Recherche avancée       Liste groupes



      
GRINDCORE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Facebook (170)

SPERMSWAMP - Bizarre Joy Toys (2005)
Par CHAPOUK le 5 Novembre 2015          Consultée 3077 fois

Il y a fort fort longtemps, un lecteur prénommé Charles est passé par la boîte à demandes pour proposer à l'équipe Nimienne de chroniquer un chef d'œuvre du raffinement et de la classe, j'ai nommé le split de SPERMSWAMP et The RIGOR MORTIS : "Bizarre Joy Toys."
Sa demande s'est malheureusement perdue dans les limbes de cette fameuse boîte jusqu'au jour où votre humble servante (pas la femme de chambre hein, gardons le côté épique de cette intro), en quête de pépite à se caler dans l'oreille, farfouilla dans cet imbroglio de requêtes et tomba par hasard sur ce groupe dont elle avait déjà exploré la discographie à son arrivée.
Ni une ni deux, elle prit à cœur de donner satisfaction à ce pauvre Charles et s'engagea à chroniquer cette pièce oubliée de tous.


Voilà, le grand jour est arrivé. L'illustre groupe qu'est SPERMSWAMP va enfin voir sa discographie complétée. Pas totalement rassurez-vous, pour votre plus grand plaisir il y a encore une démo et une flopée de splits à venir !
Aujourd'hui j'ai donc décidé de me plonger dans les miasmes et autres émanations putrides de cet album pour vous en faire une chronique. Exercice relativement complexe, je dois l'avouer, car lorsqu'on a écouté un album de SPERMSWAMP on a tout écouté...

Mais venons-en au fait. Pour ceux qui ne le sauraient pas SPERMSWAMP est un one man band québécois de Porno/Gore Grind et The RIGOR MORTIS un groupe de Goregrind/Slam Death russe, je vous laisse donc imaginer le résultat de ce "Bizarre Joy Toys"…
Intéressons-nous tout d'abord à SPERMSWAMP. Pour résumer rapidement les morceaux sont tous plus ou moins structurés de la même manière : samples stupides + growls et cris en tous genre pitchés (ce qui offre un rendu sonore proche du gros dégueuli) + riffs de gratte ultra simplistes sur fond de boîte à rythme épileptique.
Ce que j'avais bien "aimé" sur "Extreme Cream" c'était la stupidité au service de la diversité. Les samples utilisés étaient tous plus cons et crades les uns que les autres et du coup rompaient la monotonie du gloubiboulga ambiant formé par la "musique". Ici... Ben c'est beaucoup moins drôle.
Allez, on peut se marrer un petit peu sur "Cum Cyclone" qui démarre en fanfare le skeud par un beat Électro complètement idiot, noyé sous des orgasmes masculins et féminins. On peut esquisser un sourire sur le sample d'intro de "Clit Guillotine" en entendant ce rire sadique suivi d'un "oups !!" évocateur. Le concept de "Anal Birth Cover" est sympa lui aussi puisqu'au vu du résultat final (et de la durée du titre hihihi) on dirait que Morbid Pimp a réellement fait pénétrer son micro dans son fion pendant l'enregistrement. Enfin le seul intérêt du morceau "Intestinal Caress With A Speculum" est son sample extrait d'un sketch des Nuls, où le rire de Chabat est vraiment communicatif. Et puis voilà. Après c'est nul à chier et sans intérêt, je me suis même demandée si "Hyperseed Fist Fuck Easier Chunky Diarrhoea" n'était pas juste une succession de bruits placés les uns derrière les autres.
Le gros souci vient des samples qui sont donc très mal gérés et surtout, qui sont quasi tous composés de cris de jouissance d'actrices porno. Sur "Extreme Cream" c'était un peu plus varié quand même ! Il y avait de l'inventivité, comme par exemple sortir des bruitages de dessins animés de leur contexte pour les intégrer dans cet enfer musical… Seul le morceau "The Greed" (cover de HUMAN GREED un groupe de Grind/Crust originaire de Montréal) semble avoir une structure et capte de ce fait un peu plus notre attention.

Alors est-ce que The RIGOR MORTIS fait mieux et relève le niveau ?

Oui et non. Musicalement c'est un peu moins WTFuckesque que SPERMSWAMP et pour peu qu'on supporte le Goregrind et le Slam Death, ça s'écoute plutôt bien. Disons qu'il y a quand même un effort sur la structure et le riffing. Là aussi c'est la reprise qui retient notre attention, mais pas dans le bon sens cette fois ! Cette interprétation d'un morceau de CARCASS ("Empathological Necroticism ") est un massacre ! Tout groove a disparu, c'est joué droit de chez droit et en plus ça dure 5 minutes (comme l'originale quoi), ce qui est vraiment trop long… À la rigueur seul le final peut être sauvé de ce fiasco, parce que pour une fois ce côté lourd propre au style des Russes sert bien le morceau.

Bref, tout ça pour dire que des deux groupes c'est clairement The RIGOR MORTIS qui tire son épingle du jeu. Leur démarche est un peu plus sérieuse et musicalement même si ça reste très bas du front c'est un peu plus "agréable" à écouter que les 10 pistes proposées par SPERMSWAMP.

A lire aussi en GRINDCORE :


DISGORGE
Necrholocaust (2003)
Grindcore




ANAL CUNT
Defenders Of The Hate (2001)
Exhutoire crétiniste


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Morbid Pimp (tous les instruments pour spermswamp)
- Sukachev Danil (chant, basse, programmation)
- Belyaev Ilya (guitare)
- Kovalenko Alexey (guitare)


- spermswamp
1. Cum Cyclone
2. Fecal Stew Filled Piatta
3. Clit Guillotine
4. Granny Gang Bang
5. Anal Birth Cover (guess Which One)
6. Intestinal Caress With A Speculum
7. Hyperspeed Fist Fuck For Easier Chunky Diarrhoea
8. Sprinting Blowjob Marathon
9. I Cum Donut Filling
10. The Greed
- the Rigor Mortis
11. Incest Mutations
12. Salvation Through Visceration
13. Dick Head Erosion
14. Vomited Guts
15. Human Evisceration
16. Roasted Alive
17. Empathological Necroticism



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod