Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Judas Priest
- Membre : Ape, Voodoo Circle, Mat Sinner , Silent Force, The German Panzer
- Style + Membre : Primal Fear

SINNER - Tequila Suicide (2017)
Par GEGERS le 30 Mars 2017          Consultée 1134 fois

L'Allemagne compte quelques groupes de grande classe qui œuvrent dans la deuxième division du Hard Rock 80s. Si VICTORY est sans doute le plus célèbre d'entre eux, il ne faut en aucun cas oublier la carrière toujours vivace de MAD MAX ou de SINNER, qui revient dans les bacs après une absence de six ans (évitons de mentionner l'oubliable "Touch Of Sin 2", constitué de réenregistrements inutiles). Il faut dire que Mat Sinner n'est pas du genre à chômer, entre son groupe principal PRIMAL FEAR, ses collaborations au projet Rock Meets Classic ou ses piges au sein de VOODOO CIRCLE. Et pourtant, voici une nouvelle collection de titres délicieusement rétro proposés par le bassiste qui a décidément plus d'un tour dans son sac.

Inutile de préciser que, sur "Tequila Suicide", l'expérience constitue sans doute la clé de la réussite. Car tout ce qui pourrait être considéré comme un poil ridicule ou cliché paraît ici sympathique et appréciable. Porté par une production musclée signée Dennis Ward (PINK CREAM 69), ce dix-huitième album des Allemands est l'oeuvre d'un groupe qui sait parfaitement tirer profit de ses faiblesses et soigner son emballage pour ne pas laisser grande place aux critiques. Avec autant de bouteille, pas besoin de chercher bien loin pour comprendre comment Mat Sinner parvient à faire passer des vessies pour des lanternes. Car le Hard Rock proposé par SINNER ici est plutôt bas de gamme, en atteste le titre d'ouverture "Go Down Fighting", totalement dénué de mélodie et d'ambition. Et pourtant, avec l'énergique "Tequila Suicide", débridé et parfaitement ancré dans une tradition Hard Rock 80s, festive et hédoniste, le groupe parvient à retourner complètement la situation et à nous séduire sans réserve. Il en va ainsi sur l'ensemble de l'album, l'auditeur navigant entre plaisirs assumés et déceptions mesurées. Les meilleurs morceaux sont, c'est un fait, placés en milieu d'album. L'épique "Battle Hill" et ses ambiances guerrières, qui n'est pas sans évoquer l'univers "guerre de sécession" proposé par un groupe tel que CIVIL WAR, est sans conteste la pépite de l'album, porté par une ligne mélodique de grande beauté. La présence de Ricky Warwick sur ce morceau n'y est sans doute pas étrangère (à noter également la présence de Gus G. et Magnus Karlsson parmi les guests). Autre morceau réussi, "Sinner Blues" est, comme son nom l'indique, une solide semi-ballade blues rehaussée d'un piano, qui construit une ambiance "road movie" très appréciable.

Le reste est plus prévisible. SINNER fait honneur à son histoire, et des morceaux tels que "Gypsy Rebels", énergique et efficace, ou le plus léger "Dying On A Broken Heart", qui clôture l'album, rendent un bel hommage au passé du groupe. Les années 80, encore et toujours, mais mises en valeur par une production puissante qui leur confère une force de frappe appréciable. On passe ainsi outre des paroles indigentes ("Dragons") pour apprécier le feeling de "Road To Hell", qui semble être un hommage à peine déguisé aux vétérans de BONFIRE (le riff ressemble grandement à celui de "Hot To Rock") et les harmonies de guitare qui agrémentent la plupart des morceaux (et constituent notamment l'intérêt principal de "Why").

La somme de tout cela est un bon album de SINNER, qui fleure bon la fausse nostalgie, et qui propose une bonne dose de Hard Rock à même de séduire les amateurs d'un genre trop peu mis en valeur actuellement, et trop souvent galvaudé. Le Hard Rock présenté ici est sincère et viscéral, ce qui n'enlève rien à certains défauts ou raccourcis "faciles", mais qui permet d'apprécier sans arrière-pensée ce "Tequila Suicide" somme toute inspiré et fort bien exécuté.

3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


RED ZONE RIDER
Red Zone Rider (2014)
L'intermittent et le guitar-hero




AXXIS
25 Years Of Rock & Power (2015)
On n'est pas sage quand on a 25 ans


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Mat Sinner (chant, basse)
- Tom Naumann (guitare)
- Alex Scholpp (guitare)
- Francesco Jovino (batterie)


1. Go Down Fighting
2. Tequila Suicide
3. Road To Hell
4. Dragons
5. Battle Hill
6. Sinner Blues
7. Why
8. Gypsy Rebels
9. Loud & Clear
10. Dying On A Broken Heart



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod