoluant dans le même pays, dans la même veine, qui fréquentent le même sauna. Un Finlandais, ça naît, ça grandit et ça meurt dans un sauna.

Heureusement, il y a le chanteur. Mikko Heikkilä, qui est capable de belles choses, même de nous rappeler par moments le regretté Peter Steele (TYPE O NEGATIVE) à travers certaines intonations ("My Rain"). À lui seul, il tire l’ensemble vers le haut, mine de rien. Mais là encore, le job aurait pu échoir à d’autres candidats tout aussi bons dans ce domaine, comme Juha-Pekka Leppäluoto (CHARON), qui n’aurait pas démérité non plus derrière le micro.

Alors non, SINAMORE n’est pas un exemple d’originalité, vraiment pas. Mais en humble artisan, il fait son travail du mieux qu’il peut et il y a quelques titres intéressants à pointer, comme "Darkness Of Day" qui se veut un peu plus borderline, "My Rain" plus rapide qui est quand même bien entraînante une fois qu’on se défait de tous les préjugés déjà largement évoqués, le violon sur "The Art Of Regret" est gentiment cliché mais pas désagréable. Puis il y a aussi les morceaux qui laissent un peu plus dubitatif comme "Sleeping Away" au phrasé un brin désagréable ou encore "Drama For Two" et ces growls qui sont limite déplacés en pareille circonstance.

Mais on a assez jeté de vitriol au visage du groupe. "A New Day", nom de ce premier opus qui a le mérite (pour le coup) de ne pas être éponyme, avec sa pochette qui a un air de déjà-vu mine de rien, ne mérite pas l’opprobre totale. C’est loin d’être mauvais, il y a moyen de passer un bon moment à l’écouter, à condition de ne pas trop en attendre. Cela s’écoute, s’assimile et se digère très rapidement, inutile de tergiverser plus longtemps. Et au final, ont tient avec SINAMORE un énième représentant du Metal Goth made in Finlande. Pas plus mauvais qu’un autre, pas plus innovant, pas plus nécessaire…

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par DARK BEAGLE :


PARADISE LOST
Icon (1993)
Les gens m'appellent l'icon des jeunes

(+ 1 kro-express)



HIM
Greatest Lovesongs Vol. 666 (1997)
Love Metal !


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Mikko Heikkilä (chant, guitare)
- Tommi Muhli (guitare)
- Jarno Uski (basse)
- Miika Hostikka (batterie)


1. Follow Into The Cry
2. Crimson Leaf
3. Sleeping Away
4. Darkness Of Day
5. My Rain
6. Fallen
7. Misery Carnival
8. A New Day
9. Drama For Two
10. The Art Of Regret



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod