Recherche avancée       Liste groupes



      
GANGSTA MéTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1997 Angry Samoans

BOO YAA TRIBE - Angry Samoans (1997)
Par MULKONTHEBEACH le 7 Avril 2016          Consultée 2380 fois

Les BOO YAA TRIBE sont originaires des Iles Samoa, qui sont situées dans le pacifique sud et font partie de la Polynésie. C’est un Etat indépendant, non loin de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.Voilà pour la petite histoire. Les Musiciens sont d’abord de sacrés gaillards très imposants, des forces de la nature à la carrure de catcheurs, et sont en colère, comme en atteste cet album, le bien nommé "Angry Samoans". Un conseil : n’ayez pas de problèmes avec eux, vous seriez perdants dès le départ ! Constitué de cinq membres de la grande fraterie des « Devoux », les loustics ont un lourd passé de gangsters, des vrais, issus des gangs les plus violents de Carson en Californie. Après un énième règlement de compte meurtrier où l’un des frères perd la vie, ils décident de s’expatrier au Japon afin de se recentrer sur l’essentiel : la Musique ! Le Rap a toujours fait partie de leurs vies, et après une année riche en expériences scéniques au pays du soleil levant, les frères Devoux regagnent l’Os En Gelée fin 1988 pour démarrer une carrière digne de ce nom. Grand bien leur en a pris !

D’un point de vue strictement musical, cet album est le seul, avec l’E.P "Metally Disturbed" à proposer du Rap-Métal à la sauce « West-Coast », avec tous les codes du genre : sons de coups de feu, sirènes de police, textes « gangsta ». Le solide "Buried Alive" reprend les thèmes du Rap Californien, avec ses touches G-Funk et son flow lancinant, agrémenté de ce petit plus qu’apporte indéniablement une guitare saturée. Un titre Heavy qui tient la route.
Les "gros lards" sont des musiciens corrects sans qu’aucun instrument ne tire véritablement son épingle du jeu. Que ce soit la basse, la batterie ou la guitare, tout le monde est à sa place et groove en cœur sur le croosover "Skared For Life". La particularité plaisante de cet album est qu’il propose une palette assez variée alors que le genre est tout de même cloisonné.
Tour à tour nous passons de l’agressivité directe de "Full Metal Jack Move", à une ambiance bien plus nuancée sur le très menaçant et sans équivoque "Kill For The Family".
N’ayant rien à voir avec ses compatriotes de RAGE AGAINST THE MACHINE, bien trop politisés, ou les autres groupes affiliés au genre, BOO YAA TRIBE évolue dans un registre plus groovy et funkysant. De plus, ce côté Fusion restera une parenthèse dans la carrière du groupe, qui reviendra au Rap pur et dur par la suite.

Mais l’heure est aux réjouissances puisque c’est ce style qui nous intéresse ici. Écoutez donc ce gros balourd de titre éponyme "Angry Samoans", avec ses chœurs guerriers et son riff d’acier, une petite perle qu’on ne se lasse pas d’écouter.
Cet album aura son petit succès en France, alors très bien distribué par la petite équipe de feu Média 7 que je salue au passage. Il fût un temps où il existait pléthore de petits labels et distributeurs indépendants qui faisaient un travail formidable pour que leurs rejetons soient placés dans les bacs des disquaires. Tous croyaient en ce qu’ils faisaient avec peu de moyens, comparé aux majors qui déployaient des plans marketing hallucinants pour lancer leurs poulains, gros vendeurs ou bien issus des TV réalités. Deux écoles, deux visions, deux façons de faire…

Prenez du plaisir à écouter cet excellent album de Fusion, de Rap-Métal, au diable les étiquettes, tout est bon à prendre ici, même la farce Reggae qu’est "Mr Mister Redeyes", anecdotique mais rigolote.
Alors si vous aimez les grosses voix viriles au flow rutilant, du groove à foison et une ouverture d’esprit monumentale, ce dont je ne doute pas puisque vous lisez Nightfall In Metal Earth, alors appréciez à sa juste valeur ce "Angry Samoans" des gros tas de saindoux BOO YAA TRIBE. On plaisante bien évidemment, tant ces gangsters plus ou moins repentis sont convaincants. S’ils n’évitent pas quelques écueils propres au style pratiqué, les Samoans s’offrent une parenthèse bienvenue et totalement appropriée à leurs appétences d’alors. A noter qu’il est possible d’écouter intégralement cet album gratuitement sur DEEZER. Allez-y, faut pas rater ça, ce ne sont pas des bosch mais bigre qu'ils sont bons !

A lire aussi en FUSION par MULKONTHEBEACH :


MOTHER TONGUE
Mother Tongue (1994)
Roswell existe, je l'ai vu et entendu !




STUCK MOJO
Declaration Of A Headhunter (2000)
Du Rap Metal aussi fort que RATM ? oui ça existe !!!


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Les Frères Devoux (bordel sonore familial)


1. No Free Ride (intro)
2. Skared For Lyfe
3. Breakin' Lyfe Sykos
4. Buried Alive
5. Full Metal Jack Move
6. Kill For The Family
7. Retaliate
8. Boogie Man
9. Where You Want It
10. Gang Bangin'
11. Mr. Mister Redeyes
12. Angry Samoans
13. No Free Ride (outro)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod