Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO   |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Bandcamp (19)

TARDIGRADA - Emotionale Ödnis (2016)
Par MEFISTO le 20 Février 2017          Consultée 1954 fois

"Emotionale Ödnis" est l'album de Black Atmo underground que j'ai toujours voulu entendre. Je passerais l'arme à gauche demain et je pourrais me dire qu'au moins, j'ai pu écouter cette heure de Black admirable.

Oui, underground, même si le groupe a signé chez Eisenwald Tonschmiede, label qui revendique plus de 140 albums de Black, dont quelques-uns que j'ai déjà chroniqués. D'ailleurs, après cinq ans à chroniquer des tas de groupes qui m'ont botté le derrière comme BATTLE DAGORATH, DARKSPACE, DRAUGNIM, LUNAR AURORA, MARE COGNITUM, PANOPTICON et WITTR, je crois avoir trouvé celui qui les gouverne tous dans mon royaume. L'Anneau, l'Agneau de Dieu, le suppôt de Satan, la perle noire. Ce premier album du trio suisse de TARDIGRADA m'a assommé pour un sacré bout de temps !

Oui, "Emotionale Ödnis", je l'ai longtemps souhaité. Les albums des groupes cités plus haut sont évidemment très forts, je ne reviendrai pas sur mon avis. Chaque formation est unique et mérite d'être considérée ainsi. J'ajoute que si l'avis majoritairement objectif du chroniqueur engraisse parfois la note au-delà du seuil atteint par une critique reposant plus sur de l'affectif, il ne faut pas sauter aux conclusions trop vite.

La formule très old school, raw, à la production proprette pour ce sous-genre, de "Emotionale Ödnis", ses merveilleuses idées transformées en atmosphères épiques, angoissantes, mélancoliques et passionnantes, m'a jeté par terre. Elle me fait rêver, se sert de mes tripes comme d'un lasso pour enlacer violemment mon cœur. Je devrais faire preuve de maturité intellectuelle et ne pas oublier la paroi objective de mon cerveau de chroniqueur, qui a remarqué certaines maigres longueurs. Ma tête le voudrait, mon cœur s'en cogne.

Car TARDIGRADA, mes amis, est un sacré charmeur. Il a d'ores et déjà saisi ce qui qualifie et sublime un album de Black Atmo limite dépressif et archi triste : des atmosphères envoûtantes, des ambiances caverneuses et épiques et… encore plus d'atmos captivantes tissées à la guitare et au synthé. Le chant est secondaire et limite bancal, surtout que celui sur "Emotionale Ödnis" consiste surtout en des hurlements, le type qu'on entend souvent en Black forestier ou en Black dépressif/suicidaire. Donc pour prendre votre pied sur ce skeud, si vous abhorrez ce chant de corneille emprisonnée dans des barbelés (allô MAYHEM !), vous devrez vous laisser absorber par les dents de scie musicales que découpent les Suisses sur leurs longues et complexes compos.

Ce qui me plaît d'ailleurs au plus haut point sur ce skeud est l'exploitation riche que le trio réalise avec sa trame principale sur chacune des cinq compos. Si ces dernières sont torturées et nous demandent un certain travail de décortication au début, elles se fondent avec le temps dans nos tympans pour nous aider à décoller pour le nirvana. Les mélodies sont si réussies et efficaces, du genre que vous aviez toujours rêvé entendre comme moi chez un combo taciturne, que vous oublierez bien vite que vous écoutez en fait cinq morceaux et cinq intermèdes. C'est si intense, puissant, nonobstant les croassements du chanteur, que vous planez les yeux ouverts, vous vous liquéfiez souvent les globes cachés sous vos paupières, vous appréciez et vous jouissez. C'est ce qu'un bon Black Atmo peut insuffler comme sentiments, contrairement à d'autres moutures métalliques axées sur la performance, la brutalité et le gros riff qui tue. Chez TARDIGRADA, on prend son temps, tel un orfèvre surdoué qui ne voudrait rater aucune pièce, surtout pas sa première !

Le ton est donné sur le premier instrumental, "I" : les notes douces et mélancoliques tombent dans nos conduits comme de soyeuses gouttes d'eau et nous éveillent à la présence d'un esprit affligé et tourmenté. Celui qui se dévoilera sur les morceaux habilement livrés par les Suisses. Ces derniers ne perdent pas de temps pour capituler sur l'intro en nous déversant de sirupeuses mélodies et ambiances doomesques sur "E Sturm Zieht Uf", dix minutes de bonheur qui mettent la table sans équivoque à quatre autres réussites aux émotions profondes, épiques et obscures. On y retrouve certes des éléments de Black dépressif, mais il fuse constamment des rais de soleil pour réchauffer cet erg, des trémolos d'une rare beauté soutenu par une production donnant la part belle à chaque instrument. On ne peut se plaindre de ce côté, surtout si on se rappelle que TARDIGRADA patauge encore dans les méandres de l'underground. Cela ne devrait pas durer, évidemment, grâce à ses prouesses et son label d'expérience.

Je suis presque content que cette pépite soit passée sous la plupart des radars, car je peux la garder jalousement, tel un Gollum égoïste et complètement barje. Je suis aussi conscient que pour plusieurs, "Emotionale Ödnis" ne fera pas bouger une corde sensible. C'est le genre d'œuvre avec laquelle on crée un lien spécial, intrinsèque, durable.

Mon seul regret est de l'avoir découverte trop tard pour l'inclure dans mon top annuel…

Note : ma raison l'emporte avec un 4,5/5, car il manque un millimètre pour me satisfaire pleinement. Sauf que j'arrondis à 5, car mon cœur prime.

Podium : (or) tous les titres.

Indice de violence (IV) : 2/5, en raison du chant en grande partie.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


LUNAR AURORA
Weltengänger (1996)
Un baptême démoniaque sous la pleine lune...




ALTAR OF PLAGUES
White Tomb (2009)
Effrondrement d'une Terre malmenée


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- H.a.t.t. (batterie)
- Threnos (chant, guitare)
- Kryptos (guitare, basse)


1. I
2. E Sturm Zieht Uf
3. Ii
4. Die Wand
5. Iii
6. Erschöpft
7. Iv
8. Emotionale Ödnis
9. V
10. Verfall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod